L' argent (silver)

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' argent (silver)

Message par energy_isere » 21 juil. 2020, 22:12

J' avais pas posté le cours sur Kitco depuis le post de janvier 2019.

Voici, ça reprend le haut niveau d'il y a 4 ans :

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' argent (silver)

Message par energy_isere » 23 juil. 2020, 22:15

L’argent dépasse les 21 dollars l’once pour la première fois depuis 2014

Publié le : 22/07/2020

C’est l’autre métal précieux refuge pour les investisseurs : l’argent voit sa valeur augmenter encore plus vite que l’or, après l’accord des 27 sur le plan de relance européen.

L’argent a dépassé les 21 dollars l’once pour la première fois depuis six ans. Une hausse de 6 % dans la foulée de l’accord sur les 750 milliards d’euros de plan de relance de l’Union européenne. Le métal précieux connaît comme l’or une inflation liée aux stimuli financiers des États qui semblent ne plus avoir de limite, dans un contexte de taux d’intérêt négatifs.

L’argent valeur refuge comme l’or

C’est ce qui encourage les investisseurs et encore plus les particuliers, pour l’argent, à stocker des pièces et des lingots. Il existe aussi comme pour l’or, des fonds, des ETF (fonds négociés en bourse), adossés au métal gris : ils ont grossi comme jamais dans l’histoire au deuxième trimestre.

C’est simple, depuis le début de la crise du coronavirus, l’once d’argent a rebondi de 70 %, contre une hausse de 24 % pour l’or, même si le métal gris reste 90 fois moins cher que le métal jaune. Mais cet écart se réduit, un indice de plus que l’argent n’a pas fini de grimper.

Les mines d’argent parmi les plus touchés par le coronavirus

Car aux arguments financiers, s’ajoutent les craintes sur la production dans les mines d’argent. Sur les 275 gisements perturbés par la pandémie de Covid-19, les plus affectés sont les mines d’or et d’argent.

L’Amérique latine est particulièrement touchée par le coronavirus, et elle produit la majorité de l’offre minière d’argent. La compagnie mexicaine Fresnillo a d’ailleurs vu son action bondir de 70 % depuis le début de l’année, c’est la meilleure performance du FTSE.

Le métal gris porté par les énergies vertes

En face la demande industrielle est importante, c’est plus de la moitié de l’usage de l’argent métal, contre moins de 10 % pour l’or, en particulier dans l’électronique et les panneaux photovoltaïques. Même si l’on sait être de plus en plus économe en argent pour ces utilisations, les énergies vertes ont le vent en poupe.

Elles sont au centre du plan de relance du candidat démocrate aux États-Unis et les projets d’investissement verts dans le monde sont chiffrés cette année à 50 milliards de dollars par BMO Capital Market. De quoi doper les prix de l’argent, qui connaîtront d’après les analystes de Morgan Stanley la deuxième plus forte hausse avec le cuivre au deuxième semestre et qui, selon Citi, ne tarderont pas à franchir les 25 dollars l’once.
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200722 ... epuis-2014

Répondre