Le FMI

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Maurin
Kérogène
Kérogène
Messages : 73
Inscription : 16 juil. 2005, 16:36
Localisation : France - Paris

Le FMI parle de récession possible ...

Message par Maurin » 22 sept. 2005, 10:35

Morceaux choisis :

L'économie mondiale pourrait entrer en récession ...
1 chance sur 5 pour que le barril dépasse les 80 $ avant Noël, ...
Une prévision de croissance pour l'Europe ramenée de 1.6 % à 1.2 %
Une croissance nulle prévue pour l'Italie cette année, ...


IMF warns of $80 oil by Christmas
By Philip Thornton
Published: 22 September 2005
The world economy could be plunged into recession by soaring oil prices or a sudden collapse in the dollar, the International Monetary Fund warned yesterday.

The world's financial watchdog said there was a one in five chance that crude prices could hit $80 a barrel by Christmas - surpassing, in real terms, the prices witnessed during the 1970s oil crisis. The IMF toughened up its language on the danger posed by the imbalances between the economies of the West and the powerhouse regions of Asia and China, unusually using the world "recession" in its key forecast document.

The IMF stuck to its forecast for near-record global growth of 4.3 per cent and described the expansion as "broadly on track". Raghuram Rajan, the head of the IMF's research department said: "Oil is a clear and present danger. Oil price increases are unlikely to be benign going forward and are already affecting emerging markets and developing countries."

The IMF echoed the US Federal Reserve, which raised interest rates on Tuesday, in saying that Hurricane Katrina would take just 0.1 percentage points off US GDP. He warned that while the world had been resilient through recent shocks, this had been a result of booms in consumer spending and house prices, thanks to loose monetary policy which had added to the imbalances between the West and Asia. It said the main risk came from the high level of the US dollar and the excessive dependence on the US economy on consumers buying cheap goods made in Asia.

"A sharp decline in the demand for US assets, combined with rising protectionist pressures, could well lead to a global recession," the report said.

The IMF cut its growth forecasts for the euro area this year to 1.2 per cent from April's 1.6 per cent. It said Italy would post no growth this year compared with the 1.2 per cent it forecast six months ago. Mr Rajan said: "Weak domestic demand continues to be the main problem in the euro area. Europe's citizens don't seem convinced the bitter medicine of continued structural reforms will cure the stasis that afflicts the Continent."

The downgrade contrasted with China, whose growth forecast for this year was revised up to 9 from 8.5 per cent. The IMF also raised its forecast for India to 7.1 from 6.6 per cent.

The world economy could be plunged into recession by soaring oil prices or a sudden collapse in the dollar, the International Monetary Fund warned yesterday.

The world's financial watchdog said there was a one in five chance that crude prices could hit $80 a barrel by Christmas - surpassing, in real terms, the prices witnessed during the 1970s oil crisis. The IMF toughened up its language on the danger posed by the imbalances between the economies of the West and the powerhouse regions of Asia and China, unusually using the world "recession" in its key forecast document.

The IMF stuck to its forecast for near-record global growth of 4.3 per cent and described the expansion as "broadly on track". Raghuram Rajan, the head of the IMF's research department said: "Oil is a clear and present danger. Oil price increases are unlikely to be benign going forward and are already affecting emerging markets and developing countries."

The IMF echoed the US Federal Reserve, which raised interest rates on Tuesday, in saying that Hurricane Katrina would take just 0.1 percentage points off US GDP. He warned that while the world had been resilient through recent shocks, this had been a result of booms in consumer spending and house prices, thanks to loose monetary policy which had added to the imbalances between the West and Asia. It said the main risk came from the high level of the US dollar and the excessive dependence on the US economy on consumers buying cheap goods made in Asia.
"A sharp decline in the demand for US assets, combined with rising protectionist pressures, could well lead to a global recession," the report said.

The IMF cut its growth forecasts for the euro area this year to 1.2 per cent from April's 1.6 per cent. It said Italy would post no growth this year compared with the 1.2 per cent it forecast six months ago. Mr Rajan said: "Weak domestic demand continues to be the main problem in the euro area. Europe's citizens don't seem convinced the bitter medicine of
Dernière modification par Maurin le 22 sept. 2005, 14:47, modifié 1 fois.
"Ne compter que sur soi-même... et encore pas beaucoup" - Tristan Bernard

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Goudron
Goudron
Messages : 145
Inscription : 02 mai 2005, 10:13
Localisation : Toulouse

Message par Stéphane » 22 sept. 2005, 10:43

Je ne crois pas que ce soit de "récession" dont parlent les instances économiques internationales, telles le FMI. Ou alors c'est un emploi abusif.
Car qu'il y ait un ralentissement de la croissance, certes, mais que le PIB mondial diminue, il n'en est pas question (du moins officiellement). Les chiffres annoncés sont toujours dans le sens de la croissance. Je suis désolé, mais quand on passe de +5% en 2004 à +4% en 2005 (chiffres "bidon" pour illustrer mon propos), il est toujours question de croissance, et pas de récession.

Avatar de l’utilisateur
Maurin
Kérogène
Kérogène
Messages : 73
Inscription : 16 juil. 2005, 16:36
Localisation : France - Paris

retour aux sources et mea culpa

Message par Maurin » 22 sept. 2005, 11:50

De fait, si le FMi parle bien de récession dans son dernier communiqué, il s'agit uniquement de la réponse à une question sur la possibilité d'une récession en Europe, qu'il rejette :
QUESTION: You say the interest rate—regarding Europe—is a tool, and reform is a key. After the constitutional referendum in France, after the last German election, it seems that reform is even more difficult. Do you see this increase in the risk of global recession in Europe? This is the first question. And the second one, going back to Spain you are projecting 0.5 plus growth for 2005 at the same time you are projecting a current account deficit of 6 percent. This is doubling in only one year. At the same time, you are mentioning the matter of housing, the booming housing market in Spain. Could you elaborate a little bit more about this trend in Spain.

MR. RAJAN: Okay. I will start first with whether there is a concern about recession in Europe. I do not think so. I think our expectation, our hope, is that we see a turn-up in the second half of the year.
Pour ceux qui ont le courage, ci-après le script complet du communiqué d'hier du FMI (en anglais)

Le journaliste Philippe Thornton (et moi en le reprenant) a rebondi un peu vite sur le fait que le FMI employait le terme de récession dans son communiqué (ce qui est formellement exact) mais a fortement dépassé les propos du FMI quand il écrit :

"A sharp decline in the demand for US assets, combined with rising protectionist pressures, could well lead to a global recession," the report said. ... qui était la phrase précisément qui m'avait fait bondir.

Pour le moins je n'ai pas retrouvé le passage cité dans l'article du FMI.

Merci pour cette remarque qui m'a fait retourner aux sources ... :D
"Ne compter que sur soi-même... et encore pas beaucoup" - Tristan Bernard

Avatar de l’utilisateur
Maurin
Kérogène
Kérogène
Messages : 73
Inscription : 16 juil. 2005, 16:36
Localisation : France - Paris

Prix du pétrole pour déclencher une récession

Message par Maurin » 22 sept. 2005, 14:45

Un article canadien qui explore à quel prix du pétrole pourrait apparaître une récession au Québec et ailleurs
Ce qui pourrait causer une récession

Si le déclenchement d'une récession est lié à un ralentissement de l'immobilier, le prix de l'énergie est aussi un élément clé. Les économistes de Desjardins ont mis au point des indicateurs liés aux fluctuations du cours du pétrole brut pour déterminer à partir de quel moment l'économie québécoise tomberait en récession.

Ainsi, il faudrait que le prix du baril de pétrole se maintienne à au moins 80 $ US pendant un an pour que le PIB du Québec se contracte pendant deux trimestres consécutifs. En comparaison, pour que l'Ontario tombe en récession, il faudrait que le brut se négocie à 90 $ US.

Dans le cas des États-Unis et du Canada, les cours devraient se maintenir respectivement à 105 et 100 $ US durant un an, tandis que l'économie mondiale devrait subir un baril de pétrole à 120 M$. On parle de récession mondiale lorsque la croissance totale du PIB des économies de la planète est inférieure à 2 %, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Le Québec est particulièrement vulnérable parce qu'il ne produit pas de pétrole et qu'il exporte une partie importante de sa production manufacturière aux États-Unis. "Si le pétrole augmente et que le dollar canadien s'apprécie, on est doublement affectés", dit M. Dupuis.
l'article complet
"Ne compter que sur soi-même... et encore pas beaucoup" - Tristan Bernard

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Le FMI

Message par Alter Egaux » 28 sept. 2007, 17:50

Vous inquiétez pas, Dominique Strauss-Kahn nommé à la tête du FMI :
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=4655593

Il va tout nous résoudre en 3 coups de cuillière à pot !
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12556
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Message par mobar » 28 sept. 2007, 17:57

Alter Egaux a écrit :Vous inquiétez pas, Dominique Strauss-Kahn nommé à la tête du FMI :
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=4655593

Il va tout nous résoudre en 3 coups de cuillière à pot !
Avec ses potes du Bilderberg!

Avatar de l’utilisateur
cicero
Charbon
Charbon
Messages : 260
Inscription : 22 août 2005, 18:34
Localisation : Île de la Tortue

Message par cicero » 28 sept. 2007, 18:08

mobar a écrit :
Alter Egaux a écrit :Vous inquiétez pas, Dominique Strauss-Kahn nommé à la tête du FMI :
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=4655593

Il va tout nous résoudre en 3 coups de cuillière à pot !
Avec ses potes du Bilderberg!
...Et quelques autre illuminés sans doute.
Les peuples heureux n'ont pas d'Histoire.

Avatar de l’utilisateur
DominiqueBoscher
Brut léger
Brut léger
Messages : 422
Inscription : 02 déc. 2006, 20:22
Localisation : Nice
Contact :

Message par DominiqueBoscher » 28 sept. 2007, 18:21

Alter Egaux a écrit :Vous inquiétez pas, Dominique Strauss-Kahn nommé à la tête du FMI
Avoues quand même que sur ce coup là NS a fait très fort !
Il écarte du même coup un candidat potentiel pour dans 5 ans ! Jamais nous n'entendrons DSK tenir un discours acide sur NS comme peut le faire l'ex de Ségo actuellement !
Non seulement NS est un bon vendeur, mais il doit également être un bon joueur d'échecs !.... Et il va falloir qu'il soit très bon car des "échecs" j'en vois beaucoup avant le "Mat"...

Avatar de l’utilisateur
frgo84
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 338
Inscription : 05 avr. 2005, 18:11
Localisation : vaucluse

Message par frgo84 » 28 sept. 2007, 19:17

Il reste qui au PS pour dans 5 ans, royal, hollande et delanoë, c'est maigre quand même.

Lo
Condensat
Condensat
Messages : 556
Inscription : 05 juil. 2005, 12:24
Localisation : Marseille

Message par Lo » 28 sept. 2007, 20:13

Alter Egaux a écrit :Vous inquiétez pas, Dominique Strauss-Kahn nommé à la tête du FMI
Encore un traître. :smt077

Sharko fait de la trahison une vertu cardinale. Non seulement il est pourri, mais en plus il pourrit la classe politique (si c'était pas déjà fait :-D).

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Message par ABC » 28 sept. 2007, 21:09

Avoues quand même que sur ce coup là NS a fait très fort !
Il écarte du même coup un candidat potentiel pour dans 5 ans ! Jamais nous n'entendrons DSK tenir un discours acide sur NS comme peut le faire l'ex de Ségo actuellement !
Mais pourquoi donc? Qu'est-ce qui empêchera Strauss-Kahn de se présenter en 2012? Pourquoi Strauss-Kahn se priverait-il de critiquer Sarkozy? Une fois au FMI, Sarkozy n'aura aucun moyen de pression sur lui. Strauss-Kahn sera d'une certaine façon comme un président dans les périodes de cohabitations, avec une certaine hauteur de position, ce qui pourrait lui permettre d'émettre, à l'occasion de quelques interview dans les médias Français, des opinions certes feutrées mais incisives sur la politique de Sarkozy. Je crois qu'entre les deux, celui qui roule l'autre n'est peut-être pas celui qu'on croit.
Le seul problème, c'est qu'il risque d'arriver à la tête du FMI au moment d'une grave crise financière, mais s'il parvient à mener certaines réformes, il sera irrésistible.

paul_mtl
Brut léger
Brut léger
Messages : 477
Inscription : 29 juil. 2006, 15:32

Message par paul_mtl » 28 sept. 2007, 21:24

8-)
Dernière modification par paul_mtl le 29 sept. 2007, 02:54, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65456
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 28 sept. 2007, 21:31

Dominique Strauss-Kahn, qui est âgé de 58 ans, succède à l'Espagnol Rodrigo Rato, qui avait annoncé sa démission au mois de juillet.
Il devient le quatrième Français à la tête du FMI, après Pierre-Paul Schweitzer (1963-1973), Jacques de Larosière (1978-1987) et Michel Camdessus (1987-2000).

Boursorama http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=4660627

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7928
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Message par phyvette » 28 sept. 2007, 23:34

Celle là on pouvait pas passer a coté. Et en plus les dialogues sont rigoureusement authentiques.

Image

Phyvette

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2508
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Message par Glycogène » 29 sept. 2007, 00:49

ABC a écrit :Mais pourquoi donc? Qu'est-ce qui empêchera Strauss-Kahn de se présenter en 2012? Pourquoi Strauss-Kahn se priverait-il de critiquer Sarkozy? Une fois au FMI, Sarkozy n'aura aucun moyen de pression sur lui. Strauss-Kahn sera d'une certaine façon comme un président dans les périodes de cohabitations, avec une certaine hauteur de position, ce qui pourrait lui permettre d'émettre, à l'occasion de quelques interview dans les médias Français, des opinions certes feutrées mais incisives sur la politique de Sarkozy.
Comme Delors.
Et ben ça ne suffit pas.

Répondre