[Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15247
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par mobar » 16 nov. 2022, 09:45

energy_isere a écrit :
14 nov. 2022, 00:25
energy_isere a écrit :
12 nov. 2022, 23:31

ah ben je vais tenter ma chance demain, je suis justement sur la fin de mon dernier plein.
Ah mon supermarché favori, raté ! le SP95 et SP98 sont à sec ! Restait plus que du diesel.
A partir de ce matin, tu devrais ne plus devoir faire la queue! :lol:
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80765
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 16 nov. 2022, 20:46

Hausse des prix à la pompe: coup dur pour les automobilistes qui n'ont "pas le choix"

AFP le 16 nov. 2022
lire https://www.connaissancedesenergies.org ... x-221116-0

achess
Kérogène
Kérogène
Messages : 2
Inscription : 19 janv. 2022, 23:36

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par achess » 20 nov. 2022, 01:46

Bonjour,
Fait le plein de gasoil hier chez Total (département 80) à 1.87, alors qu'il était à 2.04 au supermarché d'à côté, alors qu'habituellement c'était l'inverse.
Avez-vous ce genre d'inversions ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80765
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 26 nov. 2022, 19:06

Carburants : le diesel est-il condamné à être plus cher que l'essence ?

Depuis plusieurs mois, le diesel est devenu plus onéreux que l'essence. Cela va-t-il durer ?

Par Stéphanie Bascou le 24/11/2022

Pendant des décennies, le diesel a été moins cher que l'essence en raison de taxes moins importantes sur ce carburant. C'est d'ailleurs ce qui a poussé de nombreux automobilistes à se tourner vers des voitures roulant au gazole. Mais depuis le Dieselgate, les taxes ont été harmonisées, ce qui a réduit de fait la différence entre les différents carburants. Le diesel restait globalement encore moins cher jusqu'à il y a quelques mois. C'est désormais l'essence qui est moins onéreuse. Mais cela ne devrait pas continuer éternellement, rapporte Actu.fr, jeudi 24 novembre.

Vendredi dernier, le litre de gazole s'affichait à 1,9059 euro en moyenne, bien plus que 1,7514 euro en moyenne pour le litre de SP95-E10, 1,7828 euro pour celui de SP95 et 1,8407 euro pour celui de SP98. La "conjoncture de plusieurs éléments" explique cette situation, estime Olivier Gantois, président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip) interviewé par nos confrères. La guerre en Ukraine, et l'embargo sur le gazole russe qui représentait la moitié du diesel européen ont d'abord tiré les prix du gazole vers le haut.

Moins de voitures diesel dans le futur

Ensuite, l'euro a dévissé face au dollar. "Depuis janvier 2022, le baril de Brent a pris environ 15 dollars, ce qui, grossièrement converti, donne 10 centimes par litre de gazole. Dans le même temps, l'euro a dévissé par rapport au dollar, ce qui correspond à environ 5 centimes d'augmentation par litre. + 15 centimes, on y est à peu près", explique Olivier Gantois à nos confrères.

Mais la courbe pourrait à nouveau faire le chemin inverse. Car à terme, il y aura de moins en moins de voitures diesel en raison de la règlementation relative aux zones à faible émission qui vont peu à peu réduire puis interdire l'accès aux véhicules trop polluants. Depuis quelques années, les automobilistes se tournent moins vers les voitures roulant au diesel. En 2012, 73 % des voitures neuves immatriculées étaient des diesels, contre 21 % en 2021 et 17 % en août 2022. Or, s'il y a moins de demande, les prix devraient baisser, estime le président de l'Ufip.
https://www.capital.fr/auto/carburants- ... ce-1452933

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80765
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 30 déc. 2022, 16:33

Pourquoi le gazole n'est pas près d'être moins cher que l'essence

30 dec 2022 BFMTV

Un prix du gazole plus élevé que l'essence, une réalité depuis le début de la guerre en Ukraine et qui devrait se poursuivre en 2023 avec l'embargo européen sur les produits raffinés en provenance de Russie à partir de février.

Alors que les remises carburants de l'Etat et de TotalEnergies prennent fin ce 31 décembre à minuit, comment vont évoluer les prix à la pompe en 2023 ?

Difficile à dire vu le contexte international et un prix du baril de prétrole brut, actuellement à des niveaux relativement bas, qui pourrait bien grimper, en particulier avec la reprise de l'activité économique attendue en Chine. A l'inverse, un ralentissement économique pourrait faire baisser le cours du l'or noir.

Un gazole plus cher que l'essence depuis mars 2022

Autre interrogation: combien de temps va-t-on encore trouver du gazole plus cher que l'essence dans les stations? Une situation anormale, à laquelle on s'est finalement habitué depuis le début de la guerre en Ukraine.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, depuis début mars 2022, le gazole s'affiche en effet à un prix plus élevé que l'essence, à l'exception d'une brève période de fin mai à début juin.

"Je ne pense pas que le gazole repassera sous l'essence à court terme. Depuis le début de la guerre en Ukraine, les marchés anticipent qu'on va manquer de ce carburant et donc le prix augmente", résume Francis Pousse, président de la branche stations-service et énergies nouvelles du syndicat professionnel Mobilians.
Cela reste toutefois une situation anormale: historiquement, le gazole, qui reste le carburant le plus consommé en France, bénéficie notamment d'une taxation plus avantageuse. Les taxes (TVE, TICPE et TVA sur la TICPE) représentent en effet près de 60% du prix d'un litre de sans-plomb 95, contre 45% pour du gazole.

Embargo sur le gazole russe en février

Une décision politique de l'Europe pourrait aussi contribuer à maintenir le gazole à un prix plus élevé que l'essence. Après l'embargo de l'UE sur le pétrole russe depuis début décembre, ce sont les importations de gazole russe qui seront bloquées à partir du 5 février 2023.

De quoi faire planer le risque d'un "mini choc pétrolier", nous expliquait en octobre Patrice Geoffron, directeur du Centre de géopolitique de l'énergie et des matières premières (CGEMP), qui anticipait un gazole au-dessus des 2 euros le litre, voire à 2,50 euros le litre, avec la fin des remises et un prix du pétrole élevé.

Attendue depuis longtemps, l'interdiction d'importer du gazole russe, qui représentait en 2021 pas moins de 30% de la consommation française, a toutefois été anticipée par les distributeurs, ce qui exclut tout risque de perturbations dans l'approvisionnement.

"Les Etats européens n'ont pas attendu fin janvier pour trouver d'autres fournisseurs", souligne Francis Pousse.
Un gazole en provenance par exemple des pays du Golfe, "avec des coûts de transports plus élevés, ce qui contribuera aussi à renchérir son prix à la pompe".
https://www.msn.com/fr-fr/finance/other ... c941df7a0b

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 11062
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par phyvette » 06 janv. 2023, 20:43

Amusant les frontaliers, les 6 derniers mois les Belges ont fait leur plein en France.
Depuis le 1er Janvier, ce sont les Français qui ce ravitaillent aux pompes Belges.
Image Quand on a un javelin dans la main, tous les problèmes ressemblent à un T-72.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80765
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 09 janv. 2023, 23:18

Forte hausse des prix à la pompe en France après la fin de la ristourne

AFP le 09 janv. 2023

Les prix des carburants routiers ont fortement augmenté en France la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi par le gouvernement, après la fin de la ristourne générale remplacée par "une indemnité carburant" pour les actifs les plus modestes utilisant leur véhicule à des fins professionnelles.

Dans les stations-services françaises, le gazole s'est vendu au prix moyen de 1,8994 euro le litre, soit 13,29 centimes de plus que la semaine précédente, selon des chiffres du ministère de la Transition énergétique arrêtés vendredi et publiés lundi.

L'essence sans plomb 95 a augmenté pour sa part de 17,28 centimes, affichée à la pompe à 1,8516 euro le litre en moyenne, et le sans plomb 95-E10 était en hausse de 19,23 centimes, vendu à un prix moyen national de 1,8346 euro le litre.

L'Etat avait prolongé sa remise de 30 centimes par litre à la pompe jusqu'à la mi-novembre, avant qu'elle ne tombe à 10 centimes jusqu'à la fin de l'année.

Le 1er janvier, cette aide pour tout le monde a été remplacée par une indemnité de 100 euros réservée aux 10 millions de ménages avec un revenu fiscal de référence inférieur à 14.700 euros en 2021.

L'aide est versée en une fois, pour 2023, pour ceux qui utilisent leur véhicule pour aller travailler. Un couple modeste, qui travaille et possède deux véhicules, peut bénéficier de deux aides, soit 200 euros.

L'aide s'applique à tout type de véhicule, y compris les deux-roues et la demande doit être faite sur le site impots.gouv.fr entre le 16 janvier et le 28 février. Elle représente une enveloppe d'environ 1 milliard d'euros, avait précisé la Première ministre Elisabeth Borne.

En 2022, la ristourne générale a coûté à l'Etat 8 milliards d'euros, soit l'équivalent du budget du ministère de la Justice.

Malgré les aides gouvernementales, les ménages français ont perdu en moyenne 720 euros entre janvier 2021 et juin 2022 en raison de la hausse des prix de l'énergie (carburants, fioul domestique, gaz et électricité), selon une étude de l'Insee datée de décembre.

Tous les ménages ont été affectés, mais davantage ceux qui vivent dans une ville de moins de 20.000 habitants car ils consomment plus de carburants selon l'Insee. Les 30% les plus pauvres ont perdu en moyenne 300 euros mais en proportion de leur revenu disponible, ils ont été davantage affectés, perdant 1,6% de leur revenu disponible contre 1,2% pour les 30% les plus aisés.
https://www.connaissancedesenergies.org ... rne-230109

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80765
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 16 janv. 2023, 09:02

Carburant: la prime de 100 euros entre en vigueur pour les travailleurs

AFP le 16 janv. 2023

L'indemnité carburant de 100 euros est disponible à partir de lundi pour 10 millions de foyers fiscaux, via un formulaire sur le site des impôts, et vient remplacer la ristourne sur les prix à la pompe en vigueur jusqu'à fin 2022.

Cette indemnité est une aide versée en une fois, pour 2023, qui concerne les ménages situés dans les cinq premiers déciles de revenus.

Pour être éligible, il faut disposer d'un revenu fiscal de référence inférieur à 14.700 euros en 2021, soit 1.314 euros nets par mois pour une personne seule, ou 3.941 euros pour un couple avec deux enfants.

Un couple modeste qui travaille et possède deux véhicules peut bénéficier de deux aides, soit 200 euros.

Les personnes concernées peuvent se rendre sur le site impots.gouv.fr à partir du lundi 16 janvier à 9H, et jusqu'au 28 février.

Elles doivent entrer leur numéro fiscal et celui de leur plaque d'immatriculation, puis remplir une "déclaration sur l'honneur" indiquant qu'elles ont besoin de leur voiture pour aller au travail, afin de recevoir ces 100 euros sur leur compte en banque dès le 27 janvier.

Ceux qui n'ont pas accès aux services en ligne peuvent se rendre dans le point France Services le plus proche, au service des impôts, ou contacter le 0.806.000.229, du lundi au vendredi de 8H30 à 19H00.

Cette aide s'applique à tout type de véhicule, y compris les deux-roues à moteur et les voitures sans permis (les vélos et trottinettes électriques sont exclus).

Les véhicules de société ou en location longue durée sont éligibles, mais pas les véhicules de fonction dont les frais de carburant sont pris en charge par l'employeur.

Quant au chômeur qui "a besoin de se déplacer pour chercher un travail", il pourra solliciter des aides auprès de Pôle emploi, avait précisé la Première ministre Elisabeth Borne début décembre 2022.

Cette nouvelle aide représente une enveloppe d'environ un milliard d'euros, selon Mme Borne.

Elle succède à la ristourne sur le carburant, qui avait été abaissée à 10 centimes par litre avant de disparaître le 31 décembre.

Le gouvernement souhaitait remplacer la remise de 2022 par des mesures plus ciblées en faveur des "gros rouleurs", mais le critère du nombre de kilomètres parcourus n'a finalement pas été retenu. Cette aide est accordée en fonction du revenu et de l'utilisation d'un véhicule.

Ce dispositif "équivaut à une ristourne de 10 centimes par litre de carburant sur la base de 12.000 kilomètres par an effectués en moyenne pour ses déplacements professionnels", a indiqué vendredi le ministre délégué des Comptes publics Gabriel Attal.

"Je préfère aider l'infirmière libérale qui a besoin de sa Twingo pour faire sa tournée plutôt que la famille très aisée qui prend son SUV pour autre chose", a-t-il plaidé.
https://www.connaissancedesenergies.org ... urs-230116

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80765
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 24 janv. 2023, 00:04

Carburants: nouvelle hausse des prix à la pompe qui approche des 2 euros le litre

AFP•23/01/2023

Les prix des carburants routiers ont à nouveau augmenté en France la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi par le gouvernement, pour se rapprocher de la barre des 2 euros le litre.

Dans les stations-services françaises, le gazole s'est vendu au prix moyen de 1,9162 euro le litre, soit 3,16 centime de plus que la semaine précédente, selon des chiffres du ministère de la Transition énergétique arrêtés vendredi et publiés lundi.

L'essence sans plomb 95 a augmenté pour sa part de 4,36 centimes, pour un prix affiché de 1,9008 euro en moyenne, et le SP95-E10 était en hausse de 3,83 centimes, vendu à un prix moyen national de 1,8748 euro le litre.

Les prix à la pompe sont fortement repartis à la hausse depuis janvier, avec la fin de la remise financée par l'Etat. Celle-ci a coûté 8 milliards d'euros l'an dernier. Une indemnité de 100 euros la remplace, que les automobilistes concernés -- c'est en fonction de leur revenu-- peuvent demander depuis le 16 janvier sur le site des impôts. Ils doivent la solliciter avant le 28 février.

L'aide est versée en une fois, pour 2023, pour ceux qui utilisent leur véhicule pour aller travailler.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... b75a4a2716

Rod
Brut léger
Brut léger
Messages : 496
Inscription : 19 juin 2008, 14:08
Localisation : au milieu des vignes
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par Rod » 24 janv. 2023, 09:30

Une très bonne nouvelle :twisted: :twisted: :twisted:
Malheureusement, cela ne suffira pas à calmer les excités du volant :-(
moins vite, moins loin, moins souvent: le transport post PO
Des couches lavables
Chauffage bois solaire

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12086
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par kercoz » 24 janv. 2023, 09:38

d'autant qu'en euro constant, seule comparaison fiable, je ne suis pas certain que le prix ait monté depuis 1960.
L'Homme succombera tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. ( Jean Henri Fabre / Souvenirs Entomologiques)

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15247
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par mobar » 24 janv. 2023, 15:27

kercoz a écrit :
24 janv. 2023, 09:38
d'autant qu'en euro constant, seule comparaison fiable, je ne suis pas certain que le prix ait monté depuis 1960.
Non seulement le prix n'a pas augmenté en euros constants, mais la consommation des véhicules à baissé considérablement, avec des véhicules qui font le double de kilomètres qu'a l'époque avant d'être HS et nécessitent des vidanges tous les 30 000 km alors que c'était tous les 5 000 km auparavent

Pour les gens qui roulent au GPL c'est encore moins couteux qu'a l'époque!
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80765
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » Hier, 21:57

La hausse des prix des carburants à la pompe a continué en France la semaine dernière

AFP le 30 janv. 2023

Les prix des carburants routiers ont à nouveau augmenté en France la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi par le gouvernement qui font apparaître une hausse des prix comprise entre 17 et 27 centimes le litre au cours du mois écoulé.

Dans les stations-service françaises, tous les carburants se rapprochent de la barre des 2 euros du litre, selon des chiffres du ministère de la Transition énergétique arrêtés vendredi et publiés lundi.

Dans le détail, le gazole s'est vendu au prix moyen de 1,9432 euro le litre, soit 2,7 centimes de plus que la semaine précédente. Il faut débourser 17,6 centimes de plus par litre comparé au 30 décembre.

L'essence sans plomb 95 a augmenté pour sa part de 3,2 centimes en une semaine, pour un prix affiché de 1,9334 euro en moyenne, et le SP95-E10 était en hausse de 3,5 centimes, vendu à un prix moyen national de 1,9103 euro le litre.

Comparé à décembre, les automobilistes paient plus cher, respectivement 25,46 centimes supplémentaires le litre pour l'essence sans plomb 95 et 26,8 centimes le litre pour le SP95-E10.

Par comparaison, le bioéthanol ou E85 dont la consommation a battu un nouveau record l'an dernier, s'affichait vendredi à 1,1154 euro. Il est vendu dans une station-service sur trois environ.

Le tarif du bioéthanol subit lui-aussi une hausse liée à l'augmentation des coûts agricoles et des prix de l'énergie, notamment du gaz, ce qui a été répercuté dans les contrats d'approvisionnement conclus entre les fournisseurs d'éthanol et les distributeurs de carburants.

Le 1er janvier a sonné le glas de la ristourne générale financée par l'Etat et qui a coûté 8 milliards d'euros l'an dernier.

Une indemnité de 100 euros l'a remplacée, que les automobilistes concernés -- c'est en fonction de leur revenu-- peuvent demander sur le site des impôts jusqu'au 28 février. L'aide est versée en une fois, pour 2023, pour ceux qui utilisent leur véhicule pour aller travailler.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ere-230130

Répondre