L'eau en France

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 16275
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: L'eau en France

Message par mobar » 20 mars 2023, 14:11

Le cycle de l'eau en France métropolitaine fait intervenir :
- 503 milliards de m³ d'eau apportés par la pluie et la neige ;
- l'évaporation de 314 milliards de m³ d'évaporation (60%) ;
- l'arrivée de 11 milliards de m³ en provenance des pays voisins.

Le volume annuel total des eaux renouvelables est donc de 200 milliards de m³.
https://www.eaufrance.fr/les-volumes-de-precipitations

On dispose donc de prés de 3 000 m3 d'eau renouvelable par habitant en France chaque année, sachant que chaque français utilise 55 m3 d'eau potable par an il en reste 2 945 m3 qui peut être captée, stockée, traitée et distribuée ... si on a des besoins en augmentation, il y a de la marge avant de manquer ... si on met en place un minimum d'organisation!

Limiter l'évaporation de 30% augmenterait de 50% le potentiel disponible

Il doit y avoir des pays dans le monde qui sont beaucoup plus mal lotis!
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 83468
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'eau en France

Message par energy_isere » 24 mars 2023, 21:36

Sécheresse : premières restrictions d'eau en Haute-Saône, le Doubs sous tensions
Publié le 24/03/2023
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 38962.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12400
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

L'eau

Message par kercoz » 24 mars 2023, 21:46

Pas d'info sur ce fil sur les évènements de ce WE : Des bassines qui prélèvent de l'eau ds les nappes au plus bas, pour qqs privilégiés qui cultivent du maïs ! ...C'est pourtant de l'eau qu'il sagit et pas de la CGT qu' oléocène "emmerde" :
https://www.tf1info.fr/environnement-ec ... 51949.html

Maïs arrosés par nos tunes subventionnés par l'état! ...Un projet indéfendable ..mais que "énergy" va qd même défendre si jamais il en parle.
L'Homme succombera tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. ( Jean Henri Fabre / Souvenirs Entomologiques)

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 16275
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: L'eau en France

Message par mobar » 25 mars 2023, 10:10

Les bassines sont majoritairement utilisées pour irriguer des plantations dont les produits seront exportés, en fait ce que l'on exporte c'est de l'eau transformée en produit agricole!

Cela ne poserait aucun problème si on avait suffisamment d'eau pour les usages locaux, du moment que cela contraint les usages locaux et que cela prive une partie de la population d'une ressource vitale, ce n'est plus tolérable

L'autre point négatif c'est que le pompage dans les nappes phréatiques pour alimenter des stockages en surface va considérablement augmenter l'évaporation, en été on peut atteindre 2 cm d'évaporation sur la surface d'une bassine chaque jour!

https://www.francetvinfo.fr/monde/envir ... 46819.html
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 83468
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'eau en France

Message par energy_isere » 25 mars 2023, 11:41

Avis aux Franciliens :
Débat public sur un vaste projet de traitement de l'eau en Ile-de-France

AFP le 24 mars 2023

Les Franciliens auront jusqu'au 20 juin pour se prononcer sur un vaste projet de traitement de l'eau à 870 millions d'euros prévu par le Sedif, premier syndicat des eaux de France, qui rassemble 133 communes autour de Paris, ont annoncé vendredi le Sedif et la Commission nationale du débat public (CNDP).

Le Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif) souhaite installer une nouvelle technique de traitement dans ses trois principales usines d'eau potable, qui alimentent plus de 4 millions d'usagers.

Il s'agit d'une technologie de filtration par membranes "haute performance" qui équipera les usines de Choisy-le-Roi, Neuilly-sur-Marne et Méry-sur-Oise, et nécessitera leur raccordement au réseau électrique à très haute tension (225.000 volts).

Objectifs du Sedif, une eau "pure" (en réduisant la présence de micropolluants), "sans chlore" et "sans calcaire".

Mais ce projet augmentera nettement la consommation électrique des usines, et le prix de l'eau (de 36 à 48 euros par an par foyer). Il implique aussi une augmentation du prélèvement d'eau (d'environ 15%) et le rejet dans le milieu naturel des matières retenues par la filtration.

Il permettrait cependant, selon le Sedif, de faire des économies d'énergie chez les usagers finaux (en renforçant l'efficacité des appareils électroménagers) et des gains environnementaux (moins de produits d'entretien, moindre recours aux bouteilles en plastique grâce à une eau du robinet meilleure).

Citoyens, collectivités, bailleurs, associations, agriculteurs, industriels... pourront s'exprimer, "s'informer sur le projet et débattre de son opportunité dans un contexte socio-économique, énergétique, environnemental, climatique, réglementaire et sanitaire en évolution", notent les organisateurs du débat.

Des réunions sont déjà prévues sur une péniche-librairie du bassin de la Villette, à l'Académie du Climat ou encore sur les bords du Canal de l'Ourcq.

La loi impose un débat public à tous les porteurs de projets pesant plus de 300 millions d'euros ayant un impact sur l'environnement.

Le Sedif a décidé en 2021 de continuer à concéder la gestion de l'eau potable à des opérateurs privés. André Santini, son président depuis 1983, avait alors cité des "difficultés de mise en place de la régie publique, compte tenu du volume des investissements futurs, avec un personnel (...) conséquent, de nombreux marchés à passer".

Le contrat de délégation de service public (DSP), confiée à Veolia depuis cent ans, doit être renouvelé pour début 2024, représentant un contrat de quatre milliards d'euros sur 12 ans.
https://www.connaissancedesenergies.org ... nce-230324

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12400
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: L'eau en France

Message par kercoz » 25 mars 2023, 23:07

mégabassines en question :
https://www.mediapart.fr/journal/econom ... gabassines

""""Comment résoudre ces conflits ?

Nous avons besoin aujourd’hui d’intelligence collective. Nous n’y arriverons pas sans écoute, ni sans données.

C’est précisément le problème sur les mégabassines : nous manquons d’informations objectives. J’ignore si ces installations sont répertoriées quelque part, si un ministère centralise tout ce qui se fait au niveau local. Par ailleurs, nous ne disposons pas de données piézométriques [mesure de profondeur de la surface de la nappe d’eau souterraine – ndlr] assez anciennes, et nous n’avons aucune idée du niveau de perte par évaporation à la surface des bassines.
À lire aussi
Politique de l’eau : il faudra « passer par des interdictions »
30 septembre 2022


Il nous manque également les informations de base. Quel est, par exemple, le volume des prélèvements envisagés pour les nouvelles mégabassines ? Sachant que ces projets, élaborés il y a trente ans, sont déjà obsolètes. Certains ont d’ailleurs été retoqués parce qu’il a été jugé qu’il y avait tromperie sur les volumes d’irrigation [en mai 2021, neuf projets de mégabassines dans les Deux-Sèvres ont été retoqués par le tribunal administratif de Poitiers ; leur capacité a été revue à la baisse depuis – ndlr]. Pendant ces trente années, est-ce que des contrôles sur les volumes prélevés pour l’irrigation ont été mis en place ?... Nous n’y avons pas accès en tout cas.

En tant que chercheuse hydrologue travaillant sur la prévision des eaux souterraines, j’ai besoin de connaître les volumes qui vont être prélevés, de savoir si les gens cessent de prélever pendant les arrêtés sécheresse… or il n’y a aucun moyen de le savoir. Cette façon de dissimuler l’information, à ce niveau-là, est volontaire. Cela relève d’une politique du « je ne contrôle pas ». """""""""""""""""""""""""""""""""
L'Homme succombera tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. ( Jean Henri Fabre / Souvenirs Entomologiques)

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 16275
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: L'eau en France

Message par mobar » 26 mars 2023, 13:16

Les pertes par évaporation des bassines ça se calcule : surface, température de l'eau et de l'air, vitesse du vent, périodes de remplissage, période de vidage ... le bilan est le b a BA du métier d'ingénieur hydro!

Mais la question technique est secondaire, l'essentiel c'est du droit.

De quel droit quelques agriculteurs-industriels peuvent ils s'accaparer une ressource et en priver le reste de la population?
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 16275
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: L'eau en France

Message par mobar » 27 mars 2023, 00:31

L'humanité n'a pas l'argent pour extraire de l'eau de zones arides, mais elle a de l'argent pour chercher de l'eau sur Mars.
La question est : "Existe-t-il une forme de vie intelligente sur la terre ?"
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 83468
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'eau en France

Message par energy_isere » 30 mars 2023, 12:33

Gestion de l'eau: le lac de Serre-Ponçon, immense laboratoire de la concertation

AFP le 30 mars 2023

Production d'énergie, agriculture, tourisme, industrie et consommation domestique: la concertation traditionnelle autour du partage de l'eau du lac artificiel de Serre-Ponçon s'est avérée cruciale pendant la sécheresse historique de l'été 2022, lorsque la ressource s'est raréfiée dans ce département montagneux.
.......................
lire https://www.connaissancedesenergies.org ... ion-230330

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 83468
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'eau en France

Message par energy_isere » 30 mars 2023, 22:37

Face aux pénuries d'eau, la France adopte un "plan de sobriété" épargnant les agriculteurs

AFP le 30 mars 2023

En déplacement au plus grand réservoir d'eau douce d'Europe de l'Ouest, Emmanuel Macron a voulu préparer la France aux sécheresses causées par le réchauffement climatique et annoncé jeudi un "plan de sobriété" sur l'eau pour tous les secteurs économiques et les particuliers, tout en ménageant les agriculteurs.

Le président a annoncé un objectif de 10% de réutilisation des eaux usées d'ici 2030, alors que la France est très en retard sur ce sujet. Redoutant "des situations de grand stress l'été prochain" sur cette ressource menacée par le réchauffement climatique, il a salué au bord du lac de Serre-Ponçon un objectif représentant une économie de "3.500 bouteilles d'eau par Français et par an".

Quelques jours après la violente manifestation contre la retenue d'eau artificielle de Saint-Soline (Deux-Sèvres), il a validé l'utilité de ce type de solution, tout en disant vouloir conditionner leur utilisation à des pratiques d'économies d'eau et de pesticides. Une contrepartie jugée peu crédible en pratique par la Confédération paysanne, en pointe avec des groupes écologistes contre ces "méga-bassines" accusées d'accaparer un bien commun.

"Il ne s'agit pas de privatiser l'eau ou de permettre à certains de se l'accaparer", leur a répondu le président, cinq jours après les affrontements à Sainte-Soline entre manifestants et gendarmes. Des milliers de gens étaient "simplement venus faire la guerre", a commenté M. Macron.

Attendu au lac de Serre-Ponçon par quelque 200 manifestants contre la réforme des retraites, qui scandaient "Macron démission" encadrés par la CGT et la Confédération paysanne, Emmanuel Macron a estimé que cette contestation "ne (l')empêche pas d'aller à la rencontre des Français".

"Il détourne l'attention, il sait très bien le faire, des vrais sujets", regrette Julie, une manifestante de 40 ans venue de la commune voisine de Guillestre.

Deux manifestants ont été interpellés avant l'arrivée du chef de l'État.

- Pas de baisse des prélèvements agricoles -

"Un plan de sobriété sur l'eau" sera demandé "à chaque secteur" d'"ici à l'été", a prévenu Emmanuel Macron en appelant à la responsabilisation de chacun et pas seulement de l'agriculture, première consommatrice d'eau via l'irrigation (plus de 2 milliards de m3), pratiquée seulement sur 7% des surfaces cultivées mais le plus souvent en été, quand la ressource est rare.

"On ne redemande pas un effort supplémentaire aux agriculteurs" dans ce plan, s'est félicité jeudi leur ministre Marc Fesneau, qui avait renoncé à accompagner le président pour être à Angers au congrès de la FNSEA, le syndicat majoritaire, très satisfait d'avoir échappé à des contraintes pour baisser ses prélèvements.

Du côté des ONG environnementales, la nécessité de réinventer le modèle agricole pour l'adapter au changement climatique invoquée par le président est saluée, mais le WWF a déploré un manque de détails concrets et Générations futures l'absence de mesures fortes contre les pollutions chimiques.

La fédération France nature environnement (FNE) a pointé la "timidité" du plan sur les pesticides et les engrais. Elle a salué le cap de "sobriété", qui est toutefois une réactualisation des conclusions des Assises de l'eau de 2019, encore loin d'avoir été mises en oeuvre.

Après une canicule et une sécheresse historiques à l'été 2022, l'hiver en France a été particulièrement sec avec un record de 32 jours sans pluie, ce qui n'a pas permis de reconstituer les nappes phréatiques et a exposé la fragilité d'un pays tempéré, pourtant riche en eau, face aux conséquences du réchauffement climatique.

Pour les efforts à mener, le président a cité "l'énergie, l'industrie, le tourisme, les loisirs" mais les particuliers seront également priés de limiter leur consommation, à l'aide d'un "EcoWatt de l'eau" sur le modèle de l'instrument mis en place pour réduire la consommation d'électricité.

Ils y seront incités par la généralisation en France d'une "tarification progressive et responsable" de l'eau, déjà annoncée en 2019 mais restée au stade de l'expérimentation. Les "premiers mètres cubes" seront "facturés à un prix modeste, proche du prix coûtant", mais "au-delà d'un certain niveau, le prix du mètre cube sera plus élevé".

Dans un autre secteur très consommateur, le président a annoncé un programme d'investissements pour adapter au changement climatique les centrales nucléaires, troisièmes consommatrices d'eau en France (12%) à cause de leur besoin de refroidissement.

Les débit des cours d'eau pourraient baisser de 10 à 40% en France autour de la moitié du siècle, selon Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM).
https://www.connaissancedesenergies.org ... urs-230330

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 83468
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'eau en France

Message par energy_isere » 28 avr. 2023, 10:54

La ville de Grigny met Coca-Cola sous pression sur l'utilisation de l'eau

La ville de Grigny (Essonne) veut que l’usine locale de Coca-Cola cesse de puiser dans la nappe phréatique. Les deux parties sont entrées en discussion.

PATRICK DÉSAVIE 28 Avril 2023
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... u.N2126201

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 16275
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: L'eau en France

Message par mobar » 28 avr. 2023, 15:03

Les constructeurs des usines de Coca-Cola seraient bien inspirés de construire leurs usines en bord de mer et d'utiliser de l'eau de dessalement pour s'approvisionner, en plus, de l'eau qui est directement utilisable dans le process industriel, sans intermédiaire ni traitement supplémentaire!
Au prix ou elle coute, ils seraient grandement gagnant en terme d'image et de profit!
À Grigny, le tarif du mètre cube d'eau est de 1,82 € hors assainissement collectif (d'après le dernier rapport SISPEA).
https://eau.selectra.info/commune/69096
"Le prix de l'eau en sortie d'usine est de 0,4 à 0,8 euro le mètre cube produit par le procédé d'osmose inverse, et de 0,65 à 1,8 euro le mètre cube par la distillation thermique", explique-t-on chez Degrémont, filiale de Suez Environnement.
https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 83468
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'eau en France

Message par energy_isere » 29 avr. 2023, 11:47

Le village de Montarcher mise sur l'eau de sa source

AFP•29/04/2023

A l'arrêt depuis 2018, l'exploitation commerciale de la Source des Perles, dans les monts du Forez (Loire), a été relancée en début d'année par un entrepreneur local qui mise sur l'essor du marché de l’eau en bouteille, dans un contexte global marqué par la raréfaction de l'or bleu.

Le pari est de bénéficier de la "demande croissante d’amateurs d’eau en bouteille à des prix accessibles", avec des contenants en verre et des circuits locaux, explique à l'AFP Jean-Louis Bissardon, à l'origine de la nouvelle unité d'embouteillage de Montarcher, un village de 70 habitants perché à 1.100 mètres d’altitude.
.....................
Avec quatre emplois au démarrage, "ce serait formidable qu’ils puissent monter à une dizaine de salariés", ........
Après un investissement de 2 millions d'euros en partie financé par des aides publiques, la nouvelle chaîne d’embouteillage automatisée remplit chaque heure 4.000 bouteilles en verre destinées principalement au secteur de la restauration, aux réseaux de magasins bio et commerces alimentaires de la région. Une goutte d'eau sur le marché français concentré autour de géants d'envergure internationale comme Danone Eaux France, Nestlé Waters France et groupe Alma.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... bbc7e63e4b

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 83468
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'eau en France

Message par energy_isere » 01 mai 2023, 10:10

Pour faire face au manque d'eau, la ville de Rumilly en Haute-Savoie suspend ses permis de construire
01 mai 2023
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/fra ... c3c4&ei=81

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 11548
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: L'eau en France

Message par phyvette » 04 mai 2023, 04:19

Sécheresse : 20 départements touchés par des restrictions, 12 de plus qu'il y a un an.

D'après le ministère de la Transition écologique, 20 départements sont déjà touchés par des restrictions sur l'usage de l'eau.
En 2022, année d'une sécheresse "historique", il n'y en avait que 8 à cette période.
https://www.tf1info.fr/meteo/secheresse ... 55991.html
Image Quand on a un javelin dans la main, tous les problèmes ressemblent à un T-72.

Répondre