Le pic a-t-il eu lieu en 2006 ? [couplage Crise/PO]

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Le pic a-t-il eu lieu en 2006 ? [couplage Crise/PO]

Message par Aerobar » 16 oct. 2008, 09:50

C'est ce que nous sommes en train de nous demander, compte tenu de la récession actuelle

Image
Dernière modification par Aerobar le 18 oct. 2008, 18:03, modifié 2 fois.
Nous sommes tous voués à devenir ennuyeux.
Paul Valéry, Autres Rhumbs

hrdr
Kérogène
Kérogène
Messages : 46
Inscription : 14 mai 2008, 11:54

Re: Le pic a-t-il été passé en 2006 ?

Message par hrdr » 16 oct. 2008, 11:21

Je pense qu'il n'existera pas de date précise pour le pic car il existe des pics en fonction de l'agregation des productions (tous liquides, étanole, bitumineux, .....) du mode de comptabilisation (on compte ou pas la consomation pour la production, les gain de rafinage, ....).
De plus il y a un pic de production, de consomation, par habitants ou global. quelle données de référence BP, EIA,... meme proche elle difert legerement.

De plus le pic n'est pas "trés pointu" de part des variations journalieres ou mensuelle.
il y a aussi une difference pour le pic du maximum de production annuelle, mensuelle, hebdomadaire, journalière. Pour la production

ce qui est interessant a prendre en compte est le pic de l'offre sur le marché (pic d'exportation) (production - consomation locale)

Mon point de vu est que celui du light est déja passé mais le tout liquide confondu est a venir (ou vient d'etre passé si la crise se confirme).

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le pic a-t-il été passé en 2006 ?

Message par Aerobar » 18 oct. 2008, 15:22

ASPO-France vient de publier un très intéressant papier (en anglais) à propos des prévisions de production tous liquides dans un contexte de fortes contraintes économiques

Image

Leur hypothèse "hard crisis" est assez similaire à la nôtre. Ils estiment qu'on pourrait néanmoins remonter un peu plus haut en... 2020.

Le pic imminent ne peut survenir que si la crise est "soft" est que la production continue à augmenter les prochains trimestres. On va vite être fixés...
Nous sommes tous voués à devenir ennuyeux.
Paul Valéry, Autres Rhumbs

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Le pic a-t-il été passé en 2006 ?

Message par Alturiak » 18 oct. 2008, 15:33

Un mix de leurs scenarii hard-crisis et soft-crisis est envisageable : la production commence à décliner dès les prochains trimestres mais le 2e pic qu'elle atteint (en 2020 ou avant) ne dépasse pas le premier.

Je suis, comme toi sans doute, assez sceptique sur le 2e pic en 2020 (voire après 2025 avec le scenario soft-crisis). J'ai l'impression que les oscillations réelles seront plus contractées (sur l'échelle de temps) que ce qu'elles sont sur ces prévisions.

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3357
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: Le pic a-t-il été passé en 2006 ?

Message par matthieu25 » 18 oct. 2008, 16:38

Ce que je ne comprends pas, c'est que le seçond pic serait plus haut que le premier.C'est un peu comme dans les montagnes russes.Si il n'y a pas de moteurs pour accélérer,le bolide ne peut pas remonter plus haut que la montagne précédente.A moins qu'ils ne trouvent soudainement un gisement miraculeusement. [-o<
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9142
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le pic a-t-il été passé en 2006 ?

Message par kercoz » 18 oct. 2008, 16:51

Une logique primaire (archaique) comme la mienne fait une relation directe entre la crise et le PO
La montée a 140 a déclencher un délitement économique ds les pays les plus fragiles et sur les conso les plus fragiles. Ce qui donne du répit au rapport offre /demande et surtout sur sa dynamique ancienne.
Le modèle prévoit que les rescapés ont des reins plus solides et qu'il faudra une vague plus haute pour reproduire , in fine le meme processus en impactant les moins solides des solides ....
Ce ne semble pas pôuvoir etre un mouvement de houle perpétuel en raison de l'épuisement des resources et surtout de l'affaiblissement du flux de biens . Ce flux me semble nécessité un niveau minimum pour induire l'économie actuelle.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Re: Le pic a-t-il été passé en 2006 ?

Message par epe » 18 oct. 2008, 17:59

peut-être déjà posté? (pas trouvé)

La baisse des prix du brut compromet l'avenir de certains projets pétroliers
On voit pourtant mal comment la restriction du crédit et la chute du baril - tombé de 147 dollars à 70 dollars en trois mois - peut épargner certains projets. A ce prix, on se rapproche de la zone dangereuse où leur rentabilité est compromise ; on l'a même dépassée pour les plus gourmands en capitaux, qui risquent d'être reportés.
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Le pic a-t-il été passé en 2006 ?

Message par Alturiak » 18 oct. 2008, 19:19

matthieu25 a écrit :Ce que je ne comprends pas, c'est que le seçond pic serait plus haut que le premier.C'est un peu comme dans les montagnes russes.Si il n'y a pas de moteurs pour accélérer,le bolide ne peut pas remonter plus haut que la montagne précédente.A moins qu'ils ne trouvent soudainement un gisement miraculeusement. [-o<
Non, c'est possible sans. C'est possible si lors du passage au premier pic la vitesse du bolide n'était pas nulle. Ici cela équivaut à dire que le premier pic de production n'a pas été atteint avec tous les puits produisant à fond. Et c'est sans doute le cas.

Avatar de l’utilisateur
Tovi
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2220
Inscription : 15 sept. 2008, 23:25
Localisation : Nantes
Contact :

Crise économique :Combien de temps gagné avant le PO ?

Message par Tovi » 20 oct. 2008, 18:08

*** ce sujet proche a été fusionné ***

Tout semble indiquer un ralentissement de la croissance, voire une décroissance. Ceci a un effet sur la consommation de pétrole, et donc de sa production et de son prix. En toute logique, ces effets retardent la date du PO.
Dans ce calcul, le prix n'a que peu d'importance car il est très relatif et n'indique que peu de choses sur l'état des stocks.
La production , quant à elle, suit peu ou prou la consommation. La consommation est donc un critère pertinent.
On peut donc établir la formule suivante :

X (nombre d'années théoriques avant le PO) x Y ( taux de baisse de la consommation) = Z (nombre d'années gagnées par rapport à la date actuelle+ X)

Exemple : on a déhà constaté une diminution de 10% de la consommation d'essence par rapport à l'année dernière en France. Soit Y = 0.1
Si on prend l'hypothèse d'un PO vers 2018 (hypothèse optimiste donc), celà donne : 10x0.1 = 1 année gagnée avant le PO, en 2019 donc.

Si la consommation diminuait de 20 % et que l'on prend un PO pessimiste vers 2012, ça donne 4x0.2 = 0.8 ans gagné, le PO est reporté à la fin 2012.

Ce calcul est intéressant, car il démontre que même avec 50 % [ exemple : 7x0.5 = 3.5, PO en 2018 au lieu de 2015], on ne retarde que d'assez peu l'échéance.
Le même type de calcul peut être effectué avec des gains liés à l'amélioration des performances énergétiques.
Si vous ne faites pas partie de la solution, alors vous faites partie du problème.
Forum des discussions libres

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Crise économique :Combien de temps gagné avant le PO ?

Message par rico » 20 oct. 2008, 18:22

Excellente question à laquelle je n'arrive pas à trouver encore de réponse satisfaisante sur ce forum (la question a déjà été posée en d'autres termes).

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Re: Crise économique :Combien de temps gagné avant le PO ?

Message par Aerobar » 20 oct. 2008, 18:32

Sujet déjà traité ici, avec notamment l'étude d'ASPO-France présentée officiellement ce jour à Barcelone, autrement plus convaincante que les petits calculs ci-dessus.

Réponse : selon les 2 cas extrêmes, 2012 ou 2020.

*** sujets fusionnés ***

Avatar de l’utilisateur
Tovi
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2220
Inscription : 15 sept. 2008, 23:25
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Le pic a-t-il eu lieu en 2006 ? [couplage Crise/PO]

Message par Tovi » 20 oct. 2008, 18:47

Puisque mon sujet a été fermé je reposte ici :
Tout semble indiquer un ralentissement de la croissance, voire une décroissance. Ceci a un effet sur la consommation de pétrole, et donc de sa production et de son prix. En toute logique, ces effets retardent la date du PO.
Dans ce calcul, le prix n'a que peu d'importance car il est très relatif et n'indique que peu de choses sur l'état des stocks.
La production , quant à elle, suit peu ou prou la consommation. La consommation est donc un critère pertinent.
On peut donc établir la formule suivante :

X (nombre d'années théoriques avant le PO) x Y ( taux de baisse de la consommation) = Z (nombre d'années gagnées par rapport à la date actuelle+ X)

Exemple : on a déhà constaté une diminution de 10% de la consommation d'essence par rapport à l'année dernière en France. Soit Y = 0.1
Si on prend l'hypothèse d'un PO vers 2018 (hypothèse optimiste donc), celà donne : 10x0.1 = 1 année gagnée avant le PO, en 2019 donc.

Si la consommation diminuait de 20 % et que l'on prend un PO pessimiste vers 2012, ça donne 4x0.2 = 0.8 ans gagné, le PO est reporté à la fin 2012.

Ce calcul est intéressant, car il démontre que même avec 50 % [ exemple : 7x0.5 = 3.5, PO en 2018 au lieu de 2015], on ne retarde que d'assez peu l'échéance.
Le même type de calcul peut être effectué avec des gains liés à l'amélioration des performances énergétiques.
L'avantage de ce calcul simpliste, c'est que chacun peut le faire selon ses propres données (date du PO). Du reste, ce calcul est simple, mais juste.
Le prix du brut ou le niveau de la production ne me semblent pas vraiment pertinents. Seule la consommation réelle donne une idée de l'évolution réelle (car la production est un peu trop eratique et politisée).

Autre point intéressant à étudier : que se passe t'il durant la période de récession avant le PO ? Peut on voir un retour temporaire à la croissance ? Quel est l'effet du PO en pleine recession ?
Si vous ne faites pas partie de la solution, alors vous faites partie du problème.
Forum des discussions libres

parisse
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1213
Inscription : 30 mai 2005, 08:42
Contact :

Re: Le pic a-t-il eu lieu en 2006 ? [couplage Crise/PO]

Message par parisse » 20 oct. 2008, 19:40

Je suis un peu dubitatif sur le scénario hard crisis de Lahererre-Wingert. Plus générallement, essayer d'extraire de l'info de la crise en Argentine ou même du 1er choc pétrolier me parait tres hasardeux. J'ai l'impression que la présence des pays émergents BRIC qui peuvent absorber sans problème une baisse de consommation des pays de l'OCDE crée une différence importante. La baisse n'est d'ailleurs pas si énorme que ça: en France -2% en année mobile pour les carburants, mais la consommation totale de produits pétroliers a augmenté de 2.3% (en réel) et 0.4% (en corrigé du climat).
Le scénario soft crisis parait plus plausible, avec un prix du pétrole très volatil mais en tendance à long terme croissante.

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le pic a-t-il eu lieu en 2006 ? [couplage Crise/PO]

Message par Aerobar » 20 oct. 2008, 21:07

Comme le montre ce graphique, le poids actuel des BRIC est à peu près identique à celui qu'ils avaient lors des deux premiers chocs pétroliers :

Image

Leur capacité à compenser la décroissance de l'OCDE est donc très peu probable, et ce d'autant plus qu'ils vivent eux aussi désormais dans une économie mondialisée. En 1973 et en 1979, Russie et Chine fonctionnaient avec des économies bien plus autonomes : pas de Bourses, Etat seul investisseur, monnaie nationale non convertible...

Pour la première fois dans l'histoire du monde, les rangées de dominos font le tour de la Terre.

parisse
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1213
Inscription : 30 mai 2005, 08:42
Contact :

Re: Le pic a-t-il eu lieu en 2006 ? [couplage Crise/PO]

Message par parisse » 20 oct. 2008, 22:05

Aerobar a écrit :Comme le montre ce graphique, le poids actuel des BRIC est à peu près identique à celui des deux premiers chocs pétroliers :

Image

Leur capacité à compenser la décroissance de l'OCDE est donc très peu probable, et ce d'autant plus qu'ils vivent eux aussi désormais dans une économie mondialisée. En 1973 et en 1979, Russie et Chine fonctionnaient avec des économies bien plus autonomes.
La part relative des BRIC se stabilise puis diminue après 1985, donc au moment du contre-choc pétrolier. En valeur absolue les chiffres de BP indiquent que ces pays augmentent lors du 1er choc pétrolier contrairement aux pays OCDE qui diminuent. De plus, il y a moins de pression pour que la consommation diminue en Russie ou au Brésil que dans les pays de l'OCDE.
Je pense que l'émergence d'une classe moyenne accédant à la mobilité individuelle dans ces pays est en mesure de contrecarrer la baisse toute relative de consommation de l'OCDE (que je vois mal atteindre brusquement les 10Mbd du scénario hard crisis). Il y aura plutot une re-répartition de la consommation en faveur des pays BRIC et bien sur les pays producteurs.

Répondre