Maroc / énergie - environnement

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 02 mars 2024, 12:19

Maroc : le choix des technologies solaires fait débat, alors qu’un projet phare de la transition accuse des retards

Agence Ecofin 28 fev 2024

Fin 2023, le groupe Masen a annoncé la liste des consortiums et entreprises préqualifiés pour le processus de sélection du partenaire privé en charge de la conception, du financement et de la construction de la troisième centrale du complexe solaire Noor Midelt.

Selon des informations recueillies par Reuters, le plus grand projet solaire prévu au Maroc fait face à des retards importants en raison d’un différend sur la technologie d’énergie solaire concentrée (CSP) utilisée.

Noor Midelt I, un projet de 800 MW, serait encore à l’état d’ébauche, alors qu’il devait être opérationnel cette année, après que le ministère de l’Énergie et l’opérateur de réseau ONEE ont rejeté la technologie CSP proposée.

En 2019, le français EDF, à la tête d’un consortium, a remporté le contrat de construction de la centrale. Il était prévu qu’elle combine la technologie photovoltaïque (PV), qui est moins chère, mais sans réelle capacité de stockage et le solaire concentré, technologie plus couteuse, mais capable d’alimenter le réseau des heures après le coucher de soleil.

Toutefois, toujours selon les sources de Reteurs, après l’attribution du contrat, l’ONEE et le ministère ont déclaré qu’ils n’accepteraient d’acheter l’électricité que si Masen abandonnait la technologie CSP au profit de la technologie PV ou passait du stockage de l’énergie par sels thermiques à celui par batteries.

Le Maroc s’est engagé à augmenter la part du renouvelable pour atteindre 52 % de son mix énergétique d’ici 2030.
https://www.agenceecofin.com/solaire/28 ... es-retards

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 14 mars 2024, 00:11

Hydrogène vert : le Maroc franchit une étape décisive

12.03.2024 11:00 MICHAËL TORREGROSSA

S’ouvrant aux investisseurs nationaux et internationaux, le Maroc vient d’officialiser une première offre visant à développer des capacités d’ hydrogène vert sur son territoire.

Régulièrement présenté comme un futur exportateur majeur d’hydrogène vert, le Maroc franchit une nouvelle étape en publiant les premiers éléments de sa future « offre hydrogène ».

Selon les informations détaillées dans une circulaire du bureau du Premier ministre, Aziz Akhannouch, le Maroc prévoit d’allouer jusqu'à un million d'hectares (10 000 kilomètres carrés) de terrains à des projets d'hydrogène vert dans le cadre de son « Offre hydrogène ».

Un « vif intérêt » des investisseurs

Dans une première phase, l’Etat marocain prévoit de mettre à disposition des investisseurs 300 000 hectares. Ces derniers seront répartis dans des lots de 10 000 à 30 000 hectares selon la taille des projets prévus.
Dans son communiqué, le Maroc indique avoir reçu des manifestations d’intérêt d’une centaine d’investisseurs nationaux et internationaux.

En matière d'hydrogène, le Maroc chiffre sa demande intérieure à 4 TWh/an d’ici à 2030. Au même horizon, le pays vise un volume d’exportation de 10 TWh (environ 300 000 tonnes par an).
https://www.h2-mobile.fr/actus/hydrogen ... -decisive/

pour mémo la superficie du Maroc est de 446 mille km2

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 29 mars 2024, 23:12

Maroc : le chinois Hunan Zhongke Shinzoom prévoit d’investir 500 millions $ dans une usine d’anodes pour batteries

Agence Ecofin

Le Maroc attire de plus en plus les fabricants chinois de batteries de véhicules électriques, qui cherchent à tirer profit de la proximité du marché européen et de l’accord de libre-échange signé entre ce pays d’Afrique du Nord et les Etats-Unis.

Le groupe chinois Hunan Zhongke Shinzoom prévoit de construire une usine d’anodes pour batteries au lithium dans la zone industrielle marocaine de Tanger Tech (Nord) pour un investissement de 500 millions de dollars, a annoncé le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, dans un communiqué.

Cette usine, qui devrait s’étendre sur une superficie de 30 hectares, générera 1500 emplois directs et indirects dans la région, a-t-on précisé de même source.

Une délégation de responsables de Hunan Zhongke Shinzoom conduite par le président du groupe, Li Aiwu, a été reçue le mercredi 20 mars 2024 par le président du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, Omar Moro. Cette rencontre a permis de confirmer l’engagement du groupe chinois à investir au Maroc.

Le royaume chérifien dispose de gisements de plusieurs minerais nécessaires à la production des batteries de véhicules électriques comme le cobalt, le phosphate et le lithium.

Ce pays d’Afrique du Nord aux portes de l’Europe a déjà attiré plusieurs fabricants chinois de batteries électriques dont Gotion High Tech, Guangzhou Tinci Materials Technology, CNGR Advanced Material Company et BTR New Material Group.

Outre la proximité du marché européen, ces groupes originaires de l’empire du Milieu cherchent à tirer parti des avantages de l’accord de libre-échange signé entre le Maroc et les Etats-Unis.
https://www.agenceecofin.com/finance/25 ... -batteries

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 30 mars 2024, 12:41

Maroc : le gouvernement officialise un plan de renforcement des infrastructures gazières du pays

Agence Ecofin 29 mars 2024

Le développement d’une infrastructure gazière constitue l’un des axes de la politique que le Maroc met en œuvre depuis plusieurs années en ce qui concerne le secteur énergétique.

Au Maroc, le programme de développement des infrastructures gazières du pays a franchi une nouvelle étape avec la signature mercredi 27 mars, d’un mémorandum d’accord axé sur l’extension des infrastructures d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL), de stockage, de regazéification et de transport de gaz naturel.

L’accord implique le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable, celui de l’Économie et des Finances, ainsi que celui de l’Équipement et de l’Eau respectivement dirigés par Leila Benali, Nizar Baraka et Nadia Fettah Alaoui.

Dans le cadre de ce partenariat interministériel, il est notamment prévu à court terme, le renforcement des gazoducs locaux. Un projet soutenu par l’établissement d’un terminal d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL) au port de Nador West Med. La connexion de ce terminal au réseau du Gazoduc Maghreb-Europe (GME) via un nouveau gazoduc est aussi annoncée.

Dans le cadre de sa stratégie énergétique, le Maroc a adopté une feuille de route pour le développement du gaz naturel couvrant la période 2021-2050. Un plan qui donne la priorité aux besoins industriels et domestiques, avec un accroissement prévu de la production électrique.
https://www.agenceecofin.com/gaz/2903-1 ... es-du-pays

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 01 avr. 2024, 20:51

Gros problèmes à la centrale solaire à concentration à Noor Ouarzazate qui entraine l'arrêt de la production électrique jusqu'à Novembre.
Breakdown at Saudi concentrated solar power plant in Morocco costs firm $47 million
March 24, 2024 evwind

Saudi Arabian renewable energy utility ACWA Power International on Sunday reported a storage breakdown at one of the solar power plants it operates in Morocco that will cost the company an estimated $47 million.

The 150-megawatt plant, part of the Noor Ouarzazate solar complex, will be forced to remain idle until November 2024, the company said on the website of the Saudi Stock exchange.

The breakdown highlights the recurrence of technical issues and storage breakdowns at the concentrating solar power (CSP) plant. Technical problems stopped all output there for a year from summer 2021, two sources told Reuters last month.

The company said it will repair the storage issue and was also mulling building a new storage tank.
https://www.evwind.es/2024/03/24/breakd ... lion/97426

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 13 avr. 2024, 12:12

Maroc : l’OCP s’allie à l’australien Fortescue pour développer l'énergie verte

Agence Ecofin 9 avril 2024

Les deux partenaires prévoient notamment de développer des sites industriels et de lancer un centre de recherche et développement, qui sera installé à l’Université Mohammed VI Polytechnique.

L’Office chérifien des phosphates (OCP) et le groupe minier australien Fortescue ont annoncé, dans un communiqué conjoint publié le lundi 8 avril 2024, la création d’une joint-venture spécialisée dans la production et la commercialisation de l'hydrogène vert, de l'ammoniac et des engrais.

Le partenariat à parts égales entre les deux groupes vise à fournir ces produits au Maroc, à l'Europe et aux marchés internationaux, a-t-on précisé de même source. Il comprend notamment le développement potentiel de sites industriels et le lancement d'un centre de recherche & développement, qui sera installé à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

« L'objectif des partenaires est de fournir de l'hydrogène et de l'ammoniac verts qui seront utilisés à la fois comme sources d'énergie verte et pour la fabrication d'engrais neutres en carbone, accessibles et abordables pour les agriculteurs du monde entier », ont souligné les deux groupes dans leur communiqué.

L’OCP et Fortescue ont également indiqué qu’ils prévoient de collaborer avec des fonds de capital-risque afin de stimuler l'investissement dans des avancées technologiques clés liées à la production de l’énergie verte au Maroc

« Ensemble, nous serons un initiateur clé et un corridor vert vers l'Europe et depuis le bassin atlantique. Le Maroc sera un acteur majeur de la transition énergétique mondiale, car il dispose de certaines des ressources éoliennes et solaires les plus prometteuses au monde, de deux larges côtes et se trouve à proximité de l'Europe et des Amériques », a déclaré le président exécutif et fondateur de Fortescue, Andrew Forrest, cité dans le communiqué.

« Notre partenariat stratégique avec Fortescue témoigne de notre engagement commun en faveur de la décarbonisation, du développement d'installations de pointe et de la fourniture d'énergie, et de technologies renouvelables compétitives », a commenté de son côté, le PDG du groupe OCP, Mostafa Terrab.
https://www.agenceecofin.com/energies/0 ... rgie-verte

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 28 avr. 2024, 10:37

La France lorgne sur l'hydrogène vert marocain

27.04.2024 18:45 MICHAËL TORREGROSSA

En visite au Maroc, le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a confirmé sa volonté de tisser des relations « très étroites » avec les autorités marocaines dans plusieurs secteurs industriels, dont celui de l’hydrogène vert.

Longtemps opposée aux importations d’hydrogène vert, la France assouplie sa politique. En visite de travail à Rabat le 26 avril, le ministre français de l’économie, Bruno Le Maire, a convenu avec Ryad Mezzour, ministre marocain de l’économie et du commerce, « d’accélérer la cadence des projets communs » dans plusieurs secteurs stratégiques.

« Il faut impérativement clarifier un certain nombre de choses pour que nous puissions accélérer la coopération entre la France et le Maroc dans des sujets aussi concrets que l’industrie automobile, l’hydrogène et l’énergie décarbonée de manière générale » a indiqué Bruno Le Maire. « Sur tous ces marchés, il y a de la place pour une collaboration très étroite entre nos deux pays. Je suis ici pour ouvrir la voie à la renaissance des relations économiques entre la France et le Maroc. Nous entrons dans une nouvelle ère géopolitique où il faut redéfinir les partenariats » a-t-il ajouté.

Un marché à fort potentiel

Pour l’heure, les deux parties ne sont pas entrées dans les détails de ces futures collaborations dont les contours restent à définir. En matière d’hydrogène vert, on sait néanmoins que le Maroc a un énorme potentiel. Il y a quelques semaines, le gouvernement officialisait les premiers éléments d’une future offre visant à développer avec des tiers des capacités de production sur son territoire. A horizon 2030, le pays estime être en mesure de pouvoir exporter 10 TWh/an, soit l’équivalent de 300 000 tonnes.
https://www.h2-mobile.fr/actus/la-franc ... -marocain/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 28 avr. 2024, 11:25

Morocco tenders 400 MW of wind energy

April 26, 2024 evwind

Moroccan renewable energy agency Masen on Thursday launched a prequalification tender for a 400-megawatt wind farm in the north of the country.

The tender for the wind farm, known as Nassim Nord, calls for developers to submit prequalification bids by June 24 to finance, build and operate the wind farm’s wind turbines.

The project comprises a 150 MW wind farm in the northern provinces of Fahs Anjra M’diq-Fnideq and a 250 MW wind farm in the provinces of Tangier and Tetouan.

Morocco aims for renewable energies to represent 52% of installed capacity by 2030, compared to the current 37.6%, mainly through investments in photovoltaic and wind power plants.
https://www.evwind.es/2024/04/26/morocc ... ergy/98141

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 04 mai 2024, 10:23

Maroc : le français Engie va se désengager de la plus grande centrale à charbon du pays

Agence Ecofin 3 mai 2024

Le paysage énergétique marocain subit une transformation progressive depuis quelques années, avec les énergies renouvelables qui prennent progressivement une place prépondérante par rapport au fossile.

L’entreprise énergétique française Engie prévoit de vendre sa participation dans la plus grande centrale à charbon du Maroc, située à Safi (SAFIEC), selon une déclaration de son directeur Afrique du Nord, Loïc Jaegert-Huber, datée du 26 avril.

« D’ici janvier 2027, nous prévoyons d’avoir déjà cédé tous nos actifs dans le charbon. Nous nous sommes engagés à céder la SAFIEC, dans laquelle Engie détient une participation de 33 % », a précisé le responsable à Reuters en marge d’un forum d’affaires franco-marocain à Rabat.

La centrale à charbon de Safi est la plus grande du Maroc, avec une capacité de 1 386 MW. Elle est exploitée actuellement par un consortium comprenant Engie (33 %), Nareva Holding (35 %) et Mitsui & Co. (32 %). Le désengagement de cette centrale s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale d’Engie visant à se concentrer sur les énergies renouvelables et les infrastructures énergétiques respectueuses de l’environnement.

Une orientation qui ne va pas forcément éloigner l’entreprise du marché marocain. Engie exploite d’ailleurs un parc éolien de 300 MW à Tarfaya et construit une usine de dessalement combinée à un autre parc éolien pour l’alimenter à Dakhla, au Sahara occidental, en partenariat avec Nareva.
https://www.agenceecofin.com/charbon/03 ... on-du-pays

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 25 mai 2024, 12:21

Royal Air Maroc va réceptionner 11 avions d'ici mars 2025

Agence Ecofin 17 mai 2024

Cette nouvelle flotte est destinée à élargir le réseau de Royal Air Maroc. Avec 5 millions de passagers traités en 2023, la compagnie occupe actuellement le 2ème rang des principaux transporteurs aériens africains derrière Ethiopian qui a enregistré un flux de 13,8 millions de voyageurs.

Royal Air Maroc va recevoir 11 avions avant la fin du 1er trimestre 2025, dont 2 Boeing 787 Dreamliner et 9 Boeing 737 MAX 9, rapporte Media 24. Cette nouvelle flotte sera déployée sur plusieurs lignes à destination de l’Afrique, l’Europe, la Chine et le Brésil.

La commande a été passée avant la signature du contrat programme qui prévoit de quadrupler la flotte du transporteur d’ici 2037. Dans le cadre de ce plan d’envergure, RAM a lancé un appel d’offres pour acquérir 200 avions chez 4 constructeurs, à savoir Boeing, Airbus, Embraer et ATR. La commande comprendra principalement des moyen-courriers, mais aussi des longs et court-courriers.

La compagnie est positionnée comme un pilier majeur du programme élaboré par le gouvernement marocain pour booster plusieurs secteurs comme l’aviation civile et le tourisme. Les grandes lignes des perspectives annoncées indiquent que le royaume chérifien table sur 17,5 millions de touristes en 2026 contre 12 millions en 2023, ce qui devrait générer 12 milliards USD de revenus.a
https://www.agenceecofin.com/transports ... -mars-2025

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91105
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 30 mai 2024, 00:11

une nouvelle découverte de gaz faite par Chariot

29 mai 2024

Chariot, une société active dans le secteur de l’énergie, a récemment fait les gros titres avec l’annonce d’une découverte significative de gaz au Maroc. Le puits OBA-1, situé sur le prospect de Dartois dans la licence Loukos Onshore, a été foré avec succès à une profondeur finale de 901 mètres, respectant ainsi les délais et le budget prévus. Cette opération marque la fin de la première campagne de forage onshore dirigée par la société au Maroc.

L’évaluation détaillée des données recueillies lors du forage du puits OBA-1 a révélé la présence de réservoirs de gaz sur un intervalle de 200 mètres d’épaisseur brute, en ligne avec les objectifs pré-forage. De plus, un segment distinct de 70 mètres a montré une résistivité élevée et des mesures de gaz significatives, suggérant la présence d’une couche de gaz potentiellement exploitable et non saturée en eau.

Chariot a indiqué que des analyses supplémentaires sont en cours pour préparer les tests de productivité qui évalueront plus précisément le potentiel commercial de cette découverte. Le puits est actuellement préparé pour ces tests et pourrait être utilisé comme puits de production à l’avenir. Suite à cela, l’unité de forage sera démobilisée.

..................................
https://lanouvelletribune.info/2024/05/ ... r-chariot/

Répondre