Les montres automatiques sans pile.

Comment mettre en pratique la décroissance et vivre dans un monde sans pétrole (les «travaux pratiques» en somme : artisanat, nourriture, etc)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 27775
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Les montres automatiques sans pile.

Message par GillesH38 » 13 févr. 2024, 12:17

Glycogène a écrit :
13 févr. 2024, 12:00
GillesH38 a écrit :
13 févr. 2024, 11:43
pour la deuxième condition, ça veut dire que la balle est subsonique, mais c'est toujours le cas, sinon en gros ça veut dire que l'énergie cinétique par unité de masse est supérieure à l'énergie de cohésion et que la balle éclatera sous l'impact, elle ne rebondira pas.
Mouais, je parle de la vitesse du rebond en gros.
Le but est d'éviter le cas où la grosse balle commence à s’aplatir sur le sol et la petite balle commence à aplatir le haut de la grosse balle, mais que ces 2 aplatissements n'ont pas encore d'interaction.
mais ce n'est pas possible, la petite balle ne commence à pénétrer dans la grande que parce que la grande a ralenti, et que donc l'information sur la rencontre avec le sol a déjà concerné toute la balle, donc il y a forcément eu transfert d'information à la vitesse au moins du son dans la balle.
Zan, zendegi, azadi. Il parait que " je propage la haine du Hamas".

supert
Condensat
Condensat
Messages : 548
Inscription : 23 août 2023, 16:40

Re: Les montres automatiques sans pile.

Message par supert » 13 févr. 2024, 13:25

nemo a écrit :Le problème est que bien des gens pensent qu'une telle méthode est applicable à n'importe quoi
Je suis bien d'accord. Et cela rejoins à mon avis l'idée que l'homme tend vers l'IA.
Comme des gens pensent que c'est applicable à n'importe quoi, on va l'appliquer à n'importe quoi. Et on analysera, réfléchira, mesurera en fonction de schtroumpfs que nous inspirera l'IA. Et penser de plus en plus comme elle.
De manière générale, je crois que le progrès a fait demi-tour. Avant, il aidait l'homme a s'adapter à son environnement; maintenant, l'homme doit s'adapter à son environnement technique. Environnement en perpétuelle évolution donc l'adaptation de l'homme se fait en continue et il n'a jamais le temps de se poser, de réfléchir, d'aménager, de garder, de rejeter. A la place, il court.
On en est conscient, on le dit, l'accepte et en redemande. Pour preuve toutes ces propagandes expliquant qu'il va falloir s'adapter aux métiers de demain.


Supert qui ne parle pas de l'Inspecteur d'Académie

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3508
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Les montres automatiques sans pile.

Message par Glycogène » 13 févr. 2024, 19:14

GillesH38 a écrit :
13 févr. 2024, 12:17
mais ce n'est pas possible, la petite balle ne commence à pénétrer dans la grande que parce que la grande a ralenti, et que donc l'information sur la rencontre avec le sol a déjà concerné toute la balle, donc il y a forcément eu transfert d'information à la vitesse au moins du son dans la balle.
Ah oui, mince, c'est vrai.
Bon ben c'est plus simple que je pensais.
Heureusement que je n'étudie pas de collisions entre particules, ça n'avancerait pas vite :-D

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3508
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Les montres automatiques sans pile.

Message par Glycogène » 22 mai 2024, 22:48

GillesH38 a écrit :
09 févr. 2024, 15:06
Un petit test que je viens d'essayer
une balle de masse M est posée sur une balle de masse 2M , les deux sont lâchées sans vitesse initiale d'une hauteur H . Tous les chocs sont parfaitement élastiques. A quelle hauteur rebondit la masse M ?

la réponse de chatGPT
(...)
c'est du grand portenawak de A à Z, ses calculs n'ont aucun sens même si ils ressemblent à des formules connues, ils ne s'appliquent pas du tout à la situation décrite au départ et ses principes sont complètement faux (par exemple en cas de rebond sur le sol, il n'y a pas de conservation de la quantité de mouvement car le sol absorbe une quantité de mouvement qui peut etre virtuellement infinie, et bien sûr, il n'y a pas que la masse M qui a une vitesse si les deux sont lâchées d'une hauteur H ).
Ce n'est toujours pas ça avec chat GPT 4o.
Il fait bien rebondir la balle du bas sur le sol correctement, mais ensuite pour le rebond entre les 2 balles, il fait des erreurs de calcul (du style 3 x racine(x) / (1+2) = 3 x racine(x)), et il trouve :
v'M = 3 x racine(2gH)
v'2M = 0
Et avec l'équation de l'énergie potentielle égale à l'énergie cinétique, il trouve h = 9H.

Ce n'est pas encore ça...

Répondre