Namibie

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 06 juil. 2019, 10:45

Namibie : TeraSun investira 63 millions $ dans la construction d’une centrale solaire de 50 MW

Agence Ecofin 3 juillet 2019

En Namibie, le producteur indépendant d’énergie TeraSun Energy s’apprête à investir dans la construction d’une centrale solaire de 50 MW. La construction de l’infrastructure nécessitera l’injection d’environ 900 millions de dollar namibien, soit 63,5 millions $. La centrale sera implantée dans la localité d’Arandis.

La mise en œuvre du projet se fera dans le cadre d’un modèle d’acheteur unique, introduit par le Bureau de contrôle de l’électricité (ECB) et approuvé par le gouvernement namibien en avril dernier. Ce modèle permet aux consommateurs du réseau de s’approvisionner directement auprès du producteur indépendant d’énergie.

Ezio Vernetti, le chargé de développement de Natura Energy, la maison mère de TeraSun, a affirmé que les travaux de construction sont prévus pour démarrer au premier trimestre 2020. Les premières ventes directes d’électricité quant à elles, sont prévues pour démarrer à la fin de l’année 2020.

Le terrain octroyé pour la construction de la centrale, a la capacité d’accueillir une infrastructure de 100 MW. Les développeurs pourraient étendre la capacité de leur centrale si les conditions s’y prêtent.
https://www.agenceecofin.com/solaire/03 ... e-de-50-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 23 nov. 2019, 13:49

Namibie : Total confie à son compatriote Bourbon, la logistique de sa prochaine campagne d’exploration pétrolière

Agence Ecofin 19 nov 2019

En Namibie, la filiale locale de Total vient d’attribuer à la société Bourbon Marine & Logistics, le contrat de gestion de l’ensemble de la logistique de sa campagne d’exploration en mer qui démarrera l’année prochaine.

Un communiqué de Bourbon explique que le projet couvrira la fourniture de la base logistique, l’expédition du fret, le dédouanement, le stockage et l’entreposage du matériel, la manutention, le levage, ainsi que le nettoyage des réservoirs, la planification et la conduite des opérations logistiques.

Bourbon exécutera ces travaux par l’intermédiaire d’une filiale locale dénommée Bourbon Logistics Namibia qui sera accompagnée d’un partenaire local, Logistics Support Services (LSS). A ce propos, Bourbon a déclaré que travailler avec un partenaire local solide est un aspect clé de sa stratégie en matière de contenu local.

Pour sa part, Grégoire Durand, Directeur de la logistique du pétrole et du gaz chez Bourbon a déclaré : « nous sommes très heureux de soutenir TOTAL E&P dans ce nouveau projet d’exploration et nous nous assurerons de fournir des services logistiques intégrés efficaces et rentables, avec l’aide de notre partenaire local. L’exécution d’un tel contrat de services intégrés pour notre client numéro un préfigure une nouvelle forme de coopération durable et une prestation de services optimisée pour l’ensemble de nos clients ».

Total qui contrôle deux blocs à fort potentiel dans le pays, notamment dans le bassin Orange, a conclu en août dernier, un accord d’amodiation relatif à ces périmètres avec Qatar Petroleum.

La Namibie semble présenter de grandes opportunités de croissance pour de nombreuses compagnies pétrolières qui suivront de près les résultats du programme de Total.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... petroliere

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 30 nov. 2019, 10:40

Namibie : Global Petroleum annonce une nouvelle estimation des ressources potentielles sur le bloc PEL 0094

Agence Ecofin 26 nov 2019

En Namibie, l’explorateur Global Petroleum vient de publier les résultats d’une nouvelle estimation de réserves potentielles sur le bloc offshore PEL 0094. D’après, le document, le périmètre abrite au total 964 millions de barils de ressources techniques brutes prospectives non risquées. Il y a quelques semaines encore, l’entreprise tablait sur des réserves potentielles de près d’un milliard de barils.

Global indique que le réservoir de carbonate dans l’Albien sur le prospect Welwitschia Deep à lui seul, est soupçonné de contenir 772 millions de barils de pétrole avec une probabilité de succès de 15 %. Ces nouveaux résultats ont été publiés à la suite d’un programme de relevés sismiques 2D, couplé à des analyses déjà existantes. La firme s’est dite confiante en la capacité de ses équipes techniques à identifier d’autres prospects porteurs d’huile, une fois qu’elle aura autorisé et interprété le reste des données sismiques 2D et 3D pour le bloc.

« Notre travail technique à ce jour sur PEL0094 confirme que la superficie est très prometteuse. Nous sommes ravis que notre examen des données ait confirmé le haut niveau de prospectivité de PEL0094 en général, et de la zone d’intérêt Welwitschia Deep en particulier », a déclaré Peter Hill, le patron de Global Petroleum.

Le puits Welwitschia-1A a été foré sur le prospect Welwitschia Deep en 2014, avant d’être abandonné par les anciens titulaires de la licence.

Global Petroleum, qui a son siège en Australie et est listée sur ASX et AIM, opère le permis avec une participation directe de 85 %
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... c-pel-0094

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 07 déc. 2019, 11:22

Namibie : deux centrales éoliennes de 90 MW de capacité totale bientôt construites dans le sud-ouest

Agence Ecofin 6 déc 2019

En Namibie, la NamPower, la compagnie électrique nationale a annoncé la construction de deux centrales éoliennes d’une capacité totale de 90 MW dans le sud-ouest du pays. Elles seront implantées dans les localités de Tsau et Khaeb.

La première infrastructure d’une capacité de 40 MW sera développée par la NamPower, à un coût estimé à 68 millions $. La seconde sera construite dans le cadre d’un partenariat public privé, par une entreprise qui sera sélectionnée au terme d’une mise en concurrence. Elle aura une capacité de 50 MW. Sa production sera cédée à la NamPower dans le cadre d’un contrat de rachat d’électricité.

« Après 12 mois de collecte de données et un appel d’offres formel pour les spécifications du marché, le projet peut démarrer. Les études sont déjà en cours sur les différents sites » a affirmé Ernst Krige, ingénieur sénior à la Nampower.
https://www.agenceecofin.com/eolien/061 ... -sud-ouest

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 25 janv. 2020, 11:16

Namibie : Deep Yellow lance l’étude de préfaisabilité du projet d’uranium Tumas

Agence Ecofin. 21 janv 2020

La compagnie minière australienne Deep Yellow va entamer l’étude de préfaisabilité (PFS) de son projet d’uranium Tumas en Namibie. La décision, qui a reçu l’accord du Conseil d’administration, fait suite aux résultats encourageants de l’étude exploratoire réalisée récemment.

Cette étude portait sur une exploitation à ciel ouvert du gisement et l’installation d’une usine de traitement sur le site. L’étude de préfaisabilité qui sera terminée fin 2020 permettra d’affiner davantage les résultats obtenus dans l’attente d’une amélioration des prix de l’uranium, a indiqué la compagnie.

« Notre objectif stratégique déclaré est de créer une société de production d’uranium à faible coût et à mines multiples […]. Le développement de notre portefeuille de projets namibiens est un élément essentiel de cette stratégie », a commenté le PDG John Borshoff.

Selon ses prévisions actuelles, Deep Yellow s’attend à lancer le développement du projet entre 2023 et 2024.
https://www.agenceecofin.com/uranium/21 ... nium-tumas

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 08 févr. 2020, 19:55

Namibie : une société pétrolière locale va forer trois puits dans le bassin sédimentaire du Kavango

Agence Ecofin 7 fev 2020

Reconnaissance Energy Africa (ReconAfrica), une société pétrolière namibienne va démarrer, au mois de juin prochain, une campagne de forage de trois puits dans le bassin sédimentaire du Kavango, dans le désert du Kalahari. C’est la première fois que l’industrie mènera des travaux d’une telle envergure dans la région.

La société table sur des réserves potentielles d’hydrocarbures conventionnelles et non conventionnelles. Elle a indiqué que les travaux préliminaires lui ont permis de comprendre que les systèmes pétroliers en place sont similaires à ceux du bassin du Karoo en Afrique du Sud où plus de 390 Tcf de gaz de schiste sont potentiellement récupérables.

Les travaux se dérouleront sur la licence d’exploration 73 qui pourrait abriter jusqu’à 119 Tcf de gaz de schiste et 12 milliards de barils d’huile. En termes de potentiel, c’est l’une des plus importantes licences d’exploration en Afrique.

La licence 73 couvre une superficie de 25 341,33 km2 et en fonction du succès commercial des travaux de forage, ReconAfrica bénéficiera d’une licence de production de 25 ans.

ReconAfrica a déjà interprété des données aéromagnétiques à haute résolution documentant un bassin très profond et non testé. Elle a aussi terminé les interprétations structurales et géologiques des profils d’inversion magnétique du site, en chevauchant le bassin avec une section stratigraphique de sédiments du Précambrien, du Permien et du Crétacé.

Pour réaliser les travaux de forage, la firme namibienne a convenu avec le fournisseur texan de services pétroliers Henderson Rigs, de la location de sa plateforme Crown 750. La foreuse sera transportée directement par mer du port de Houston au port de Walvis Bay, en Namibie, avant de rejoindre le Kalahari où un système de refroidissement y sera installé en raison de la chaleur dans la zone.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... du-kavango

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 30 mai 2020, 11:07

Namibie : la société pétrolière locale ReconAfrica reporte au dernier trimestre son programme de forage

Agence Ecofin 27 mai 2020

Dans une mise à jour opérationnelle publiée mardi, la société pétrolière namibienne ReconAfrica a annoncé que compte tenu des directives du gouvernement pour contenir la propagation de la pandémie du Covid-19, elle démarrera son projet de forage d’un puits sur le bloc 73 au quatrième trimestre. Initialement, le programme était prévu pour le mois de juin.

L’entreprise contrôle le bloc onshore 73 qui est situé dans le bassin sédimentaire du Kavango, dans le désert du Kalahari, avec une participation de 90 %. Il couvre une superficie de 25 341,33 km2 et abriterait 390 Tcf de gaz de schiste.

Si un assouplissement des mesures prises par la Namibie est mis en place le 1er juin, ReconAfrica pourrait profiter de cet intervalle pour poursuivre sa planification opérationnelle pour le forage de son premier puits. Il s’agira d’ailleurs de la première fois qu’une entreprise locale forera dans le pays à la recherche d’or noir.

Par ailleurs, le personnel de la société pétrolière a organisé au cours des dernières semaines la distribution de paniers de nourriture et d’équipements de protection à une centaine de familles vivant à proximité du premier site de forage.
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... -de-forage

Image
It’s an opportunity that is truly unlike any other, as little-known ReconAfrica (TSX.V: RECO); (OTC: LGDOF) currently holds the rights to an entire sedimentary basin comparable in size to the Eagle Ford Basin in south Texas.
https://wallstreetnation.com/featured/t ... unity.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 04 juil. 2020, 11:03

Suite de ce post du 20 oct 2019 viewtopic.php?p=2290259#p2290259
Namibie : Paladin devra investir 81 millions $ pour reprendre l’exploitation de l’uranium à Langer Heinrich

Agence Ecofin. 2 juillet 2020

La production d’uranium de la Namibie devrait bientôt augmenter. Paladin Energy veut en effet profiter de l’embellie des prix pour reprendre l’exploitation à Langer Heinrich. Pour cela, il lui faudra investir 81 millions $ afin de produire 88,5 millions de livres d’uranium sur 17 ans.

Image

La reprise de l’exploitation minière au projet d’uranium Langer Heinrich nécessitera un investissement de 81 millions $. C’est ce qui ressort d’un plan de redémarrage publié cette semaine par Paladin Energy, compagnie minière propriétaire de cet actif en Namibie.

Dans les détails, il faudra 34 millions $ pour alimenter la trésorerie, financer les travaux de maintenance des installations, l’achat du matériel de travail, le recrutement d’une main-d’œuvre ainsi que d’un fournisseur de services miniers. Le solde de l’investissement sera employé dans des travaux de modernisation et d’amélioration de l’efficacité, incluant notamment une augmentation de la capacité des usines de traitement.

Il faut noter que le plan de redémarrage prévoit trois phases distinctes sur une durée de vie estimée à 17 ans. Après la phase de montée en puissance, la mine atteindra à la phase 2, un pic de production annuelle de 5,9 millions de livres de dioxyde d’uranium à la septième année d’exploitation. La dernière phase qui servira au traitement de tous les stocks de minerai accumulés permettra d’atteindre l’objectif de production de 88,5 millions de livres sur toute la durée de vie du projet.

Paladin Energy négocie désormais avec ses partenaires des accords de prélèvement sur la future production, tout en poursuivant en parallèle d’autres travaux d’optimisation liés au redémarrage de la mine. Pour rappel, Langer Heinrich a été placée en maintenance en 2018 en raison du faible cours de l’uranium. La reprise des activités dans un contexte de légère amélioration des prix devrait garantir à Paladin et à l’Etat namibien des revenus satisfaisants.
https://www.agenceecofin.com/uranium/02 ... r-heinrich

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 05 juil. 2020, 13:33

La mine de Langer Heinrich

Image

Source le lien qui suit.
Paladin gears up for Langer Heinrich restart including major plant debottleneck
Posted by Paul Moore on 30th June 2020
https://im-mining.com/2020/06/30/paladi ... ottleneck/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 11 juil. 2020, 10:47

Suite de 3 posts au dessus.
Botswana/Namibie : ReconAfrica achève l’évaluation technique des structures du bassin de Kavango

Agence Ecofin 9 juillet

ReconAfrica vient de terminer un vaste programme visant à délimiter les structures d’hydrocarbures qui s’étendent de part et d’autre de la frontière entre la Namibie et le Botswana, notamment dans le bassin du Kavango. Ceci entre dans le cadre des préparatifs pour un programme de forages.

Image

Active depuis plusieurs années sur le bassin botswanais et namibien de Kavango, la société Reconnaissance Energy Africa (ReconAfrica) a annoncé l’achèvement d’un programme qui a permis de délimiter les structures d’hydrocarbures de chaque côté de la frontière. Le programme a aussi permis de confirmer l’existence de systèmes pétroliers épais et actif dans tout le bassin profond du Kavango, qui doit faire l’objet d’un programme de forages au quatrième trimestre de cette année.

Il faut rappeler que les trois puits définis sont conçus pour tester les schistes riches en matières organiques et les structures conventionnelles moins profondes dans tout le bassin sédimentaire.

Grâce à une nouvelle étude Aero-Mag à haute densité et à la technologie avancée LithoTect® de Halliburton, ainsi qu’à d’autres nouvelles données auxiliaires, l’équipe technique de la société a pu comprendre en profondeur comment ce bassin profond du rift permien s’est développé, indique un communiqué de ReconAfrica. On estime le potentiel en hydrocarbures de schiste du bassin à 390 Tcf.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... de-kavango

Sur la carte ci dessous on visualise bien le bassin sédimentaire en question.

Image

Vu ici https://www.petroleumafrica.com/reconaf ... during-h2/

Image

https://reconafrica.com/operations/kavango-basin/

Répondre