Islande

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1377
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: Islande

Message par paradigme » 28 janv. 2013, 21:32

L'Islande dit merde à ses créanciers :

"La décision islandaise avait alors fait grand bruit, surtout en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas où étaient concentrés les épargnants lésés (au total, les fonds confiés aux banques islandaises représentaient environ cinq milliards d’euros, soit plus de la moitié du PIB du pays).

Ce petit pays, ce tout petit pays même, avec 320 000 habitants, avait osé dire « non » à une demande de remboursement internationale. Ulcérés, les Britanniques avaient même décidé, en guise de rétorsion, de geler les actifs de l’Islande en se basant sur une loi antiterroriste. "

Putain si l'Italie fait pareille c'est pas 5 milliards mais 500 milliards ;-)

http://www.rue89.com/rue89-eco/2013/01/ ... -son-droit

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 25 avr. 2013, 11:48

L'Islande est sortie de la récession mais sa population en souffre encore:

25 Avril 2013

L'économie de l'Islande, qui organise samedi des élections législatives, est sortie de la récession et du chômage avec des cicatrices qui ont marqué durablement sa population.

En apparence, avec un chômage enviable (moins de 5%) et une croissance correcte pour l'Europe (1,6% en 2012), l'île s'est bien relevée de la faillite de son secteur financier en 2008. Mais sa campagne électorale est marquée par un mécontentement qui coûtera vraisemblablement le pouvoir à la coalition de gauche (les sociaux-démocrates et le Mouvement gauche-verts

..................
http://www.boursorama.com/actualites/l- ... 17b3d78311

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 07 juin 2013, 16:52

Le chinois CNOOC s'allie avec l' islandais Eykon pour postuler sur une license pétroliére offshore en Islande.
CNOOC Eyes First Foray Into Offshore Arctic Oil Drilling

China National Offshore Oil Corp., or CNOOC, is partnering with Iceland's Eykon Energy in an application for a license to explore and produce oil and gas in Arctic waters offshore Iceland, the country's hydrocarbon licensing manager told Dow Jones Newswires Wednesday.

If the application is successful and a license is awarded, it would mark the Chinese company's first foray into offshore Arctic oil drilling, a new area the industry's biggest players are scrambling to enter in efforts to replenish reserves, but which has become increasingly controversial.

While believed to hold vast petroleum reserves, green groups are opposed to drilling in the pristine Arctic environment and investors are concerned about the risks and potential costs to a company in the event of an accident.

CNOOC said in an emailed statement that the government of Iceland and Eykon Energy have invited CNOOC to take part in its offshore oil and gas exploration activity and the project is currently under negotiation.

.........
http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... l_Drilling

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 15 sept. 2013, 15:24

Reykjavik interrompt ses négociations d'adhésion avec l'UE

Romandie 12 Sept 2013

Le ministre des Affaires étrangères islandais Gunnar Bragi Sveinsson a annoncé jeudi avoir suspendu pour toute la durée de la législature les négociations d'adhésion à l'UE. La coalition de centre droit eurosceptique avait remporté les élections en avril avec la promesse de mettre fin à ce processus.

"Nous avons dissous l'équipe et les groupes de négociation, et plus aucun sommet n'aura lieu. L'Union européenne (UE) a décidé qu'il n'y aurait plus de dotation IAP", a affirmé M. Sveinsson lors d'un discours au Parlement. L'UE avait accordé à l'Islande 5,8 millions d'euros (7,1 millions de francs) pour 2013 au titre de l'Instrument d'aide de pré-adhésion (IAP), après la candidature lancée par Reykjavik en 2009.

"Le gouvernement est à l'unisson sur ce sujet. Le processus a été suspendu, rien n'a été fermé, et nous voulons améliorer notre communication et renforcer nos liens avec l'UE sans y adhérer", a aussi expliqué M. Sveinsson.

Le sujet le plus crucial en vue d'une éventuelle adhésion, la pêche, n'a jamais été abordé. Si un gouvernement devait relancer les négociations, il se heurterait à la forte opposition de l'opinion publique islandaise à l'intégration de l'île dans une politique européenne commune.

Reykjavik et Bruxelles cherchent avant cette mesure à régler un différend sur la pêche au maquereau, où l'UE a menacé l'Islande de sanctions commerciales si elle ne réduisait pas son quota. Une nouvelle rencontre dimanche sur le sujet à Reykjavik n'a pas permis de trouver de compromis.
http://www.romandie.com/news/n/Reykjavi ... 399309.asp

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 16 nov. 2013, 20:52

suite de ce post viewtopic.php?p=348337#p348337
Pétrole islandais-Vers une coopération sino-norvégienne

14/11/2013 Les Echos

La Norvège pourrait s'associer à la Chine en ce qui concerne la prospection pétrolière au large de l'Islande, rare exemple de coopération entre les deux pays depuis les tensions diplomatiques suscitées par l'attribution en 2010 du prix Nobel de la paix au dissident chinois Liu Xiaobo.

Le Norvège est habilitée en vertu d'un traité de 1981 à s'associer à la licence de prospection accordée à la compagnie pétrolière chinoise CNOOC dans les eaux de l'Atlantique Nord entre l'Islande et l'île norvégienne de Jan Mayen.
"Nous attendons une réponse des autorités norvégiennes dans le courant de la dernière semaine de novembre", a déclaré Gudni Johannesson, directeur général de l'Autorité nationale islandaise de l'énergie.

L'Islande a attribué ses deux premières licences en janvier. En juin, elle a accordé une troisième licence à CNOOC et à la compagnie islandaise Eykon Energy. A l'époque, c'était la première fois qu'une compagnie chinoise obtenait une licence de prospection pétrolière dans l'Arctique.

En vertu du traité, la Norvège a le droit de prendre une part de 25% dans les licences touchant au pétrole des eaux islandaises. Elle l'a fait d'ores et déjà avec les deux premières licences accordées par Reykjavik en janvier, l'une à Faroe Petroleum et au canadien Ithaca Energy.

La Chine est soucieuse de découvrir de nouveaux gisements de ressources naturelles et l'Arctique pourrait receler 90 milliards de barils d'équivalent pétrole, selon l'institut géologique américain. En avril dernier, Pékin a signé un accord de libre échange avec l'Islande, abolissant les droits de douane entre les deux pays.
http://www.lesechos.fr/economie-politiq ... 629251.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 03 déc. 2013, 14:19

Usine Nouvelle du 21 Nov 2013.

71 % de la consommation d' electricité en Islande passe dans le raffinage de l' Aluminium.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1377
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: Islande

Message par paradigme » 08 déc. 2013, 20:29

L'Islande à dit merde à ses créanciers, maintenant avec l'argent des bankster elle rembourse les ménages :

"Décidément, les Islandais ne font rien comme les autres. Non seulement ils ont décidé démocratiquement de ne pas faire payer le peuple pour renflouer les errements des banques, mais en plus, ils tiennent leur promesse de campagne. Nouvel exemple avec un rabais sur les dettes immobilières des ménages !"

http://www.agoravox.fr/actualites/inter ... pas-144604

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12562
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Islande

Message par mobar » 10 déc. 2013, 10:10

paradigme a écrit :L'Islande à dit merde à ses créanciers, maintenant avec l'argent des bankster elle rembourse les ménages :

"Décidément, les Islandais ne font rien comme les autres. Non seulement ils ont décidé démocratiquement de ne pas faire payer le peuple pour renflouer les errements des banques, mais en plus, ils tiennent leur promesse de campagne. Nouvel exemple avec un rabais sur les dettes immobilières des ménages !"

http://www.agoravox.fr/actualites/inter ... pas-144604
Il s'agit plutot pour l'état islandais de rembourser les banksters à la place des ménages avec de la monnaie crée pour l'occasion

ça ne change pas foncièrement la donne monétaire, c'est une sorte de dévaluation de la monnaie islandaise

Le banques continuent à exister avec des avoirs dévalués qu'elles vont s'empresser de vendre pour sauver leur peau.

Reste maintenant aux islandais de trouver de nouveaux préteurs (à quels taux?) ou à se passer de crédit

Pas rose non plus, mais dans la tourmente un exemple pour d'autres
Surement un moyen de ramener un peu d'équilibre sur la planète finassière
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 29 août 2014, 20:19

L' Islande dit adieu à l'Union européenne, sans même un référendum

24/02/2014, La Tribune

Raykjavik devrait retirer officiellement sa candidature à l'UE déposée en 2009 sans en passer par une consultation populaire, contrairement aux promesses du gouvernement.

Adieu l'UE. Comme la Suisse et la Norvège en 1994, l'Islande devrait refuser officiellement son adhésion à l'Union européenne. Vendredi, les deux partis de centre-droit de la coalition au pouvoir, le parti du Progrès et le parti de l'Indépendance se sont mis d'accord sur une proposition de loi qui sera soumise à l'Althing, la chambre unique du parlement islandais. Ce texte prévoit de retirer la candidature du pays à l'UE sans passer par la voie du référendum comme l'avait promis le gouvernement lors de son entrée en fonction en avril dernier.

Négociations au point mort

En réalité, les négociations avec l'UE entamée en juillet 2009 sont au point mort depuis un vote de l'Althing de janvier 2013, précédant donc les dernières élections parlementaires, qui demandait le gel des discussions. En avril, le centre-droit au pouvoir avait confirmé la suspension de toutes les négociations en attendant un référendum. C'est le gouvernement de centre-gauche issu de la crise violente qu'a connu le pays en 2009 qui avait décidé de lancer l'Islande dans une procédure d'adhésion. Cette adhésion devait être suivie d'une adoption rapide de l'euro afin de donner au pays une « stabilité » dont elle rêvait alors. Mais ces négociations qui ne devaient être qu'une formalité ont achoppé sur trois sujets principaux.

Le problème de la pêche
Le premier, le plus essentiel, est le problème de la pêche. Avec l'effondrement de son système financier, la pêche est redevenue un secteur essentiel de l'économie islandaise. Son poids dans le PIB est passé de 4,7 % en 2008 à 7,1 % en 2012 et 42 % des exportations islandaises sont des produits de la pêche. Or, l'entrée dans l'UE signifierait l'adoption de quotas de pêche plus restreints. Or, compte tenu du poids économique de ce secteur, Reykjavik veut continuer à disposer de cette liberté. L'embargo imposé par l'UE aux harengs et maquereaux des îles Féroé en août dernier a inquiété beaucoup en Islande. Et puis, il y a cette épineuse question de la chasse à la baleine, toujours pratiquée en Islande à la grande indignation de Bruxelles et qui est un sujet fort sensible dans l'île nordique.

L'euro peu attirant
Le deuxième écueil est celui de l'euro. Sans doute pouvait-on voir la zone euro en juillet 2009 comme un « havre de stabilité. » Ce n'est plus guère le cas après quatre ans de crise profonde de l'UEM. Sans compter que, parallèlement, l'Islande a beaucoup profité (au prix d'une très forte inflation) de la dépréciation de la couronne qui a atteint jusqu'à un quart de sa valeur. Beaucoup d'Islandais doutent donc qu'il soit utile de perdre la maîtrise de sa politique monétaire. L'Islande, avec un PIB d'une dizaine de milliards d'euros et 380.000 habitants, sera certaine de voir ses intérêts ignorés par la BCE. Or, les avantages de l'euro sont assez limités puisque les importations en provenance de la zone euro ne représentent que 27 % du total (32 % avec le Danemark dont la monnaie est ancrée sur l'euro). Le jeu pourrait ne pas en valoir la chandelle. Mais enfin, l'Islande pourrait entrer dans l'UE en conservant la couronne.

Un intérêt limité
Troisième raison de l'échec des négociations, c'est la gestion de l'UE. L'Islande est sortie de la crise en tentant de préserver les intérêts de ses nationaux, notamment en pratiquant un défaut sur les investisseurs étrangers et en renonçant de facto à l'indépendance de sa banque centrale. C'eût été évidemment impossible en cas d'adhésion à l'UE. Les partis opposés à l'UE soulignent aussi combien la technocratie bruxelloise serait négative pour la démocratie islandaise. D'autant que, ajoute-t-il, l'Islande, membre de l'accord de libre-échange avec l'UE et de l'espace Schengen, bénéficie déjà d'une bonne intégration dans l'espace européen. Une adhésion à l'UE n'apporterait rien de plus à un pays qui compterait bien peu à Bruxelles.

Des sondages peu favorables à l'adhésion

Les derniers sondages laissaient peu de chances à l'adhésion à Bruxelles. Celui paru dans le quotidien Frettabladid du 3 février indiquait que 49 % des Islandais refusaient l'adhésion, 26 % l'acceptaient.

Néanmoins, ce chiffre semblait en recul par rapport à l'an dernier. Le gouvernement a donc préférer clore le débat plutôt que de faire campagne et prendre un risque. C'est sans doute un oubli des promesses. Et la question est de savoir si les électeurs en tiendront rigueur au gouvernement. Car selon le même sujet, trois quarts des Islandais voulaient un référendum sur la question.
http://www.latribune.fr/actualites/econ ... endum.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 10 févr. 2016, 18:49

Miracle à l’islandaise: à Reykjavik, le taux de chômage est tombé à 1,9%

10 fev 2016

L’information n’a pas fait la Une : «L’Islande a retrouvé son niveau de chômage d’avant la crise.» Un résultat impressionnant pour la petite île indépendante qui a connu l’une des pires crises économiques d’Europe. Depuis sa faillite retentissante en 2008, l’Islande et ses quelque 320.000 habitants ont réussi un retournement économique impressionnant. Avec quelles recettes?
............
............
http://geopolis.francetvinfo.fr/miracle ... a-19-95935

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12562
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Islande

Message par mobar » 10 févr. 2016, 19:59

energy_isere a écrit :
Miracle à l’islandaise: à Reykjavik, le taux de chômage est tombé à 1,9%

10 fev 2016

L’information n’a pas fait la Une : «L’Islande a retrouvé son niveau de chômage d’avant la crise.» Un résultat impressionnant pour la petite île indépendante qui a connu l’une des pires crises économiques d’Europe. Depuis sa faillite retentissante en 2008, l’Islande et ses quelque 320.000 habitants ont réussi un retournement économique impressionnant. Avec quelles recettes?
............
............
http://geopolis.francetvinfo.fr/miracle ... a-19-95935
Le parti Pirate aux portes du pouvoir
http://news360x.fr/tres-populaire-le-pa ... n-islande/

Code : Tout sélectionner

L’Islande deviendra-t-elle le premier pays au monde dirigé par des Pirates ? Depuis près d’un an, le Parti Pirate islandais arrive systématiquement en tête dans les sondages de la petite île nordique, et les électeurs semblent plus disposés que jamais à donner leur confiance à la jeune formation politique.

Selon un sondage publié par le quotidien Fréttablaðið et Channel 2, le Parti Pirate caracole désormais à près de 42 % d’intentions de vote, ce qui ferait de lui — et de très loin — le premier parti politique d’Islande. En mars 2015, lorsqu’il est arrivé pour la première fois en tête dans un sondage de l’institut MMR, le Parti Pirate recueillait 23,9 % d’intentions de vote chez les électeurs. Son ascension ne fait que s’amplifier depuis. En novembre, Fréttablaðið plaçait le PP à 36,3 %.
Aprés les banksters en prison verra t'on les Pirates au pouvoir?

Rafraichissante Islande \:D/
https://www.youtube.com/watch?v=iUbjzcyTEdg
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 15 juin 2016, 20:00

L’Islande, de la crise à la reprise

Rédigé le 24 mai 2016 par La rédaction

L’Islande connaît un boom économique retentissant. Si vous avez l’intention d’investir à l’étranger, il est particulièrement bon d’entreprendre en Islande. Le pays surfe sur un quasi plein emploi (moins de 1,9% en février 2016), une croissance de 4% en 2015 et qui devrait atteindre 4,2% cette année. Une situation qui contraste avec la crise sans précédent traversée par le pays il y a quelques années.

En 2008, l’Islande était prise de plein fouet par la crise économique mondiale. L’Etat a nationalisé les grandes banques du pays et les dettes de l’île étaient neuf fois supérieures à son PIB. La situation était telle que certains estimaient que l’Islande allait devenir le premier Etat en faillite totale à cause des conséquences de la crise des subprime.

Face à l’urgence, le pays a sollicité un prêt de 2,1 milliards de dollars auprès du FMI et a, en outre, obtenu deux milliards supplémentaires d’autres pays (dont la Russie). En octobre 2015, l’Islande annonçait qu’elle avait complètement remboursé le FMI. En parallèle, le pays a mis en place des mesures assez radicales : dévaluation monétaire, pacte de stabilité, austérité, tout ceci avec le soutien d’une majorité de la population.

L’Etat islandais reste fortement endetté et les traces de la crise perdurent, mais la forte consommation des ménages et le plein emploi favorisent l’essor économique actuel du pays.

L’Islande, une base de données ?

Ayant retrouvé le chemin de la croissance économique, l’Islande cultive ses atouts, dont celui de sa position géographique.

Des ingénieurs italiens en informatique y voient notamment une opportunité pour l’accueil de zones de stockage de données.

A l’heure du réchauffement global et des questions environnementales, ces bases de données génèrent une forte empreinte carbone. Les faibles températures du pays permettent d’éliminer un certain nombre de besoins en système de refroidissement pour les datacenters. En outre, l’électricité – d’origine géothermique ou hydroélectrique – y est très bon marché. Depuis le début des années 2010, l’Etat islandais favorise l’installation des datacenters sur ses terres, en particulier via des réductions de TVA.

Cinéma, aviation, tourisme, l’Islande se diversifie

Symbole de ce renouveau, Iceland Air, principale compagnie aérienne du pays, a posé ses valises à l’aéroport d’Orly. En difficulté pendant la crise, la compagnie renoue avec les projets ambitieux. Depuis le début de l’année, c’est la quatrième nouvelle destination qu’Iceland Air va desservir.

Le secteur aérien se porte bien et… le tourisme aussi. Fort de ses paysages naturels, de ses volcans, ses sources d’eaux chaudes et de ses traditions culturelles, l’Islande attire les touristes du monde entier.

Le tourisme a d’ailleurs grandement contribué au redressement du pays. Du fait de la dépréciation monétaire, les prix défiaient toute concurrence. Les emplois créés dans l’hôtellerie, la restauration et les transports ont contribué à la baisse du chômage. Aujourd’hui, cet attrait ne faiblit pas. 700 000 touristes visitent l’Islande chaque année – soit le double de la population locale – et contribuent à hauteur de 6% au PIB du pays.

L’Islande attire aussi les réalisateurs de films. Depuis 2010, on ne compte pas moins de seize tournages de films et séries sur le territoire islandais. Parmi eux, Thor 2, Interstellar ou encore Game of Thrones.

Enfin, l’industrie de la pêche, qui représente tout de même 25% des exportations islandaises, demeure un secteur pourvoyeur d’emplois et d’investissements. Dans son rapport de 2016, la Coface soulignait que l’accord de libre-échange signé avec la Chine en 2014 devrait soutenir les exportations islandaises.

A l’instar de la mythologie nordique, la crise islandaise a fait office de Ragnarök. Une destruction quasi-totale de l’économie du pays, mais une renaissance novatrice et porteuse qui tend à un avenir prometteur fait de renouveau.
http://quotidienne-agora.fr/islande/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 13 mars 2017, 20:41

L'Islande lève ses contrôles de capitaux, hérités de la crise

Par latribune.fr 13/03/2017

La mesure, prise au lendemain de la crise de 2008 pour empêcher la fuite des capitaux, prendra fin mardi. Ces dernières années, elle avait compliqué la vie des entreprises islandaises actives à l'étranger.
..............
http://www.latribune.fr/economie/intern ... 60538.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65600
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 31 mai 2017, 12:25

dans un autre GillesH38 a écrit :
mobar a écrit :
La consommation d'énergie primaire du pays en 2014 provenait pour 86,8 % d'énergies renouvelables autochtones (géothermie 69,1 %, énergie hydraulique 17,8 %) et pour 13,2 % de combustibles fossiles importés (pétrole : 11,9 %, charbon : 1,3 %
Lorsque les importations diminuent plus que le coût de ces importations n'augmente, tu n'as aucun problème pour continuer de développer les EnR jusqu'à l'autonomie complète
ce que tu ne vois pas dans ces chiffres, c'est que la production d'énergie totale par habitant (Islandais) est BIEN PLUS GRANDE que celle des autres pays. Donc en gros ils consomment les mêmes fossiles, et en plus, ils produisent une énorme quantité d'électricité renouvelable. Dont ils font autre chose (essentiellement faire tourner des grosses usines d'aluminium et de ferrosilicium).
Et leur plan d'économie Hydrogéne, les Islandais ont fait une croix dessus définitivement ? Pas de tentative de reprise de ce coté là ?

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15940
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Islande

Message par GillesH38 » 31 mai 2017, 16:27

pas entendu parler depuis la crise de 2008. J'ai vu une pompe à hydrogène à Reykjavik quand j'y suis allé (2010), mais bon personne ne s'arrêtait (ça concernait quelques bus je crois).
Pour traverser l'Islande (un quart de la France), c'est quand même pas très pratique....
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Répondre