Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65018
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par energy_isere » 12 avr. 2011, 16:32

Pétrole : les prix commencent à affecter la demande, prévisions inchangées


Les prix élevés du pétrole commencent à affecter la demande, qui tend à faiblir depuis quelques mois, tandis que l'offre a été nettement plombée par les arrêts de production en Libye, a souligné mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Il y a un vrai risque qu'un pétrole se maintenant à plus de 100 dollar le baril ne soit pas compatible avec le rythme de la reprise économique", écrit l'agence dans son rapport mensuel.

L'AIE, dont le siège est à Paris, a déjà observé que "la croissance de la demande mondiale de pétrole montre des signes de ralentissement depuis quelques mois, affectée par les prix très élevés".

Après six révisions à la hausse consécutives, l'Agence maintient toutefois ses prévisions inchangées de demande d'or noir pour cette année: elle prévoit comme le mois dernier que la demande atteindra 89,4 mbj cette année (+1,6% par rapport à l'an dernier).

L'Agence s'attend à une demande en hausse de la part des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), prévoyant notamment que le Japon va accroître sa consommation dès le deuxième trimestre 2011 pour reconstruire le pays après la catastrophe nucléaire.

La demande des pays non membres de l'OCDE est à l'inverse attendue en baisse par l'AIE.

Au total, la demande mondiale croîtrait toujours cette année, mais moins que l'an dernier, où la consommation a été de 87,9 mbj (+3,4% par rapport à 2009), estime toujours l'AIE.

La production mondiale de pétrole a de son côté chuté en mars, de 700.000 barils par jour à 88,3 mbj, en raison d'une baisse de production en Libye de près de 70%. Celle-ci est tombée d'environ 935.000 bj à 450.000 bj en mars et est désormais quasiment au point mort après l'attaque de plusieurs champs pétroliers dans l'est du pays, selon l'AIE.

L'offre des pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a ainsi diminué de 890.000 bj en mars.

Or, "la perte de production libyenne et la flambée des cours de 25-30% depuis le début de la crise mi-février ont pour le moment suscité peu de réponses de la part des autres membres de l'Opep", estime l'Agence.

"Les pays producteurs continuent de nier la nécessité de tenir une réunion extraordinaire pour parler de l'offre avant celle prévue en juin, en arguant que le marché a assez de pétrole", poursuit-elle.

D'autant que les arrêts de production en Libye devraient durer plusieurs mois, selon elle.

En mars, cette baisse de production a tout de même été compensée par une hausse de l'offre chinoise ou brésilienne.

La production des pays de l'Opep reste de son côté supérieure aux niveaux des années passées, grâce notamment à une hausse de la production en Arabie Saoudite depuis le début de l'année, souligne aussi l'AIE.

Mais, estime l'agence, la demande d'or noir adresssée aux pays membres de l'Opep devrait "de nouveau augmenter nettement dans la seconde moitié de l'année 2011". "Tout dépendra de la façon dont la situation va évoluer en Libye", ajoute-t-elle.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... af34e508d8

Avatar de l’utilisateur
marc0
Condensat
Condensat
Messages : 694
Inscription : 06 juil. 2007, 15:24

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par marc0 » 12 avr. 2011, 16:48

je parlais du PO avec mon voisin qui a une (assez grosse) entreprise de livraison de produits petroliers et pour lui :
1/ le PO n'est pas du tout en vue
2/ la hausse des prix n'a absolument aucune influence sur la consommation en produits petroliers

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7918
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par phyvette » 18 janv. 2012, 15:40

Baisse de consommation mondiale de pétrole de 300 000 b/j au quatrième (ou troisième ?) trimestre 2011. Probablement du à la crise .

Sources BFM/AIE

dysgraphik
Kérogène
Kérogène
Messages : 62
Inscription : 10 mars 2012, 21:05
Contact :

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par dysgraphik » 15 avr. 2012, 20:34

Une étude toute récente de l'insee sur l'élasticité de la demande en carburants par rapport aux prix :

http://www.insee.fr/fr/themes/document. ... =0&id=3614
Cette étude se propose d'analyser la relation entre le prix du carburant et la dépense des ménages en carburant à partir de l'enquête Budget des Familles de l'Insee. À court terme, une estimation à partir des données individuelles d'enquête en coupe conduit à estimer l'élasticité-prix du carburant entre - 0,25 et- 0,35, avec de forts écarts selon le niveau de vie. Les ménages les plus aisés réagissant peu aux prix du carburant, contrairement aux ménages modestes. Pour estimer les élasticité-prix de long terme, il a été nécessaire de construire des pseudo-panels d'enquêtes de 1985 à 2006. Ces élasticités sont ainsi comprises entre - 0,6 et - 0,7. Celle des ménages les plus modestes se situe entre - 0,7 et - 0,8. Elle est légèrement supérieure à celle des ménages les plus aisés (entre - 0,6 et - 0,7), dont la demande au prix du carburant est plus inélastique. Enfin, celle des ménages ruraux est inférieure à celle des ménages urbains (de - 0,7 à - 0,8 pour les premiers et de - 0,8 à - 0,9 pour les seconds). Ainsi, les ménages ne peuvent pas tous ajuster significativement leur consommation au gré des évolutions des prix à court terme. En revanche, à long terme et sous réserve que les évolutions de consommation consécutives aux évolutions de prix observées sur le passé soient reproductibles, les capacités d'adaptation sont fortes et ceci pour toutes les sous-populations considérées.

le document complet intéressera plus les statisticiens confirmés, mais la modélisation de la réaction à cour terme, puis à long terme de la demande est inintéressante à consulter. En résumé à court terme les français réduisent leur consommation, mais de manière réduite, à plus long terme on se réorganise pour consommer à budget carburant (presque) constant.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4787
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par nemo » 16 avr. 2012, 10:35

Quelle surprise! Heureusement que les statisticiens sont là pour enfoncer les portes ouvertes. On se rassure en mettant des chiffres sur des évidences.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

supertomate

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par supertomate » 16 avr. 2012, 21:20

On se rassure en mettant des chiffres sur des évidences.
Une évidence non chiffrée est niée. Une évidence chiffrée devient Vérité.
Tu es bien méchant envers ces supers statisticiens trés utiles et qui ne te coûtent rien: ils nous apprennent que les ménages riches sont moins sensibles aux variations du prix du pétrole que les ménages pauvres. C'est extrêmement intéressant, surprenant et utile.


Supertomate qui préfère "la piste oubliée" de Frison-Roche aux "conquérants de l'inutile" de Lionel Terray

Sophie56
Kérogène
Kérogène
Messages : 11
Inscription : 10 juil. 2012, 09:40

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par Sophie56 » 10 juil. 2012, 10:17

Bonjour!

Je suis d'accords avec vous.
Les chiffres permettent de se rendre compte de l'impact réel. Tant qu'on a pas de chiffre, les choses restent abstraites. Alors que les chiffres permettent d'apporter une preuve à ceux qui souhaitent garder les yeux fermés.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4787
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par nemo » 10 juil. 2012, 23:31

Sophie56 a écrit :Bonjour!

Je suis d'accords avec vous.
Les chiffres permettent de se rendre compte de l'impact réel. Tant qu'on a pas de chiffre, les choses restent abstraites. Alors que les chiffres permettent d'apporter une preuve à ceux qui souhaitent garder les yeux fermés.
Rien ne peux ouvrir les yeux de ceux qui veulent les laisser fermer. "Je ne crois pas aux statistiques que je n'ai pas truqué moi même."
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9114
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par kercoz » 10 juil. 2012, 23:39

les systèmes dynamiques c'est comme les boules de billards ...ce n'est pas la derniere qui est la cause du mouvement de la suivante ...Ca peut etre la premiere ou une combinaison de la premiere et d'une autre ...
Ds ces trucs , vaut mieux regarder le doigt que la lune .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

ToTheEnd

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par ToTheEnd » 21 sept. 2014, 15:27

Je ne savais pas trop où mettre cette affaire...

La banque d'investissement Kepler Chevreux vient de sortir une étude sur les investissements dans le pétrole et les énergies renouvelables avec ce constat: 100 milliards de dollars investis aujourd'hui dans le l'éolien ou le PV rapportera plus d'énergie que 100 milliards de dollars investis dans le pétrole.

Pas mal de chiffres et stats... intéressant.

http://cleantechnica.com/2014/09/19/100 ... nergy-oil/

T

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5501
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par sceptique » 21 sept. 2014, 16:43

ToTheEnd a écrit :Je ne savais pas trop où mettre cette affaire...
La banque d'investissement Kepler Chevreux vient de sortir une étude sur les investissements dans le pétrole et les énergies renouvelables avec ce constat: 100 milliards de dollars investis aujourd'hui dans le l'éolien ou le PV rapportera plus d'énergie que 100 milliards de dollars investis dans le pétrole.
Evidemment sans préciser que la qualité de l'énergie pétrole est incomparablement supérieure à cell de l'énergie éolienne. Ou encore, si on convertit l'énergie éolienne en carburant le bilan financier devient tout de suite moins séduisant.
Le plus important, ce n'est pas de PRODUIRE de l'énergie mas d'en avoir à disposition quand et où on a besoin.
De l'éolien mal placé et produisant au mauvais moment cela ne vaut rien. Des m3 de pétrole extraits et stockés ont toujours une grande valeur.
Sinon, pourquoi se fatiguer ? Il suffit de se dorer au soleil pour récupérer autant d'énergie que l'on veut, gratuitement (pas trop sinon mélanome). Ou encore de laisser un tuyau d'arrosage en plein soleil : on récupère de l'eau chaude à foison. Ce n'est pas cela qui va faire avancer une voiture, ni chauffer la maison la nuit en hiver. Il faut pour cela stocker l'énergie. Et là, sauf pour des quantités locales et faibles cela devient cher. Pus cher que le pétrole.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par mobar » 21 sept. 2014, 16:56

sceptique a écrit : De l'éolien mal placé et produisant au mauvais moment cela ne vaut rien.
C'est une obsession, c'est acharnement sur l'éolien :-k
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5501
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par sceptique » 21 sept. 2014, 17:17

mobar a écrit :
sceptique a écrit :De l'éolien mal placé et produisant au mauvais moment cela ne vaut rien.
C'est une obsession, c'est acharnement sur l'éolien :-k
Simplement une triste réalité. Et, surtout, on ne compare pas un GJ éolien à consommer immédiatement avec un GJ de pétrole stockable et transportable. Sinon, il faut rajouter tout le système de stockage pour l'éolien. Sauf si l'éolien reste marginal et peut être absorbé par le réseau.
En attendant, on ne s'y trompe pas : les cours du pétrole sont suivis comme sur le lait sur le feu. Et ce sont eux qui rythment l'économie. A coté du pétrole l'éolien ne pèse pas grand chose.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par mobar » 21 sept. 2014, 19:24

sceptique a écrit :
mobar a écrit :
sceptique a écrit :De l'éolien mal placé et produisant au mauvais moment cela ne vaut rien.
C'est une obsession, c'est acharnement sur l'éolien :-k
Simplement une triste réalité. Et, surtout, on ne compare pas un GJ éolien à consommer immédiatement avec un GJ de pétrole stockable et transportable. Sinon, il faut rajouter tout le système de stockage pour l'éolien. Sauf si l'éolien reste marginal et peut être absorbé par le réseau.
En attendant, on ne s'y trompe pas : les cours du pétrole sont suivis comme sur le lait sur le feu. Et ce sont eux qui rythment l'économie. A coté du pétrole l'éolien ne pèse pas grand chose.
Ce n'est pas l'apanage de l'éolien de ne pas être en adéquation avec la demande, le nucléaire est également inadapté avec des puissances autrement plus importantes et une souplesse marginale
La seule infrastructure adaptée pour répondre à une demande fluctuante c'est l'hydraulique de barrage de haute chute
Toutes les moyens de générer de l'électricité qui doivent fonctionner plus de 7500 heures par an pour être rentables sont inadaptés
La solution ce n'est pas de construire des technologies sophistiquées de grande capacité mais de nombreuses petites unités et une demande qui peut s'effacer au besoin avec un système de pilotage en temps réel

En répondant à la demande de jour par du solaire on réglerait plus de 50% de la problématique de la fourniture d'électricité
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1216
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Elasticité de la demande de pétrole aux prix

Message par Silenius » 23 oct. 2017, 19:41

Oui mais le PV produit 10 fois moins en janvier qu'en juin, comment fait-on ?

Répondre