Quel panel énergétique pour demain ? (Théorie Tartiflette)

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15435
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 08 nov. 2006, 21:09

Environnement2100 a écrit :Nous quittons l'ère du tout-pétrole pour entrer dans une ère où l'énergie ne sera ni bon marché, ni abondante, ni unique ; les solutions seront adaptées aux possibilités techniques, économiques et culturelles locales ; c'est le pragmatisme pur qui inspire ces lignes, en envisageant uniquement ce qui paraît crédible et réalisable dans les 25 ans à venir ; on s'intéresse également aux transformations sociétales forcément associées.
Je dirai plutot : nous quittons l'ère ou l'énergie était disponible sur demande, en pouvant toujours être produite en quantité supérieure si la demande économique l'exigeait. Nous entrons dans l'ère où c'est la disponibilité de l'énergie qui sera la plus grosse contrainte.
Hors conflit majeur, les nations de l'OCDE continueront leur croissance lente de PIB (1 à 3 % selon les pays), leur décroissance lente de leur intensité énergétique (-1 à -2 % selon les pays), la croissance lente de leur démographie (0 à 2 % selon les pays), ce qui signifie :
- stagnation de l'énergie consommée
- diminution de l'énergie consommée par habitant
Pas du tout évident que la croissance se poursuive ! si la décroissance énergétique atteint -2 à - 3 % par an, il faudrait une amélioration continue de l'IE de + 3 à 5 % par an pendant des décennies. Personne ne peut garantir cela, surtour que l'IE des pays occidentaux est deja parmi les meilleures. En particulier, la recherche forcenée d'énergie avec la réouverture par exemple des mines de charbon risque de réaugmenter fortement l'IE, voire le Canada actuel. Si il y a surement un gisement de 10 à 15 % d'économie assez facile, laissant peut etre une décennie après le pic, dans le futur plus lointain me parait beaucoup plus compromise.

Tout ce que tu développes ensuite est sans doute faisable. Mais probablement ne se fera qu'en partie, dans un contexte de crise, accompagné d'économies beaucoup moins controlées : celles dues à la paupérisation d'une partie croissante de la population, qui n'auront pas assez pour déménager mais réduiront leur chauffage à l'essentiel, pas assez pour avoir une voiture, électrique ou non, pas assez pour partir en avion etc.....

C'est aussi tout ceci qui fera baisser de force la consommation !
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Message par franck1968 » 08 nov. 2006, 22:52

GillesH38 a écrit :Mais probablement ne se fera qu'en partie, dans un contexte de crise, accompagné d'économies beaucoup moins controlées : celles dues à la paupérisation d'une partie croissante de la population, qui n'auront pas assez pour déménager mais réduiront leur chauffage à l'essentiel, pas assez pour avoir une voiture, électrique ou non, pas assez pour partir en avion etc.....

C'est aussi tout ceci qui fera baisser de force la consommation !
Pourquoi tu parles au futur, sur la paupérisation d'une partie croissante de la population, c'est déjà le cas et où c'est le plus flagrant c'est aux USA où 1/5 de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.
Mais également en France, (où toutes les voix bien pensantes qui remettent en cause le système sociale), où il y a 4 ou 5 millions de personnes au seuil de la rupture.
Si des économies énergétique sont à faire, je penses que l'ont peut largement gagner en réduisant le mode de vie des classes aisées.

Si effectivement aucun mouvement citoyen ne permet de décider consciemment et donc de façon démocratique quelles doivent être les économies à faire, elle se feront de force, je ne suis pas sûr que les classes riches puissent vivrent tranquillement en perdurant leur mode de vie.
Ou alors les murs autour d'Israël, ou à la frontière USA-mexique seront la norme.

Avatar de l’utilisateur
cicero
Charbon
Charbon
Messages : 260
Inscription : 22 août 2005, 18:34
Localisation : Île de la Tortue

Message par cicero » 20 nov. 2006, 07:19

vincent128 a écrit :Ainsi donc, il faudrait trouver une image plus évocatrice d'un plat véritablement composé de plusieurs couches : moussaka ? Lasagnes ? Le concours d'idées est ouvert. ;)
Bien dans ce cas je propose le «Paté chinois!» qui n'a rien de chinois c'est un met 100% de tradition Québécoise.

Une bonne couche de boeuf aché assaisonné selon vos goût, une couche de maïs en grain ou en crême,un mélange des deux, c'est au goût, puis une couche de pomme de terre pilé et on saupoudre d'assaisonnement encore une fois au goût. :-D
Les peuples heureux n'ont pas d'Histoire.

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 20 nov. 2006, 22:20

millefeuille ?
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Message par Environnement2100 » 04 mai 2007, 11:52

Le GIEC WGIII nous donne une leçon de tartiflette. Ce paragraphe ne concerne que l'énergie ; les paragraphes habitat et transport conduisent à la version complète de la Tartiflette.
10. De nouveaux investissements sur la production d'énergie dans les pays en développement, l’amélioration des infrastructures énergétiques dans les pays développés, et les politiques de promotion de la sécurité énergétique, peuvent dans de nombreux cas créer des opportunités de réaliser des réductions d’émissions de GES1 par rapport aux niveaux de référence. Les avantages supplémentaires associés sont spécifiques à chaque pays, mais incluent souvent la réduction de la pollution de l’air, l’amélioration de la balance commerciale, l'extension de services modernes dans les zones rurales et l’emploi (bon accord, nombreuses mises en évidence)

Les décisions d’investissements sur les infrastructures à venir pour l’énergie, dont le total devrait dépasser les 20000 milliards de $US2 entre aujourd'hui et 2030, auront des conséquences à long terme sur les émissions de GES, à cause de la longue durée de vie des centrales énergétiques et des autres capitalisations sur l’énergie. Une large diffusion des technologies sobres en carbone peut prendre de nombreuses décennies, même si des investissements précoces dans ces technologies sont rendus attractifs. Les estimations initiales montrent que le retour des émissions mondiales au niveau de 2005 en 2030 demanderait un changement important dans la structure des investissements, bien que l’investissement net supplémentaire requis aille de négligeable à environ 5-10%. [4.1, 4.4, 11.6]

Il est souvent plus rentable d’investir dans l’amélioration de l’efficacité de l’utilisation finale de l’énergie que dans l’accroissement de la production d’énergie pour satisfaire la demande en services consommateurs d’énergie. L’amélioration de l’efficacité a un effet positif sur la sécurité énergétique, la réduction de la pollution de l’air, aux échelles locale et régionale, et l’emploi.

Les énergies renouvelables ont, en général, un effet positif sur la sécurité énergétique, l’emploi et la qualité de l’air. Compte tenu des coûts en comparaison à d’autres options, l’électricité renouvelable qui représentait 18% de la fourniture électrique globale en 2005 peut atteindre une part de 30-35 % de la fourniture totale d’énergie en 2030 pour un prix du carbone allant jusqu’à 50 US$/tCO2-éq.

Plus le prix du marché des combustibles fossiles sont élevés, plus les techniques sobres en carbone seront compétitives, bien que la volatilité des prix soit dissuasive pour les investisseurs. En outre, des ressources conventionnelles de pétrole à un prix plus élevé peuvent être remplacées par des options riches en carbone comme les sables bitumineux, les schistes bitumineux, les huiles lourdes et les combustibles synthétisés à partir de charbon et de gaz. [4.2, 4.3, 4.3, 4.5]

A cause de la demande croissante d’énergie dans le monde, des préoccupations relatives à la sécurité énergétique et de l’accroissement récent du prix du gaz, il existe un intérêt croissant dans des sources d’énergie nouvelles et plus efficaces.
Compte tenu des coûts relatifs aux autres énergies, l'énergie nucléaire, qui contribuent à 16% de la production d'électricité en 2005, peut avoir une contribution de 18% de la production totale d'électricité en 2030 pour des prix du carbone jusqu'à 50 US$/tCO2éq, mais la sécurité, la prolifération des armes et les déchets restent des contraintes. [4.2, 4.3, 4.4]3

Le CSC dans les formations géologiques souterraines est une nouvelle technologie ayant le potentiel d’apporter une contribution importante à l’atténuation en 2030. Les développements techniques, économiques et réglementaires affecteront la contribution effective. [4.3, 4.4]
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 04 mai 2007, 14:09

Hamburger?
Tranche napolitaine?


J'aime bien le millefeuilles
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 04 mai 2007, 23:44

Image
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Quel panel énergétique pour demain ? (Théorie Tartiflett

Message par mahiahi » 13 sept. 2012, 15:52

Je remonte ce fil qui a été évoqué récemment dans un autre fil
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64318
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Quel panel énergétique pour demain ? (Théorie Tartiflett

Message par energy_isere » 19 sept. 2012, 18:54

La Tartiflette énergétique selon Marco De Michelis, Directeur des Relations institutionnelles et de la communication d'IFPEN
"Il n'y aura pas un modèle mais des mix énergétiques"

Pour assurer une transition vers un système énergétique durable, répondre à la demande d'énergie tout en préservant l'environnement, l'orientation vers un mix énergétique semble toute traçée.
Il s'agit de diversifier les énergies et les filières - des filières actuelles optimisées aux filières alternatives - en fonction de leur maturité, des usages et des territoires.

Entretien avec Marco De Michelis, Directeur des Relations institutionnelles et de la communication d'IFPEN.

..............
l' article : http://www.enerzine.com/14/14400+il-ny- ... ques+.html

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15435
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Du Gaz naturel de schistes en France ?

Message par GillesH38 » 01 nov. 2012, 12:22

Remundo a écrit :C'est mieux avec le propane.

On n'aura que de l'effet de serre, on pourra encore boire de l'eau potable quand il fera trop chaud.

Les Américains viennent de se ramasser une petite "convection océanothermique". Ce matin, ils sont vraiment comme des rigolos : plus d'électricité et plus d'essence à New York. Leurs gros 4X4 dans la vase et sur le toit.

Ils peuvent en revanche encore se jeter du haut des tours, s'ils ont le courage de monter les escaliers car les ascenseurs sont HS.

@+
c'est sûr qu'avec des panneaux photovoltaïques et des véhicules électriques, les secours auraient été bien plus efficaces ... :-"
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9796
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Du Gaz naturel de schistes en France ?

Message par Remundo » 01 nov. 2012, 14:19

Bonjour Gilles,

une telle réflexion montre que tu n'as pas compris le sens de mon post.

Cependant, sur un plan purement technique, les panneaux PV en site isolé sont plus fiables que les grands réseaux centralisés, et permettent de faire rouler des VE sur des petites distances (<100 km).

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15435
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Du Gaz naturel de schistes en France ?

Message par GillesH38 » 01 nov. 2012, 18:36

Remundo a écrit :Bonjour Gilles,

une telle réflexion montre que tu n'as pas compris le sens de mon post.

Cependant, sur un plan purement technique, les panneaux PV en site isolé sont plus fiables que les grands réseaux centralisés, et permettent de faire rouler des VE sur des petites distances (<100 km).
c'etait juste une réflexion que je me faisais en regardant les secouristes. Tu crois qu'ils ont parcouru combien de km dans la journée ?
il est clair pour moi que dans un monde sans pétrole, une ville pareille soumise à une telle dévastation serait abandonnée et ne se reléverait jamais (elle aurait peut être été d'ailleurs déjà abandonnée depuis longtemps ...)
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: Du Gaz naturel de schistes en France ?

Message par Herv12 » 05 nov. 2012, 13:24

Remundo a écrit :Bonjour Gilles,

une telle réflexion montre que tu n'as pas compris le sens de mon post.

Cependant, sur un plan purement technique, les panneaux PV en site isolé sont plus fiables que les grands réseaux centralisés, et permettent de faire rouler des VE sur des petites distances (<100 km).
Pour le panneau seul, Oui. Mais pour un système complet en usage normal (fournir une alimentation énergétique disponible à souhait et en quantité), soit la finalité du système, certainement pas!

Dans mon village, on a avait radar pédagogique solaire qui était régulièrement à l’arrêt par manque de jus. Depuis qu'on a viré le panneau, la batterie et remplacé le tout par une alim secteur, il marche bien. Et les coupures réseau centralisé ça reste très rare en rapport des cas de manque de soleil prolongé.
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9796
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Du Gaz naturel de schistes en France ?

Message par Remundo » 05 nov. 2012, 14:10

Demandez aux Newyorkais ce qu'ils préfèrent...

500 W photovoltaïques isolés, ou bien panne du réseau centralisé + groupe électrogène sans essence.

Parce qu'il faut bien faire marcher le Nespresso... What else ?

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7911
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

HS de Du Gaz naturel de schistes en France ?

Message par phyvette » 05 nov. 2012, 16:11

GillesH38 a écrit : c'est sûr qu'avec ..... des véhicules électriques, les secours auraient été bien plus efficaces ... :-"
EdF prête une voiture électrique au Samu de Paris

Répondre