Pétrole cher et tourisme de masse.

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par mobar » 19 avr. 2020, 11:06

L'offre de transport, elle va s'ajuster à la demande
Si les touristes ont encore suffisamment de cash pour prendre l'avion, les compagnies mettront des vols sur les tarmacs!
Et il n'est pas certain qu'il y ai beaucoup de touristes prêts à subir deux semaines de quarantaine à leur arrivée dans un pays pour passer des vacances!

On va probablement avoir une demande en berne pendant quelques mois après la fin des confinements, le tourisme repartira peut être ... à l'été 2021!

Et ce ne sera pas à cause du prix du kéro!!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9132
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par kercoz » 19 avr. 2020, 11:39

mobar a écrit :
19 avr. 2020, 11:06

On va probablement avoir une demande en berne pendant quelques mois après la fin des confinements, le tourisme repartira peut être ... à l'été 2021!

Et ce ne sera pas à cause du prix du kéro!!
La modélisation n'est pas facile : Coté transport la demande ne peut que rester faible voire tres faible. Pour attirer le blaireau, il faudra remplir à 1/2 et maintenir les prix bas actuels ...alors que les économistes parlent d' augmentation significative du billet....Coté énergie, l' arret des recherches et de certains puits, en raison des stocks, fait qu' en cas de reprise, le baril va grimper tres haut...Il y aura un effet de collage structurel au modèle actuel et les solution etatiques de favoriser financièrement l' offre plus qu' elle ne l' est actuellement sera tres tres mal perçu par les probables futurs 20-30% de chomeurs ....
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 428
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par Pétroleur » 19 avr. 2020, 15:02

Et oui, on ne reviendra pas comme ça au monde d'avant! On pourrait imaginer une reprise rapide de la demande pour ceux qui ont pu être payés en avril, même au chômage partiel ils n'ont pas du dépenser beaucoup d'argent. Mais remettre sur pied l'offre de transport va prendre plus qu'un claquement de doigt, et surtout, rappelons-nous qu'il va quand même manquer 10 Mbl/j! Bonjour l'envolée des prix du coup! :-(

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par energy_isere » 19 avr. 2020, 15:42

Pétroleur a écrit :
19 avr. 2020, 15:02
Et oui, on ne reviendra pas comme ça au monde d'avant! On pourrait imaginer une reprise rapide de la demande pour ceux qui ont pu être payés en avril, même au chômage partiel ils n'ont pas du dépenser beaucoup d'argent. Mais remettre sur pied l'offre de transport va prendre plus qu'un claquement de doigt, et surtout, rappelons-nous qu'il va quand même manquer 10 Mbl/j! Bonjour l'envolée des prix du coup! :-(
:roll:
C'est l'inverse. il''manque'' pas 10 Mbl/j en production, c'est la demande qui est pas la. Dés qu' il y aura de la demande suffisante ça va se libérer.
(et puis les stocks sont importants)

Il va falloir des mois pour retrouver le baril à 60 $. Et le monde fonctionnait pas si mal avec un baril à 60 $.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4805
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par nemo » 19 avr. 2020, 16:51

energy_isere a écrit :
19 avr. 2020, 15:42
Pétroleur a écrit :
19 avr. 2020, 15:02
Et oui, on ne reviendra pas comme ça au monde d'avant! On pourrait imaginer une reprise rapide de la demande pour ceux qui ont pu être payés en avril, même au chômage partiel ils n'ont pas du dépenser beaucoup d'argent. Mais remettre sur pied l'offre de transport va prendre plus qu'un claquement de doigt, et surtout, rappelons-nous qu'il va quand même manquer 10 Mbl/j! Bonjour l'envolée des prix du coup! :-(
:roll:
C'est l'inverse. il''manque'' pas 10 Mbl/j en production, c'est la demande qui est pas la. Dés qu' il y aura de la demande suffisante ça va se libérer.
(et puis les stocks sont importants)

Il va falloir des mois pour retrouver le baril à 60 $. Et le monde fonctionnait pas si mal avec un baril à 60 $.
Oui j'ai l'impression que les gens vont vite en besogne, le trou capacitaire probable du au manque d'investissement va être reculer de pas mal tant que la consommation ne sera pas revenu à un niveau "normal" ce qui risque de prendre du temps. Peut être des années.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 428
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par Pétroleur » 19 avr. 2020, 17:40

energy_isere a écrit :
19 avr. 2020, 15:42
C'est l'inverse. il''manque'' pas 10 Mbl/j en production, c'est la demande qui est pas la. Dés qu' il y aura de la demande suffisante ça va se libérer.
(et puis les stocks sont importants)
Ben si, il va bien manquer 10 Mbl/j de production puisque c'est sur cette base que l'OPEP+ est parvenue à un accord. Après, oui, on a tous remarqué que la demande a été un peu contrainte pour au moins deux mois! :-D
N'empêche, si chacun compte reprendre sa voiture le 11 mai en espérant retrouver sa vie d'avant, ben les stocks vont vite baisser et on va s'apercevoir qu'il nous manque 10% de ce niveau de vie d'avant. :shock:

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 428
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par Pétroleur » 19 avr. 2020, 17:46

energy_isere a écrit :
19 avr. 2020, 15:42
Il va falloir des mois pour retrouver le baril à 60 $. Et le monde fonctionnait pas si mal avec un baril à 60 $.
C'est ce que j'ai fini par comprendre en le développant sur le fil du pic pétrolier: Le pétrole n'a pas besoin d'être cher pour marquer sa raréfaction, il suffit que de moins en moins de gens puissent s'en acheter.
A 60 $ le baril en 2020 avec 30% de chômage, ça paraitra beaucoup moins accessible à tous ceux qui auront perdu leur emploi qu'en 2018 où le pétrole était au même prix, mais dans une économie plus florissante.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9132
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par kercoz » 19 avr. 2020, 18:50

Pétroleur a écrit :
19 avr. 2020, 17:46


C'est ce que j'ai fini par comprendre en le développant sur le fil du pic pétrolier: Le pétrole n'a pas besoin d'être cher pour marquer sa raréfaction, il suffit que de moins en moins de gens puissent s'en acheter.
A 60 $ le baril en 2020 avec 30% de chômage, ça paraitra beaucoup moins accessible à tous ceux qui auront perdu leur emploi qu'en 2018 où le pétrole était au même prix, mais dans une économie plus florissante.
Je répète celà depuis des années: le système cherche a fixer une variable en constante dans l' équation du modèle : le consumérisme-productivisme possible...ce qui implique un prix de l' énergie accessible. Comme il ne peut ajuster la demande à l' offre en augmentant les prix, il va l'ajuster en réduisant le nombre de demandeurs .....C'est de l' autorégulation opportuniste, pas du calcul prémédité...il y a d'autres moyens que des prix forts (provisoires) pour lacher des wagons d'accédants.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2506
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par Glycogène » 19 avr. 2020, 18:58

D'un autre côté on n'est pas obligé de passer ses vacances à l'autre bout du monde.
Il y a largement assez d'offre touristique en Europe pour les 700 millions d'européens (pas tous en même temps non plus).

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par mobar » 19 avr. 2020, 20:03

Cet été la question ne se posera pas, si tu veux aller passer tes vacances à l'étranger, tu risques fort de te taper 2 semaines de quarantaine à l'arrivée et 2 semaines au retour en France! :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5505
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par sceptique » 19 avr. 2020, 20:59

mobar a écrit :
19 avr. 2020, 20:03
Cet été la question ne se posera pas, si tu veux aller passer tes vacances à l'étranger, tu risques fort de te taper 2 semaines de quarantaine à l'arrivée et 2 semaines au retour en France! :wtf:
Et attention aux escales éventuelles intermédiaires : et hop 15 jours de plus !

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9132
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par kercoz » 19 avr. 2020, 21:29

Glycogène a écrit :
19 avr. 2020, 18:58
D'un autre côté on n'est pas obligé de passer ses vacances à l'autre bout du monde.
Il y a largement assez d'offre touristique en Europe pour les 700 millions d'européens (pas tous en même temps non plus).
C'est la notion de "vacances" qu'il faudrait interroger..... Elle correspond en fait à une spécialisation des taches et de l' espace qui est tres artificielle.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par energy_isere » 20 avr. 2020, 09:31

Des voyages à l'étranger "pas raisonnables", le secteur tourisme retient son souffle

BOURSORAMA AVEC AFP SERVICES•20/04/2020

Edouard Philippe a mis un gros bémol sur la possibilité de voyager à l'étranger cet été en raison de l'épidémie de Covid-19, pénalisant le secteur du tourisme.

Les vacances d'étét pourraient avoir une saveur bien particulière en 2020. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre le Premier ministre. Edouard Philippe a préparé, dimanche 20 avril, les Français à des vacances d'été toujours à l'ombre du coronavirus, en disant craindre que des voyages loin à l'étranger ne soient pas avisés dans l'immédiat.

"Est-ce que l'on peut réserver une maison, une location, une place de camping ou un hôtel au mois de juillet ou au mois d'août en France ou à l'étranger? Je crains qu'il ne soit pas raisonnable d'imaginer voyager loin à l'étranger très vite", a déclaré M. Philippe lors d'une conférence de presse.

Le Premier ministre a souligné qu'il n'était "pas sûr que le transport aérien pourra reprendre dans de bonnes conditions rapidement", alors que le trafic aérien pour les passagers est quasi suspendu en France.

9 millions de Français à l'étranger en 2019
Il a aussi émis des doutes sur "les conditions d'entrée ou de ré-entrée sur le territoire national" qui seront certainement "assez exigeantes vis-à-vis de ceux qui arrivent de l'étranger", dans le contexte d'une pandémie.

"Donc ça me semble à ce stade, peut-être encore un peu déraisonnable", a-t-il ajouté, promettant toutefois d'en dire plus "le moment venu".

Les effets du Covid-19 se font déjà sentir sur le secteur du tourisme. En 2019, 42 % des Français étaient partis en vacances ou en courts séjours au printemps, entre avril et juin, soit 28 millions de personnes, avait indiqué Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme, estimant la perte à 4 milliards rien qu'en avril. L'an passé, ce sont également neuf millions de Français qui avaient voyagé à l'étranger.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 321c780316

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par energy_isere » 20 avr. 2020, 12:55

Swiss opèrerait à 20% de capacité cet été

Publié le 20 avril 2020

Face à la pandémie de Covid-19, la compagnie aérienne Swiss International Air Lines prévoit actuellement de ne proposer que 20% de son offre en sièges habituelle durant l’été, si l’ouverture espérée des frontières se matérialise .
..............
https://www.air-journal.fr/2020-04-20-s ... 19645.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Pétrole cher et tourisme de masse.

Message par energy_isere » 13 mai 2020, 13:54

TUI, premier voyagiste mondial, va supprimer 8.000 postes

BOURSORAMA AVEC AFP SERVICES•13/05/2020

Le groupe est confronté à l'arrêt quasi-total de ses activités depuis mars.

Les effets dévastateurs de la crise du Covid-19 continuent de faire surface dans le secteur du transport et du tourisme. Mercredi 13 mai, le premier voyagiste mondial TUI a fait part de son intention de supprimer 8.000 postes dans le monde, en raison de la réduction drastique de l'activité causée par la pandémie de coronavirus. Cette coupe concerne plus de 10% de ses effectifs.

"Nous voulons réduire nos charges administratives durablement de 30% sur l'ensemble du groupe" avec "des conséquences sur environ 8.000 postes" que "nous n'allons pas occuper ou supprimer", indique l'entreprise. Le groupe compte près de 70.000 salariés à travers le monde.

Le voyagiste a fait état en parallèle d'une forte perte nette au deuxième trimestre de son exercice annuel décalé, entre janvier et mars, en baisse de 274,7% à -763,6 millions d'euros. Son résultat d'exploitation (Ebit) est également dans le rouge, à -681 millions d'euros, chutant de 181,2%. Le chiffre d'affaires de Tui est également en fort recul eu deuxième trimestre, en baisse de 10% par rapport à la même période en 2019.

"Les gens veulent voyager"

Confronté à l'arrêt quasi-total de ses activités depuis mars, le groupe a débloqué en avril un prêt d'urgence garanti par l'Etat allemand à hauteur de 1,8 milliard d'euros. Le voyagiste a ainsi profité d'un plan d'aide aux entreprises de plusieurs centaines de milliards d'euros, annoncé mi-mars par Berlin, incluant des prêts "sans limites", garantis par la puissance publique. Mais "les crédits doivent être remboursés dans un laps de temps très court", indique le groupe.

C'est pourquoi "le groupe met désormais en oeuvre" un "programme global" avec "d'importantes réductions de coûts", pour que l'activité du groupe "puisse se poursuivre", même "sur un marché fragilisé", commente Tui. Le groupe se montre toutefois optimiste: "Les gens veulent voyager" et "l'Europe se rouvre maintenant progressivement". Tui estime d'ailleurs que "les vacances d'été peuvent être possible", avec des "règles claires et responsables", notamment sur le plan de l'hygiène.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... f3501b38d7

Répondre