Quand le prix de l'hélium s'envole

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mrlargo
Modérateur
Modérateur
Messages : 1425
Inscription : 19 avr. 2006, 14:38
Localisation : La Tour du Pin
Contact :

Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par mrlargo » 04 oct. 2007, 11:10

L'Hélium commence a souffrir...
L’hélium connaît une pénurie mondiale, alerte aujourd'hui la direction commerciale d'Air Liquide.
lien ici

Pour faire le lien avec le PO, il me semble que l'hélium est extrait du gaz naturel...
La différence entre l’amour et l’argent, c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L’idéal étant d’arriver à partager son amour avec quelqu’un qui a du pognon.
(Philippe Geluck)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par energy_isere » 04 oct. 2007, 11:57

Oui, c'est un théme qu' on a abordé dans le sujet des dirigeables : http://forums.oleocene.org/viewtopic.ph ... 872#136872

La page Wikipedia en Francais : http://fr.wikipedia.org/wiki/Helium ne dit rien concernant la production de l' Hélium.

La page Wikipedia en Anglais http://en.wikipedia.org/wiki/Helium donne seulement
Modern extraction ( Helium)

For large-scale use, helium is extracted by fractional distillation from natural gas, which contains up to 7% helium.[31] Since helium has a lower boiling point than any other element, low temperature and high pressure are used to liquefy nearly all the other gases (mostly nitrogen and methane). The resulting crude helium gas is purified by successive exposures to lowering temperatures, in which almost all of the remaining nitrogen and other gases are precipitated out of the gaseous mixture. Activated charcoal is used as a final purification step, usually resulting in 99.995% pure, Grade-A, helium.[32] The principal impurity in Grade-A helium is neon.

Diffusion of crude natural gas through special semi-permeable membranes and other barriers is another method to recover and purify helium. Helium can be synthesized by bombardment of lithium or boron with high-velocity protons, but this is not an economically viable method of production.

In 2006, approximately 170 million cubic meters of helium were extracted from natural gas or withdrawn from helium reserves, with approximately 79% from the United States, 13% from Algeria, and most of the remainder from Qatar, Russia, Poland, Canada, and China. In recent years, worldwide extraction of helium has been increasing by about 10 million cubic meters per year. In the United States, most helium is extracted in Kansas and Texas.[33]

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par energy_isere » 04 janv. 2008, 20:14

Les milieux scientifiques craignent une pénurie d'hélium

90% des réserves mondiales d'hélium proviennent de la ville d'Amarillo, au Texas. Or, les réserves de l'un des gaz les plus présents dans l'univers s'épuisent et la pénurie se profile : le gisement ne disposerait plus que de 8 années de production, affirment les spécialistes.

Au delà de l'impact sur la vente de ballon de baudruches, la pénurie inquiète particulièrement les domaines scientifiques et technologiques. "L'utilisation de l'hélium par la science est très vaste, son utilisation est particulièrement importante en tant que liquide de refroidissement.", explique Mr Sobotka, spécialiste américain en chimie et physique nucléaire.

L'hélium joue notamment un rôle important dans la résonnance magnétique nucléaire, la spectroscopie de masse, dans le soudage, la fibre optique, ou encore dans la production de puces informatiques. La NASA en utilise également de grandes quantités pour pressuriser les réservoirs de carburant des navettes spatiales.
Si les plus gros utilisateurs d'hélium, tels les laboratoires nationaux américains, disposent d'infrastructures permettant de mieux utiliser et de recycler l'hélium, ce n'est pas le cas des petits utilisateurs.

"L'hélium est non renouvelable et irremplaçable, poursuit Sobotka. Ses propriétés sont uniques et contrairement aux hydrocarbures, il n'existe pas d'alternatives biosynthétiques. Tout le monde doit faire un effort pour mieux le recycler."

Une partie de ce gaz noble se trouve piégé dans les gisements de gaz naturel, ce qui laisse à penser que la Russie disposerait de réserves importantes, mais pour l'heure inexploitées. En dehors du Texas, on en produit notamment en Algérie ou en Pologne.

Enerzine

Ferdi
Goudron
Goudron
Messages : 114
Inscription : 27 juin 2005, 15:24
Localisation : Ramillies - Belgique

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par Ferdi » 04 janv. 2008, 20:31

Une petite question au passage: l'hélium un fois dans l'atmosphère, ne s'échappe-t-il pas dans l'espace au bout d'un certain temps? Ce qui fait qu'on le perdrait définitivement.

Tokugawa
Kérogène
Kérogène
Messages : 48
Inscription : 28 nov. 2007, 19:25

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par Tokugawa » 04 janv. 2008, 20:42

.
Dernière modification par Tokugawa le 14 sept. 2008, 21:03, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par energy_isere » 04 janv. 2008, 21:05

Ferdi a écrit :Une petite question au passage: l'hélium un fois dans l'atmosphère, ne s'échappe-t-il pas dans l'espace au bout d'un certain temps? Ce qui fait qu'on le perdrait définitivement.
je ne pense pas qu' il s' échappe dans l' espace guére davantage que l' Hydrogéne ....

rurbain
Condensat
Condensat
Messages : 644
Inscription : 20 oct. 2007, 13:55
Localisation : Oise ( Beauvais sud )

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par rurbain » 04 janv. 2008, 21:15

energy_isere a écrit :
Ferdi a écrit :Une petite question au passage: l'hélium un fois dans l'atmosphère, ne s'échappe-t-il pas dans l'espace au bout d'un certain temps? Ce qui fait qu'on le perdrait définitivement.
je ne pense pas qu' il s' échappe dans l' espace guére davantage que l' Hydrogéne ....
Si, enfin il s'échappe autant que H2.
Toutes les molécules légères se barrent ( y compris l'eau ).
Faut pas croire, mais dans quelques milliards d'années, on s'apellera plus la planète bleue. :mrgreen:
Resteront juste les cailloux.
Il n'y a aucune corrélation entre l'état de putréfaction d'une discussion et la réussite du vote.
-+- MG in: Guide du Cabaliste Usenet - Du bon usage des AAD -+-

Tokugawa
Kérogène
Kérogène
Messages : 48
Inscription : 28 nov. 2007, 19:25

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par Tokugawa » 04 janv. 2008, 21:31

.
Dernière modification par Tokugawa le 14 sept. 2008, 21:04, modifié 1 fois.

rurbain
Condensat
Condensat
Messages : 644
Inscription : 20 oct. 2007, 13:55
Localisation : Oise ( Beauvais sud )

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par rurbain » 04 janv. 2008, 21:36

Tokugawa a écrit :
rurbain a écrit : Toutes les molécules légères se barrent ( y compris l'eau ).
Faut pas croire, mais dans quelques milliards d'années, on s'apellera plus la planète bleue.
Non.
Que l'hydrogène et l'hélium.
Si c'était vrai il n'y aurait déjà plus d'atmosphère. La terre a 4,5 milliard d'années.
L'espèce humaine a moins d'un million d'années. :-k
Si si, la vapeur d'eau dans l'atmosphère est décomposée en H2 et O2 ( rayonnement solaire ).
O2 a tendance à donner O3 ( Ozone ), H2 se barre.
Faut pas croire, le coté viable de la Terre n'est pas éternel.
Bon, en même temps, on sera pas là pour le voir :mrgreen:
Il n'y a aucune corrélation entre l'état de putréfaction d'une discussion et la réussite du vote.
-+- MG in: Guide du Cabaliste Usenet - Du bon usage des AAD -+-

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par energy_isere » 04 janv. 2008, 21:46

Tokugawa a écrit : Vitesse moyenne de la molécule d'hélium dans l'atmosphère : 1,24 Km/s
Vitesse de libération à la surface de la terre : 11,2 Km/s
ben justement si la vitesse moyenne est de 1.24 km/s dans l' atmosphére, en moyenne c'est considérablement inférieur à la vitesse de libération. Et donc la molécule ne doit pas quitter la terre.

Mais comme tout ca c'est des statistiques, il y a quand meme une toute petit fraction de molécules qui sont effectivement à une vitesse supérieure à la vitesse de libération. Donc ca fuit mais trés trés trés lentement.
Et comme signalé justement plus haut la terre à 4.5 milliard d' année, donc on a le temps de voir venir, et à echelle humaine (meme à 10000 ans) le pourcentage d' Hélium qui est perdu est pouillémesque.

rurbain
Condensat
Condensat
Messages : 644
Inscription : 20 oct. 2007, 13:55
Localisation : Oise ( Beauvais sud )

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par rurbain » 04 janv. 2008, 21:57

energy_isere a écrit :
Tokugawa a écrit : Vitesse moyenne de la molécule d'hélium dans l'atmosphère : 1,24 Km/s
Vitesse de libération à la surface de la terre : 11,2 Km/s
ben justement si la vitesse moyenne est de 1.24 km/s dans l' atmosphére, en moyenne c'est considérablement inférieur à la vitesse de libération. Et donc la molécule ne doit pas quitter la terre.

Mais comme tout ca c'est des statistiques, il y a quand meme une toute petit fraction de molécules qui sont effectivement à une vitesse supérieure à la vitesse de libération. Donc ca fuit mais trés trés trés lentement.
Et comme signalé justement plus haut la terre à 4.5 milliard d' année, donc on a le temps de voir venir, et à echelle humaine (meme à 10000 ans) le pourcentage d' Hélium qui est perdu est pouillémesque.
Sur qu'on a encore de quoi respirer un certain temps :mrgreen:
Par contre, le destin final de la Terre est un caillou sec ( enfin, si le soleil nous fait pas la surprise de nous pèter à la gueule avant sa date limite :mrgreen: ).

Pour les gaz(s) c'est simple. La seule pression osmotique fait qu'ils s'évadent tous.
Toi, tout nu dans l'espace, tu crève par évacuation de tous tes gaz ( je sais, il y en a une facile là :mrgreen: )
C'est seulement après que la chute de température te tuera.
T'aura explosé avant ( enfin, en interne, ta peau est pas mal solide ).
Il n'y a aucune corrélation entre l'état de putréfaction d'une discussion et la réussite du vote.
-+- MG in: Guide du Cabaliste Usenet - Du bon usage des AAD -+-

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par Environnement2100 » 04 janv. 2008, 22:10

AMC, ça fait une vingtaine d'années que le sujet gravite parmi les (ex) 4 gros producteurs de gaz industriels, le problème étant toujours le même : l'hélium a un nombre d'applications proche de zéro, et c'est pas près de changer, donc personne ne s'y intéresse. Enfin, contrairement à ce qu'on pourrait penser, il y en a un peu partout, et son coût tient uniquement à l'unité de purification supplémentaire qu'il faut installer, puis au stockage et aux coûts délirants de transport + marketing, puisqu'il est courant qu'un gisement unique alimente la planète entière. Purement anecdotique :).
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Lo
Condensat
Condensat
Messages : 556
Inscription : 05 juil. 2005, 12:24
Localisation : Marseille

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par Lo » 05 janv. 2008, 03:00

rurbain a écrit :
Tokugawa a écrit :
rurbain a écrit : Toutes les molécules légères se barrent ( y compris l'eau ).
Faut pas croire, mais dans quelques milliards d'années, on s'apellera plus la planète bleue.
Non.
Que l'hydrogène et l'hélium.
Si c'était vrai il n'y aurait déjà plus d'atmosphère. La terre a 4,5 milliard d'années.
L'espèce humaine a moins d'un million d'années. :-k
Si si, la vapeur d'eau dans l'atmosphère est décomposée en H2 et O2 ( rayonnement solaire ).
O2 a tendance à donner O3 ( Ozone ), H2 se barre.
Faut pas croire, le coté viable de la Terre n'est pas éternel.
Bon, en même temps, on sera pas là pour le voir :mrgreen:
Globalement c'est pas ce qui se passe : la topopause est la zone où la convection s'arrête car il y a un minimum local des T° verticales à cause du chauffage de l'ozone strato par les UV solaires. La vapeur d'eau ne passe que très peu cette barrière, heureusement pour la Vie. D'ailleurs cette tropopause est la limite supérieure de la biosphère : c'est notre couvercle de sécurité. En climato, les forçages sont principalement rapportés à cet endroit (TOA Top Of Atmosphere : toujours la tropopause). Le RC devrait relever la tropopause. Le phénomène de divergence auquel tu fais référence correspond à la disparition de la tropopause : sénario cata car la Terre s'assèche rapidement (géologiquement) à la faveur d'une espèce d'évaporation spatiale. Bon, on en est pas là j'espère :lol: rassure-moi [-o< [-o< [-o<

rurbain
Condensat
Condensat
Messages : 644
Inscription : 20 oct. 2007, 13:55
Localisation : Oise ( Beauvais sud )

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par rurbain » 05 janv. 2008, 03:24

Lo a écrit : Le RC devrait relever la tropopause. Le phénomène de divergence auquel tu fais référence correspond à la disparition de la tropopause : sénario cata car la Terre s'assèche rapidement (géologiquement) à la faveur d'une espèce d'évaporation spatiale. Bon, on en est pas là j'espère :lol: rassure-moi [-o< [-o< [-o<
Bon, je vais pas te rassurer.
Ce qu'on appelle pression osmotique est la tendance ( très forte :mrgreen: ) qu'a tout gaz à se répartir uniformémént entre deux milieux.
Le problème est qu'un des milieux est l'espace ( pas de bol hein :mrgreen: ).
Ce serait la bouteille de ta bière préférée, le fond de tes chiottes, ce serait pas grave ( là, on pourrait s'arranger ).
Là, c'est un milieu qui a le mauvais goût d'être environ à -272 degrés ( pour les puristes, je mets pas 273, il y a un reste de chaleur ( si j'ose dire ).( c'est 0,03 aux dernières nouvelles ? ).
Il a aussi le mauvais goût d'être vide ( là, je dis, y'a rien de rien dedans ).
Donc, nos petites molécules elles font quoi?
Elles sont serrées dans notre vilaine atmosphère et elles voient un espace infini miroiter devant leurs petits yeux émerveillés ( j'devrais me reconvertir dans la poésie, pour un peu je pleurerais tiens tellement je me trouve bon ) :mrgreen:

Bon, faut pas laisser nos molécules seules trop longtemps.
La pression osmotique aidant ( c'est maintenant à la base de la pluspart de nos centrales d'épuration ) tout le monde se barre.
Faudra quelques milliards d'années avant que tu respire plus mal. :mrgreen:
Mais le cycle est enclenché, et rien ne pourra l'arrèter ( c'est de la physique là, on peut pas changer les choses ) :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
C'est d'ailleurs le truc le plus marrant dans tout ça: On regarde, on croit qu'on peut faire, et puis on se rend compte que l'univers existe sans nous :mrgreen:
Il n'y a aucune corrélation entre l'état de putréfaction d'une discussion et la réussite du vote.
-+- MG in: Guide du Cabaliste Usenet - Du bon usage des AAD -+-

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Re: Quand le prix de l'hélium s'envole

Message par Environnement2100 » 05 janv. 2008, 08:56

rurbain a écrit :C'est d'ailleurs le truc le plus marrant dans tout ça: On regarde, on croit qu'on peut faire, et puis on se rend compte que l'univers existe sans nous :mrgreen:
Voilà, alors cette phrase est vraie, mais alors le reste...

Tiens, on va inventer une nouvelle règle : interdit d'utiliser plus de trois fois le même smiley dans une contrib :).
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Répondre