Finances françaises & conjoncture

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par energy_isere » 28 juin 2019, 13:08

France: la dette publique a augmenté au 1er trimestre pour atteindre 99,6% du PIB

AFP•28/06/2019

La dette publique de la France s'est établie à 2.358,9 milliards d'euros à la fin du premier trimestre, atteignant 99,6% du PIB, en hausse par rapport au trimestre précédent, a annoncé vendredi l'Insee dans un communiqué.

Rapportée à la richesse nationale, la dette de l'ensemble des administrations publiques, mesurée selon les critères de Maastricht, s'est accrue de 43,6 milliards par rapport à fin 2018, quand elle représentait 98,4% du PIB (2.315 milliards d'euros).

Le ratio de dette publique, qui intègre les comptes de l'Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale, est supérieur à ce stade à l'objectif que s'est fixé le gouvernement pour la fin de l'année 2019, à savoir 98,9% du PIB.

D'après l'Insee, cette évolution s'explique par la contribution des comptes de l'État à la dette, qui a augmenté de 42 milliards d'euros sur les trois premiers mois de l'année.

"Cette hausse provient pour l'essentiel de la dette négociable à long terme (+46,4 milliards d'euros)", et de la contribution des organismes divers d'administration centrale (Odac) à la dette, en augmentation de 1,6 milliard, "presque exclusivement du fait de SNCF Réseau", précise l'organisme public.

La contribution à la dette des administrations publiques locales (Apul), de son côté, a progressé de 1,2 milliard, en raison d'une hausse de l'endettement des régions (+0,5 milliard) et de la Société du Grand Paris (+2,2 milliard).

Mais cette hausse a été compensée par la contribution à la dette des administrations de sécurité sociale (Asso), qui a diminué de 1,2 milliard, "notamment du fait de l'Acoss et de la Cnaf (Agence centrale des organismes de sécurité sociale et Caisse nationale des allocations familiales, ndlr)".

La publication de ces chiffres intervient trois jours après la sévère mise en garde de la Cour des comptes, qui s'est inquiétée d'une possible dérive des finances publiques, fragilisées par les dépenses et baisses d'impôts annoncées depuis la crise des "gilets jaunes".

"La France est loin d'avoir résorbé ses déficits structurels alors que de nombreux voisins européens ont pratiquement atteint l'équilibre", a prévenu l'institution financière, jugeant "préoccupante" la "divergence accrue" entre la France et ses partenaires.

Le gouvernement, qui a promis que la dette ne dépasserait pas les 100% du PIB, a prévu de ramener ce ratio à 96,8% d'ici 2022, soit une baisse de 1,6 point de PIB sur l'ensemble du quinquennat, au lieu des cinq points de PIB initialement annoncés.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e6e661261c

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9892
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Remundo » 29 juin 2019, 02:03

y'a pas de souci à se faire, avec le pacte de Marrakech, les forces vives et productives vont affluer pour améliorer la situation. :-"

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 01 juil. 2019, 16:14

La dette des USA est aussi à 100% du PIB, qu'est que ça change à quoi?
Sans parler de celle du Japon?
Quand j'ai 50 000 euros de dette, j'en dors, pas mais si j'avais 50 millions d'euros de dettes ce serait mon créancier qui ne dormirait pas!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15742
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par GillesH38 » 02 juil. 2019, 12:43

mobar a écrit :
01 juil. 2019, 16:14
La dette des USA est aussi à 100% du PIB, qu'est que ça change à quoi?
rien, parce que c'est complètement idiot d'exprimer le rapport de la dette au PIB par un pourcentage.
Un pourcentage, ça s'utilise quand on fait le rapport de deux quantités qui ont la même dimension. Or une dette est une quantité d'argent (par exemple en $) alors qu'un PIB est un flux d'argent annuel , en $/an. Le rapport des deux n'est donc pas sans dimension : il a la dimension d'un temps, et doit être exprimé non pas en % mais avec une unité de temps : en l'occurence , en années.

Exprimer çà en % c'est aussi idiot que de dire qu'une distance est à 100% d'une vitesse (par exemple que la distance d'une ville à 100 km serait à 100 % d'une vitesse de 100 km/h, alors qu'elle est juste en fait à une heure de route.

Le fameux "100%" d'endettement signifie donc en réalité un an d'endettement. Mais il n'y a rien de terrible à dépasser un an d'endettement. Tous ceux qui ont acheté leur logement ont probablement plusieurs années d'endettement. Et avoir 11 mois, 12 mois , ou 13 mois d'endettement, on s'en fiche un peu. Il n'y a donc rien de particulier à ce seuil de 100%.
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 02 juil. 2019, 13:06

GillesH38 a écrit :
02 juil. 2019, 12:43

Le fameux "100%" d'endettement signifie donc en réalité un an d'endettement. Mais il n'y a rien de terrible à dépasser un an d'endettement. Tous ceux qui ont acheté leur logement ont probablement plusieurs années d'endettement. Et avoir 11 mois, 12 mois , ou 13 mois d'endettement, on s'en fiche un peu. Il n'y a donc rien de particulier à ce seuil de 100%.
D'autant que le "patrimoine" matériel et immatériel d'un état souverain est inestimable!
Pour un particulier ou une société, qui sont par ailleurs mortels, l'endettement se juge par rapport aux revenus et au patrimoine disponible

Pour la plupart des états, intégrer la valeur de son patrimoine (avec la valeur de sa population actuelle et future) rendrait son endettement ridiculement bas

Mais les financiers et les banquiers sont passés maitres dans l'art de faire flipper le bon peuple pour mieux le plumer! :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9892
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Remundo » 02 juil. 2019, 15:02

"100% d'endettement", et même moins sont inquiétants, non pas à cause du pourcentage, mais par les faibles capacités de rétablir des finances saines du pays. 2 exemples : Cf. Grèce, Cf. Japon

Nous autres petits français, avec notre chômage de masse, notre léthargie économique et industrielle, et nos "nouveaux arrivants", je pense que l'on va largement dépasser les 100%, à l'instar d'autres, et s'y enferrer durablement. Et ça n'est pas avec Macron qui s'échine à privatiser les derniers bijoux de famille stratégiques et rentables que ça ira mieux...

Les Etats Unis sont moins en danger que nous avec le même endettement : car ils ont la canonnade solide, ce qui rend leur monnaie forte et largement utilisée, notamment sur les marchés stratégiques du pétrole, malgré leur création monétaire outrancière.

Et plus philosophiquement, la dette vis à vis de banques privées alimentées quasi-gratuitement par les banques centrales, est une aliénation des Etats à des intérêts ploutocratiques obscurs et dissolvants la Nation, transformant progressivement les classes moyennes en petits esclaves juste bons à rembourser des puits sans fond par des impôts écrasants.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 02 juil. 2019, 15:45

Ce qui se rembourse, c'est de la dette réelle, pas de la dette liée à de la création monétaire réalisée pour faire tourner l'économie de plus en plus vite!

Cette dette là, disparait lors de l'éclatement des bulles financières lorsque les mafieux qui ont pactisé avec les financiers véreux et les politiques à leur solde voient la valeur de leurs actions s'évaporer

L'éclatement des bulles ne s'arrêtera qu'avec une création monétaire destinée aux acteurs de l'économie réelle, tant qu'elle est délivrée aux banquiers et qu'on leur délègue sans contrôle la responsabilité de la distribuer selon leur bon vouloir, elle ne peut que finir majoritairement sur les tables de jeu du casino boursier. Ce qui finance l'économie réelle et créateur de valeurs réelles reste minoritaire

Le Japon a une dette de plus de 250% du PIB détenue par les japonais, ça change tout
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9892
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Remundo » 02 juil. 2019, 17:50

ça c'est vrai : le cas des Japonais est qu'ils se doivent l'argent à eux-mêmes. ça change un peu la donne.

Les Japonais sont un peuple souverainiste par de nombreux aspects... par exemple ils sont très fermés à l'immigration et misent sur la robotisation pour remplir des tâches fastidieuses... oh les vilains... :lol:

ils ont bien un défaut ; leur natalité est effondrée, et ça ils le paieront dans quelques années, sauf s'ils repartent à 2-3 enfants/femme. cela dit, ils sont nombreux sur un petit territoire. Mais leur pyramide des âges n'est pas belle.
https://www.nippon.com/fr/currents/d00336/

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9892
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Remundo » 02 juil. 2019, 18:00

j'ajouterai, pour revenir au cas franco-français, que
1) notre dette est une dette très malsaine car elle sert à boucher des frais de fonctionnement étatique et autres assistances sociales, pratiquement JAMAIS une dette sur des investissements productifs.
2) nous nous laissons prendre en tenailles, sans grande possibilité d'en échapper, par ex rien que les intérêts de la dette coûtent entre 40 et 50 milliards € / an à l'Etat, soit presqu'autant que le budget de l'Education Nationale, et autant que tout l'impôt sur le revenu
3) la dette en soi n'est pas stupide, mais il faut que les fonds investis servent des infrastructures productives, avec un rendement supérieur à l'intérêt de l'argent emprunté.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 03 juil. 2019, 09:05

Remundo a écrit :
02 juil. 2019, 18:00
la dette en soi n'est pas stupide, mais il faut que les fonds investis servent des infrastructures productives, avec un rendement supérieur à l'intérêt de l'argent emprunté[/b].
Les infrastructures d'un pays n'ont pas besoin d'avoir une rentabilité, il suffit qu'elles soient de qualité et adaptées au besoin
Leur justification vient du fait qu'elles dynamisent l'économie et facilitent la vie des entreprises et des particuliers sur le long terme

Les romains construisaient des voies, des cités, des arènes et des aqueducs faits pour durer 1000 ans ... pour ce qui est des infrastructures la question de la rentabilité ne devrait pas se poser, la seule question qui vaille est de savoir si c'est utile et de le construire pour que ça dure. Les infrastructures ça devrait se financer par la création monétaire

Les dépenses de fonctionnement de l'état devraient se financer par l'impôt prélévé sur les profits de l'activité créée par la construction et l'entretien des infrastructures et les profits des activités de production, de création, de services ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par energy_isere » 04 juil. 2019, 12:57

La France émet pour la première fois à un taux négatif sur dix ans

AFP•04/07/2019

La France a emprunté 9,996 milliards d'euros à long terme jeudi sur les marchés, et a émis pour la première fois à un taux négatif pour son obligation de référence à dix ans, a annoncé l'Agence France Trésor (AFT), chargée de placer la dette française auprès des investisseurs.

Le pays voulait emprunter entre 8,5 et 10 milliards d'euros.

Le Trésor a émis pour 4,972 milliards d'euros d'obligations à échéance mai 2029, à un taux négatif de -0,13% contre un taux de 0,14% pour la dernière opération comparable le 6 juin 2019, a détaillé l'AFT.

La France a également levé 2,050 milliards d'euros à échéance mai 2034, à un taux de 0,23% contre 0,78% lors de la dernière opération comparable le 2 mai.

Le Trésor a aussi emprunté 2,974 milliards d'euros à échéance mai 2050 à un taux de 0,80% contre 1,16% le 6 juin.

Pour certaines échéances à court, voire à moyen et à long terme, la France emprunte à des taux négatifs, ce qui signifie que les investisseurs qui cherchent à tout prix des placements sûrs, sont prêts à perdre de l'argent en lui prêtant. Emprunter sur ces échéances devient rémunérateur pour le Trésor.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e466bd3d2a

Flavien
Kérogène
Kérogène
Messages : 5
Inscription : 19 oct. 2018, 15:06

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Flavien » 13 juil. 2019, 00:11

mobar a écrit :
01 juil. 2019, 16:14
La dette des USA est aussi à 100% du PIB, qu'est que ça change à quoi?
Sans parler de celle du Japon évoquée ici.
Quand j'ai 50 000 euros de dette, j'en dors, pas mais si j'avais 50 millions d'euros de dettes ce serait mon créancier qui ne dormirait pas!
C'est de faire la sourde oreille en allant de l'avant avec la technique du Swing Trading qui consiste à faire des petits gains à MT pour économiser un peu alors que toute une montagne de dettes te guette de loin... Et ne dites jamais que je suis uniquement spécialiste en Sante Solidarite
Dernière modification par Flavien le 20 mars 2020, 11:38, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par energy_isere » 20 août 2019, 23:51

La charge de la dette réduite de deux milliards d'euros par les taux bas

REUTERS•20/08/2019

La charge de la dette de l'Etat français devrait être allégée de deux milliards d'euros cette année par rapport aux prévisions de la loi de Finances, du fait de la faiblesse des taux d'intérêt, a annoncé mardi le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

"L'Etat emprunte à des taux extrêmement faibles, voire négatifs (...) Sur l'année, ce sont près de deux milliards d'euros d'économies engendrées par rapport aux prévisions du budget", précise le ministre dans un message publié sur Twitter.

.......
Lire
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... bde041984f

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9892
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par Remundo » 21 août 2019, 00:04

et avec les taux négatifs, la dette va même rapporter à l'emprunteur ! :mrgreen:

elle est pas belle la vie ? :-({|=

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Finances françaises & conjoncture

Message par mobar » 21 août 2019, 09:04

Les taux négatifs, ils allègent la charge du remboursement de la dette de l'emprunteur-investisseur
Si l'investissement n'est pas productif, elle ne transformeront pas fondamentalement la donne

Pour que les choses changent, c'est un changement de modèle d'affaire complet et un changement de l'affectation de la taxation qui est nécessaire

Un modèle qui fonctionne à peu prés bien c'est celui de l'eau avec le principe au départ parfaitement équilibré : "l'eau paye l'eau"
Les investissements sont financés par les agences de bassin qui collectent la taxe auprès des usagers et la taxe est intégralement destiné au investissements et au fonctionnement du service (avec quelques dérives liées à la privatisation qui vise à en détourner une partie pour les actionnaires des société privées qui se sont infiltrées dans le système)

Tu pourrais appliquer le même principe:
- aux transports via la taxe sur les carburants, "le carburant paye la route, les accidents, les pollutions ..."
- à l'agriculture via une taxe sur l'alimentation, " la nourriture paye l'irrigation, la distribution, l'élimination des déchets ..."
- à l'électricité via une taxe sur les consommations, "la conso d'élec paye le réseau, les infrastructures, les personnels ..."
- au services publics régaliens via la TVA

Le consommateur qui veut devenir producteur de ses salades, de son élec, de son eau ... garde le choix de faire lui-même ou de s'adresser au commun sans risquer de se faire plumer par des gros malins qui arrosent le politique en sous main
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre