Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Conférences et réunions en rapport avec le pic pétrolier et l'épuisement des ressources naturelles.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2870
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par krolik » 25 mai 2012, 18:04

Le Dr Nicole Colas-Linhart rassemble un beau panel, avec de vrais experts publiant dans des revues à comité de lecture, et sur des sujets délicats comme les faibles doses ou la contamination marine au césium 137...
Et en sus c'est gratos..!!
@+
NUCLEAIRE ET COMMUNICATION.

Nicole COLAS-LINHART, Françoise GUIRAUD-VITAUX et Jacques PRADEL.
GRRT-Ile de France.


« PEUT-ON PARLER ACTUELLEMENT SEREINEMENT DU NUCLEAIRE ? »

Donner la parole :

- aux intervenants du nucléaire sur le terrain, salariés, ingénieurs, responsables de centrale.
-
- aux responsables du Nucléaire, AREVA, ANDRA, GDF-Suez, EDF.
-
- aux citoyens, scientifiques, journalistes et philosophes.


« L’avenir des centrales nucléaires françaises s’est invité dans la campagne présidentielle française. Au delà de la question de fond : « faut-il abandonner le nucléaire ? » des questions importantes restent posées : la sécurité des bâtiments des centrales face aux agressions naturelles (séismes, inondations…) ou humaines (l’incursion de Greenpeace l’a remis en lumière). Autres questions, d’une part, le coût du démantèlement, d’autre part le stockage des déchets (géologique ? transmutation ?). L’avenir de nombreux salariés est aussi en jeu.
Les antinucléaires ont rebondi sur l’accident de Fukushima, prétexte à se « réjouir » de ce tragique événement, oubliant les 20 000 morts dus au tsunami ! Greenpeace, son rôle, ses influences, ses réseaux seront discutés.
Le césium 137 est le principal « accusé » de la « contamination » des sols à Tchernobyl depuis 25 ans et au Japon depuis 2 ans. Sa radiotoxicité, son métabolisme sur l’homme et l’environnement sont connus et pourtant, les évacuations des populations ont-elles toujours été justifiées ? Au vu des effets à long terme ? Les travaux continuent, plus ou moins contestables.
D’une façon générale le dialogue sur la toxicité de l’air, de l’eau, des aliments, est « pollué » par la multiplicité des unités, l’emploi parfois inapproprié du Sievert, sa conversion en termes de risque. Par ailleurs, les populations sont hétérogènes face à la radioactivité : 100 mSv par an chez les indiens de Kérala, mais quelques µSv supplémentaires peuvent tuer les « hypersensibles » aux radiations..

INTERVENANTS

Responsables dans le nucléaire :
- Gérald OUZOUNIAN (Directeur International ANDRA) : « Quelles stratégies pour la gestion des déchets radioactifs ? ».
- Alain BUCAILLE (Directeur Recherche et Innovation, Areva) : « Quel avenir pour le nucléaire ? »
- Marcel BOITEUX (ex- Président d’EDF).
- Philippe PRADEL (Vice-Président -GDF-Suez).
Scientifiques :
- Colette CHASSARD-BOUCHAUD (Université P. et M. Curie) : « La radiotoxicologie du Césium 137 dans le milieu marin». Info ou Intox ?
- Françoise GUIRAUD-VITAUX (Médecin Nucléaire), Nicole COLAS-LINHART (MCU-PH, Biophysique) : « Les unités énigmatiques de la radioprotection »
- Nicolas FORAY (INSERM Lyon) : « Phénomènes radiologiques spécifiques aux faibles doses de radiation ».
- Daniel HEUER, (CNRS) : « Nucléaire du futur vu par un physicien ».
Journalistes : F.SORIN, S.HUET, Y.de SAINT-JACOB, invités.

« TABLE RONDE : « Les salariés du nucléaire et leurs représentants »

Cadarache : Henri MAUBERT, Cattenom : Arnaud BEGIN, (Président d’Elecktron Vert).

Marie-Claire CAILLETAUD, Responsable du Pôle politique industrielle et énergétique, CGT.

Responsables du nucléaire : Marcel BOITEUX (EDF), Alain BUCAILLE (AREVA),
Gérald OUZOUNIAN (ANDRA), Philippe PRADEL, (GDF-Suez).


Date : jeudi 7 juin, de 14h à 18h, 177, rue d’Alésia, Paris 75014.
Participation gratuite, mais inscription obligatoire (il y a un code pour le lieu).
Réponse : nicole.linhart@gmail.com

Rappelons que le Groupe de Recherche en Radiotoxicologie est un organisme scientifique qui n’a de subventions régulières que par les adhérents du GRRT.

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3157
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : Poitou

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par Jeuf » 25 mai 2012, 23:14

Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?
Bah oui. Il me semble que je l'ai été dans la plupart de mes interventions sur le sujet.
Les antinucléaires ont rebondi sur l’accident de Fukushima, prétexte à se « réjouir » de ce tragique événement
Questions :

Peut-on se permettre quand on est serein de prêter à ses adversaires des sentiments aussi machiavéliques ?

Qu'y a t-il de tragique si l'évènement a fait zéro mort lorsqu'il est survenu? Et par la suite encore, alors que les ouvriers intervenus, protégés par les combinaisons anti-contamination (et tout autres dispositifs bien éprouvé, utilisé selon les normes dûment établies évidemment), se portent tous bien? Si des tant de travaux sur la radiotoxicité le césium 137 sont contestables? Et que les poissons l'excrètent; etc

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2870
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par krolik » 25 mai 2012, 23:40

Jeuf a écrit :
Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?
Bah oui. Il me semble que je l'ai été dans la plupart de mes interventions sur le sujet.
Les antinucléaires ont rebondi sur l’accident de Fukushima, prétexte à se « réjouir » de ce tragique événement
Questions :

Peut-on se permettre quand on est serein de prêter à ses adversaires des sentiments aussi machiavéliques ?

Qu'y a t-il de tragique si l'évènement a fait zéro mort lorsqu'il est survenu? Et par la suite encore, alors que les ouvriers intervenus, protégés par les combinaisons anti-contamination (et tout autres dispositifs bien éprouvé, utilisé selon les normes dûment établies évidemment), se portent tous bien? Si des tant de travaux sur la radiotoxicité le césium 137 sont contestables? Et que les poissons l'excrètent; etc
Oh ce n'est pas du machiavélisme, c'est de la constatation d'évidence, vous prenez par exemple les posts du gars Cabanel sur Agoravox, souvent repris ici même, il est clair qu'il profite de Fukushima pour instiller de la peur à haute dose. Et plus il y a de la peur, plus manifestement il atteint sa cible..Il y a une certaine joie de l'antinucléarisme un peu à la façon d'un gamin si saute à pieds joints dans la flaque d'eau.. et je vous remets.. les quelques 20/25 000 morts et disparus du tsunami sont passés à la trappe..
Mais vous pouvez venir assister à cette conférence, vous aurez l'ancien président d'EDF, Boiteux,l'un des pères du programme nucléaire français, et le numéro deux de GDF-Suez, Philippe Pradel..
@+

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3157
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : Poitou

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par Jeuf » 26 mai 2012, 00:15

Oh ce n'est pas du machiavélisme, c'est de la constatation d'évidence, vous prenez par exemple les posts du gars Cabanel sur Agoravox, souvent repris ici même, il est clair qu'il profite de Fukushima pour instiller de la peur à haute dose. Et plus il y a de la peur, plus manifestement il atteint sa cible..
J'ai cherché et survolé rapidement quelques articles de cette personne, je n'ai pas vu de manifestation de joie


Mais vous pouvez venir assister à cette conférence, vous aurez l'ancien président d'EDF, Boiteux,l'un des pères du programme nucléaire français, et le numéro deux de GDF-Suez, Philippe Pradel..
ça se passe à coté de chez moi, 5 min à vélo
ah, je suis pas à paris le 7 juin

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2870
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par krolik » 26 mai 2012, 00:33

Jeuf a écrit :
Oh ce n'est pas du machiavélisme, c'est de la constatation d'évidence, vous prenez par exemple les posts du gars Cabanel sur Agoravox, souvent repris ici même, il est clair qu'il profite de Fukushima pour instiller de la peur à haute dose. Et plus il y a de la peur, plus manifestement il atteint sa cible..
J'ai cherché et survolé rapidement quelques articles de cette personne, je n'ai pas vu de manifestation de joie...
Si ce n'est pas de la joie, c'est de la jubilation alors...
@+

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 981
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par ABC » 26 mai 2012, 07:44

C'est un mauvais procès que d'accuser les autres de se réjouir de catastrophes. je le dis avec d'autant plus de facilité qu'ayant lu quelques billets du fameux Cabanel, je pense que ce qu'il raconte est un tissu d'affirmations approximatives, de raccourcis plus ou moins honnêtes, et de manque total de maitrise du sujet.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12893
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par kercoz » 26 mai 2012, 16:50

Pour parler sereinement , le monsieur , là sur la vidéo , il dit que "SI" ( zut un "si" antinuke ...Mais bon c'est en sciant que Léoanard ..) , il dit donc que si les vents avaient soufflé ds l'autre direction , il aurait fallu évacuer Tokyo ...ce qui , bien sur aurait augmenré le PIB du pays .
http://www.youtube.com/watch?v=YBvA46Xt3o4&feature=plcp
Dernière modification par kercoz le 26 mai 2012, 20:53, modifié 1 fois.
L'Homme succombera tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. ( Jean Henri Fabre / Souvenirs Entomologiques)

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2870
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par krolik » 26 mai 2012, 18:09

ABC a écrit :C'est un mauvais procès que d'accuser les autres de se réjouir de catastrophes. je le dis avec d'autant plus de facilité qu'ayant lu quelques billets du fameux Cabanel, je pense que ce qu'il raconte est un tissu d'affirmations approximatives, de raccourcis plus ou moins honnêtes, et de manque total de maitrise du sujet.
Tout à fait d'accord, je pensais d'ailleurs que les billets du gars Cabanel étaient si mauvais qu'ils le décrédibilisaient, jusqu'au jour où je me suis aperçu que les posts en questions étaient repris et commentés sur d'autres forums.. J'en suis resté pantois.
Comme quoi la délectation dans la peur a toujours de la clientèle.
@+

Iguane
Condensat
Condensat
Messages : 771
Inscription : 17 avr. 2006, 20:19
Localisation : Algarve

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par Iguane » 26 mai 2012, 22:09

kercoz a écrit :Pour parler sereinement , le monsieur , là sur la vidéo...
http://www.youtube.com/watch?v=YBvA46Xt3o4&feature=plcp
Eh bien voila : pour parler sereinement, il parle sereinement. Donc oui, Krolik, bien sûr qu'on peut. Vous avez quelque chose à rétorquer à Arnie Gundersen - sereinement, bien sûr ?

Très intéressant, merci Kerkoz.

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 658
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par Herv12 » 26 mai 2012, 23:41

@ Krolik

Moi ça m'interesserais mais c'est trop loin.
Est ce qu'il est prévu que ce soit filmé et diffusé sur le Web?
Si tel est le cas, ce serait sympa de nous communiquer le lien

Merci
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2870
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par krolik » 27 mai 2012, 00:28

krolik a écrit :
Iguane a écrit :
kercoz a écrit :Pour parler sereinement , le monsieur , là sur la vidéo...
http://www.youtube.com/watch?v=YBvA46Xt3o4&feature=plcp
Eh bien voila : pour parler sereinement, il parle sereinement. Donc oui, Krolik, bien sûr qu'on peut. Vous avez quelque chose à rétorquer à Arnie Gundersen - sereinement, bien sûr ?

Très intéressant, merci Kerkoz.
La gars Gundersen ne donne auccune explication quant à la source d'évaluation du million de cancers supplémentaires, il aurait pu donner son interprétation de la relation linéaire sans seuil.
Il doit y avoir une centaine de personnes qui ont pris plus de 200mSv à Fukushima, dont deux personnes à 600mSv, on sait que l'on augmente la probabilité d'avoir un cancer de 5% par 1000mSv, en gros cela nous fait donc de l'ordre de 3% de plus pour une centaine de personnes.. personnes qui ont initialement 30% de chance de mourir d'un cancer comme tout un chacun. Donc il vont passer d'une probabilité (pour cette centaine de personnes) de 30 à 33%. Ca c'est l'application des études de la société internationale de radioprotection, la SIPR qui n'est pas restrictive à ce sujet... Donc je ne vois pas où il trouve son million de cancers en sus..
Mais sa conclusion est surtout qu'il faut fermer les centrales de type Mark 1, si vous avez regardé jusqu'au bout...Et là on ne peut être que d'accord avec lui.
@+

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2870
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par krolik » 27 mai 2012, 00:31

Herv12 a écrit :@ Krolik

Moi ça m'interesserais mais c'est trop loin.
Est ce qu'il est prévu que ce soit filmé et diffusé sur le Web?
Si tel est le cas, ce serait sympa de nous communiquer le lien

Merci
Je vais voir, mais je ne participe pas à l'organisation.
Par contre j'ai déjà publié sur dailymotion des cessions antérieures de ce groupement, dont j'ai donné les liens sur Oléo
@+

Iguane
Condensat
Condensat
Messages : 771
Inscription : 17 avr. 2006, 20:19
Localisation : Algarve

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par Iguane » 27 mai 2012, 10:00

krolik a écrit : Mais sa conclusion est surtout qu'il faut fermer les centrales de type Mark 1, si vous avez regardé jusqu'au bout...Et là on ne peut être que d'accord avec lui.
@+
Merci Krolik.

C’est vrai que son évaluation du million de cancers supplémentaires n’est pas référencée et que c’est une vague estimation, espérons pessimiste - alors que la vôtre est extraordinairement optimiste et ne tient pas compte de l’empoisonnement subséquent par concentration dans la chaîne alimentaire. C’est clair que nous avons tous déjà au moins 30% de chances de mourir de cancer pour d’autres causes, comme l’alimentation cuisinée, les pesticides, la pollution atmosphérique, etc… Dans un brouillard dense, si on en rajoute encore un peu la différence ne saute pas aux yeux.

Mais il dit aussi que les coûts du nucléaire sont exorbitants et que si l’on fait sérieusement les comptes en incluant tout, le truc n’est pas rentable.

Au moins vous êtes d’accord qu’il faudrait fermer les réacteurs de type Mark 1 ! :D :idea: Alors si même un défenseur acharné du nucléaire comme vous le dit, pourquoi ne sont-ils pas fermés ? Il y en a 23 aux USA (et 32 sur la planète ?), d’après http://openchannel.msnbc.msn.com/_news/ ... in-us?lite
Updates:

On Monday, GE Hitachi Nuclear sent the following statement, in full: "The BWR Mark 1 reactor is the industry’s workhorse with a proven track record of safety and reliability for more than 40 years. Today, there are 32 BWR Mark 1 reactors operating as designed worldwide. There has never been a breach of a Mark 1 containment system."
On Friday, GE posted rebuttals to the most common criticisms of the Mark I containment system.
Ils ne sont pas gonflés d'écrire ça !

L'article donne quelques autres en références, dont HAZARDS OF BOILING WATER REACTORS IN THE UNITED STATES http://www.nirs.org/factsheets/bwrfact.htm qui dit entre autres :
As early as 1972, Dr. Stephen Hanauer, an Atomic Energy Commission safety official, recommended that the pressure suppression system be discontinued and any further designs not be accepted for construction permits. Hanauer's boss, Joseph Hendrie (later an NRC Commissioner) essentially agreed with Hanauer, but denied the recommendation on the grounds that it could end the nuclear power industry in the U.S.

Here are copies of the three original AEC memos, including Hendrie's:

November 11, 1971: outlines problems with the design and pressure suppression system containment.

September 20, 1972: memo from Steven Hanauer recommends that U.S. stop licensing reactors using pressure suppression system

September 25, 1972: memo from Joseph Hendrie (top safety official at AEC) agrees with recommendation but rejects it saying it "could well mean the end of nuclear power..."

In 1976, three General Electric nuclear engineers publicly resigned their prestigious positions citing dangerous shortcomings in the GE design.
Ce qui apparaît désormais enfin au grand jour, c’est qu’il n’y avait pas que les réacteurs soviétiques de type RBMK qui sont dangereux… Espérons que demain on n'apprenne pas qu'il y a encore un autre type de réacteurs qui est dangereux…

Clarkie
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 352
Inscription : 12 mai 2011, 22:58
Localisation : Belgique

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par Clarkie » 27 mai 2012, 10:43

PEUT-ON PARLER ACTUELLEMENT SEREINEMENT DU NUCLEAIRE ?
Les antinucléaires ont rebondi sur l’accident de Fukushima, prétexte à se « réjouir » de ce tragique événement, oubliant les 20 000 morts dus au tsunami !
quelques µSv supplémentaires peuvent tuer les « hypersensibles » aux radiations..
Ce texte répond lui même a sa question de préambule en caricaturant ceux qu'il désigne comme ses opposants. Consternant de la part de personnes qui se veulent des autorités.
Sa radiotoxicité, son métabolisme sur l’homme et l’environnement sont connus et pourtant, les évacuations des populations ont-elles toujours été justifiées ?
J'aimerais savoir ce que sous entend cette question.
Les deux meilleurs sites francophones sur le climat :
http://www.les-crises.fr/le-rechauffement-climatique/ par Olivier Berruyer
http://www.manicore.com/documentation/serre/index.html par Jean-Marc Jancovici

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2870
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ?

Message par krolik » 28 mai 2012, 00:44

Iguane a écrit :C’est vrai que son évaluation du million de cancers supplémentaires n’est pas référencée et que c’est une vague estimation, espérons pessimiste - alors que la vôtre est extraordinairement optimiste et ne tient pas compte de l’empoisonnement subséquent par concentration dans la chaîne alimentaire.
Non, l'estimation proposée n'est pas extraordinairement optimiste, au contraire, elle s'appuie sur les données de la CIPR qui sont plutôt majorantes et qui sont issues de différentes études sur Hiroshima, des retombées sur la Scandinavie des essais soviétiques..
Quant à la recontamination des personnes par la vie sur le territoire, après Tchernobyl on a cherché longtemps, sans trouver, des traces de plutonium par anthropogammampétrie totale..et rien..
Le corps humain tend à ejecter le césium 137 cinq fois plus vite que sa décroissance naturelle, j'ai déjà mis des courbes sur ce sujet.
Après Tchernobyl on a vu une épidémie de cancers de la thyroïde chez les enfants de moins de 15 ans et spécialement de moins de 5 ans (80%). A Fukushima, à ma connaissance, actuellement il n'ya a que deux cas qualifiés de "douteux".
Iguane a écrit : Au moins vous êtes d’accord qu’il faudrait fermer les réacteurs de type Mark 1 ! :D :idea: Alors si même un défenseur acharné du nucléaire comme vous le dit, pourquoi ne sont-ils pas fermés ? Il y en a 23 aux USA (et 32 sur la planète ?), d’après http://openchannel.msnbc.msn.com/_news/ ... in-us?lite
Je ne suis pas un défenseur acharné du nucléaire, je défends seulement la vérité scientifique sur le sujet.
Alors pourquoi les autres Mark 1 ne sont pas fermés ? Il faudrait demander aux propriétaires de ces centrales. Mais on pourrait déjà se pencher sur le fait que :
- ces centrales ont plusieurs sources d'énergie auxilliaire.
- ces centrales ne sont pas soumises à un tsunami potentiel.
- ces centrales ont été équipées de recombineurs d'hydrogène suite aux leçons de TMI, (comme nos centrales d'ailleurs) ce qui n'a pas été le cas des Japonais qui ont été très mauvais sur le coup, ce qui aurait fait une meilleure tête au chantier de Fukushima maintenant.
- voir aussi, ce qui est probable que ces centrales ont été équipées de filtres à sable pour réduire de 99% les pollutions extérieures lors de "venting" (réduction de la pression de l'enceinte de confinement suite à une fusion de réacteurs).

Ce qui milite surtout à la fermeture de ces centrales c'est qu'elles ont été conçues dans les années 50, en comparaison de l'EPR par exemple dont le design a été bouclé en 2000, ce qui fait tout de même une cinquantaine d'années d'études, d'améliorations, entre ces deux design.

Tout cela a beaucoup évolué, et par exemple le design de l'AP1000, est prévu pour qu'une centrale sans refroidissement puisse résister sans défaut pendant 36 heures sans intervention humaine.. ce qui laisse le temps d'amener des sources d'énergie par hélico etc..
@+

Répondre