Economie agricole dans le monde

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12506
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Economie agricole dans le monde

Message par mobar » 30 oct. 2017, 19:16

Dans le temps, il y avait aussi surproduction, on faisait des conserves, des confitures, de fruits au sirop, du cidre et des alcools que l'on consommait en hiver quand il fait froid et que l'on a besoin de calories

Aujourd'hui, le français achète des plats cuisinés surgelés venant de Chine, du Nutella fabriqué avec de l'huile de palme indonésienne et du whishy écossais et on parle encore de nourrir la planète avec l'agriculture française, n'importe quoi!! :shock:

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9038
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Economie agricole dans le monde

Message par kercoz » 30 oct. 2017, 23:38

Je viens de faire 10 kg de confitures et compotes de feijoa . Le congélo permet de congeler de la compote faiblement sucrée ( 10%) en vue de confiote ultérieures ou d' utilisation en compote. Depuis un mois je mange en majorité des chanterelles ( surtout les jaunissantes plus discrètes et plus abondantes) et des chataignes. J' ai mis au compost des chataigne du commerce offertes, tres grosses mais sans aucun gout.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Economie agricole dans le monde

Message par energy_isere » 02 nov. 2017, 21:49

Si quelqu'un s' interesse à l' agriculture en économie, je suis interessé à l' actualité de l' essor agricole ou pas de la Russie suite au blocus économique de l' occident, et suite aux conséquences à court terme du réchauffement climatique en Russie. Et ptét aussi sur des investissements Chinois en Russie / Sibérie (dont je n'ai pas entendu parler).

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1178
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Economie agricole dans le monde

Message par Silenius » 03 nov. 2017, 03:06

energy_isere a écrit :
02 nov. 2017, 21:49
Si quelqu'un s' interesse à l' agriculture en économie, je suis interessé à l' actualité de l' essor agricole ou pas de la Russie suite au blocus économique de l' occident, et suite aux conséquences à court terme du réchauffement climatique en Russie. Et ptét aussi sur des investissements Chinois en Russie / Sibérie (dont je n'ai pas entendu parler).
Il y a plein d'articles sur le sujet https://www.google.fr/search?q=russia+a ... +investors

avec des Chinois dans le far east Russe http://www.atimes.com/article/russias-f ... investors/

des investisseurs lancent le MilkCoin, une crypto-monnaie pour creer une grosse ferme laitiere https://cointelegraph.com/news/agricult ... -in-russia

Boss Hog: The French banker who became a leading Russian pig farmer
https://www.rbth.com/business/2016/05/1 ... mer_594291

https://www.ft.com/content/422a8252-244 ... f7e0cd0a16

https://www.forbes.com/sites/gurufocus/ ... any-board/

https://www.basel.ru/en/highlights/russ ... investors/

https://ekoniva-apk.ru/en/press/publica ... mpossible/

http://www.foxbusiness.com/markets/2017 ... ogers.html

https://www.foodnavigator-asia.com/Arti ... nvestments

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Economie agricole dans le monde

Message par energy_isere » 01 mai 2018, 11:46

Bonne nouvelle ! :smt041
L’UNION EUROPÉENNE AUTORISE LA VENTE DES SEMENCES PAYSANNES !
Après des années de combat, les partisans du bio obtiennent enfin satisfaction. Désormais, les agriculteurs pourront céder leurs graines sans être des hors-la-loi.

Par Axel Leclercq - Publié le 30 avril 2018

Victoire ! Désormais, les agriculteurs bio pourront vendre les semences issues de leurs propres productions ! Ainsi en ont décidé les députés européens, au grand dam de Monsanto et compagnie. Explications.

Jusqu’alors, seules les semences répertoriées par un catalogue officiel pouvaient être légalement commercialisées. Or, comme le souligne Le Figaro, « la majorité de ces semences appartenait à des multinationales comme Monsanto. » Résultat : une uniformisation des fruits et légumes, une standardisation de notre alimentation et un appauvrissement de la biodiversité.

Mais jeudi dernier, donc, les eurodéputés ont mis un terme à la « criminalisation » de ce qu’on appelle les semences paysannes. À l’occasion d’une nouvelle législation dont le but est de soutenir le bio, ils ont adopté une mesure autorisant les agriculteurs bio à vendre les graines issues de leurs récoltes « maison ».

Cette décision, qui n’entrera en vigueur que dans deux ans et demi, en 2021, met un terme à 37 ans de contraintes (la commercialisation de semences hors catalogue officiel ayant été interdite par décret en 1981).

Chaque paysan bio redeviendra libre de développer ses propres variétés et de les mettre sur le marché, comme ça s’est toujours pratiqué par le passé. Objectif : favoriser la vitalité de notre biodiversité, redonner vie aux milliers de variétés de fruits et de légumes qui existent et faire vaciller cette inquiétante statistique donnée par la FAO (L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) et relayée par Le Figaro : les trois quarts de notre alimentation seraient aujourd’hui issus de seulement 12 espèces végétales et 5 espèces animales.
https://positivr.fr/semences-paysannes- ... uropeenne/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Economie agricole dans le monde

Message par energy_isere » 11 mai 2018, 14:57

La Chine stoppe les importations de soja américain

Par Heike SchmidtDiffusion : jeudi 10 mai 2018

La Chine est le premier acheteur de soja dans le monde. Mais dans une guerre commerciale avec les Etats-Unis, la petite graine oléagineuse pourrait devenir une arme fatale. Alors que Pékin n'a même pas encore mis ses menaces d'une taxe punitive à exécution, les acheteurs semblent anticiper, en stoppant leurs importations de soja en provenance des Etats-Unis.

Un champ de soja aux Etats-Unis.Getty Images

inPartager
Réagir
print
La Chine est le premier acheteur de soja dans le monde. Mais dans une guerre commerciale avec les Etats-Unis, la petite graine oléagineuse pourrait devenir une arme fatale. Alors que Pékin n'a même pas encore mis ses menaces d'une taxe punitive à exécution, les acheteurs semblent anticiper, en stoppant leurs importations de soja en provenance des Etats-Unis.

« Les Chinois achètent du soja au Canada et surtout au Brésil, mais très volontairement plus rien aux États-Unis. » Cette phrase du patron de l’entreprise Bunge, poids lourd du commerce agricole américain, a tout pour inquiéter les fermiers américains. Aucun autre pays au monde ne leur achète autant de soja que la Chine. En 2017, le géant asiatique en a commandé pour 14 milliards de dollars ce qui représente environ un tiers de la production américaine.

Pékin a prévenu : si Washington déclenche une guerre commerciale, la Chine « ne restera pas les bras croisés ». Le soja pourrait alors être pénalisé d’une taxe de 25 %. Résultat : la tonne, actuellement à environ 420 dollars, coûterait 100 dollars de plus du jour au lendemain, les stocks seraient donc plus difficiles à écouler. Un risque que les commerçants chinois ne sont pas prêts à prendre. Ils auraient donc pris les devants, en excluant les États-Unis de leur liste d’achat.

L’électorat de Donald Trump touché en plein cœur

Une riposte qui touche le cœur même de l’électorat de Donald Trump et notamment les États agricoles de l’Iowa, de l’Illinois ou du Minnesota qui l’ont aidé à accéder au pouvoir. Pourtant, ces producteurs pro-Trump avaient justement misé sur la Chine. Encore en été dernier, l’ex-Empire du Milieu consommait des quantités record de soja pour satisfaire une demande de l’industrie porcine en pleine expansion.

Aujourd’hui, les agriculteurs chinois espèrent tirer profit des tensions commerciales : Pékin les encourage à planter moins de maïs et plus de soja afin de rendre la Chine plus indépendante des importations. Avec un certain succès : en 2018, la production devrait croître de 13 %.
http://www.rfi.fr/emission/20180510-chi ... -americain

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Economie agricole dans le monde

Message par energy_isere » 28 mai 2018, 19:09

Suproduction de sucre dans le monde.
Sucre: face à la surproduction, l'Inde prend des mesures

Par Claire Fages RFI 28 mai 2018


Les prix mondiaux du sucre avaient atteint leur plus bas niveau depuis neuf ans le mois dernier. Ils sortent un peu de leur torpeur grâce aux mesures prises par l'Inde, pour gérer la surproduction.


L'Inde s'attaque à ses montagnes de sucre. Une production qui pourrait avoisiner les 32 millions de tonnes, 7 millions de tonnes de plus que l'an dernier, grâce à une très bonne mousson. Le géant asiatique est sur le point de doubler le champion mondial du sucre, le Brésil !

Cette production indienne record a des effets délétères : les prix du sucre en Inde se sont effondrés, mettant en péril la rentabilité des usines, qui n'arrivent plus à payer les producteurs indiens de canne à sucre. Les excédents indiens aggravent une situation de surproduction de sucre d'ampleur mondiale.

Excédents en Thaïlande et en Europe

La Thaïlande a produit 14 millions de tonnes de sucre, 5 millions de plus que l’an dernier et l’Union européenne a profité de la fin de ses quotas pour produire 19 millions de tonnes, plus de 3 millions supplémentaires.

Évidemment cette surproduction pèse sur les prix internationaux. Les cours ont chuté de moitié en un an et demi. Fin avril, ils étaient à leur plus bas niveau depuis 2009 : 312 dollars la tonne de sucre blanc, moins de 11 cents de dollar la livre de sucre roux. On se demandait quand le prix de celle-ci ne serait plus qu'à un chiffre ! D’autant que l’Inde, premier consommateur mondial de sucre, avait pris en février la décision historique d’en exporter jusqu’à 2 millions de tonnes, un nouveau fardeau pour le marché mondial.

Devenue exportatrice l’Inde va aussi stocker du sucre

Mais la semaine dernière, les autorités de New Delhi ont finalement pris la décision de stocker leur sucre. Jusqu'à 3 millions de tonnes, plutôt que de continuer à exporter. Des prêts à taux zéro ont également été promis aux usines pour transformer la canne en éthanol plutôt qu'en sucre en cette fin de récolte.

Ces mesures de l'Inde, additionnées aux mêmes encouragements à l'éthanol en Thaïlande et au Brésil, et à la sécheresse qui refait des siennes dans les champs de canne brésiliens, ont un peu fait remonter les cours du sucre au cours des derniers jours.

Industrie mal en point en Europe

Mais tout le secteur est fragilisé. En Europe les industriels du sucre, qui avaient parié sur les exportations parce qu'ils sont confrontés à un déclin de la consommation en Europe, s'étaient engagés à payer un prix généreux sur plusieurs années aux producteurs de betteraves, rappelle Agritel. Ces contrats pourraient être remis en cause plus vite que prévu.
http://www.rfi.fr/emission/20180528-suc ... nd-mesures

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Economie agricole dans le monde

Message par ni chaud ni froid » 28 mai 2018, 21:01

Remundo a écrit :
29 oct. 2017, 14:54
"mieux", je n'en sais rien.

La mécanisation de l'agriculture permet de nos jours, de nourrir 100% de la population avec 2 ou 3% aux champs. Au Moyen-Âge, c'était à peu près l'inverse: 3% de la population n'allait jamais aux champs pendant que 97% y étaient tout le temps.

J'ai moi-même connu les fenaisons "tout à la main" et les fenaisons avec tracteurs... je te garantis que tu ne craches pas sur le volant, mais beaucoup sur le manche de la faux, ou du râteau...

et encore, la fenaison n'est pas ce qui demande le plus de force car on ne travaille pas la terre ; quand il s'agit des céréales...
Pour faire une partie de la fenaison à la main cette année, sur une toute petie surface et legerement mécanisé (pas de tracteur, mais le fauchage est mécanique), respect...et je vois bien ce que tu veux dire. C'est pas pour rien que les suisses sont les champions des motofaucheuses tout terrain. A la faux, c'est un autre métier, et tu ne fais pas ça tout seul...
lock-out pending...

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9796
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Economie agricole dans le monde

Message par Remundo » 28 mai 2018, 22:12

oué en effet, dans mes Arvernes, les tracteurs ne sont pas venus en premier, mais les motofaucheuses.

2 marques connues : la RECORD
Image

et les AEBI
Image

Mon Père dispose toujours d'une vieille RECORD et s'échine à la secouer encore malgré ses 83 ans ; il m'arrive de lui prendre les brancards, mais c'est franchement fatigant car il faut corriger en permanence la trajectoire. ça c'est les années 60

Après dans les 70-80, on a eu les premiers tracteurs à barre de coupe, un Ferguson TE20 et un Mc Cormick Utility ; c'était mieux, mais la barre de coupe était fragile en montagne, elle cassait et s'usait fréquemment à cause des rocailles et des taupinières.

Enfin, la puissance des tracteurs a cru et on a monté des rotatives 4, puis 6 assiettes. ça bourrine sérieusement, mais il faut au moins 60 et 80 Ch respectivement pour tirer ça, et 20 ch de plus avec un 4 roues motrices en terrain pentu.

Avant 1960, mon Père et son Frère fauchaient tout à la la main comme des damnés. Dans les années 80, à partir de mes 6 ans, j'étais préposé avec mon Pépé à faire à la main tous les coins où le tracteur ne pouvait pas passer... je m'en rappelle avec méditation tellement c'était dur. Mon Pépé faisait ça sans rechigner et m'encourageait. Il fallait retourner le foin, parfois plusieurs fois, et ensuite le râteler pour l'amener à la botteleuse, laquelle ne manquait pas de "chier" quelques bottes, c'est à dire qu'elles sortaient avec une ficelle cassée et fallait les repasser dans la machine... la galère...

la plupart des gens aujourd'hui n'ont aucune idée du travail nécessaire pour se nourrir sans les esclaves mécaniques.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12506
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Economie agricole dans le monde

Message par mobar » 29 mai 2018, 06:33

Tant que le travail nécessaire pour produire des esclaves mécaniques est plus facile que le travail qu'ils nous évitent, ce n'est pas un sujet!

Et comme un esclave animal ou humain est plus couteux à entretenir et moins performant qu'un esclave mécanique, il n'y a pas de raison que ça change

Quand les esclaves numériques seront capables de piloter, de réparer et de produire les esclaves mécaniques, tu pourras te demander à quoi tu sers, d'ici là profite de la vie, elle est courte :-P !
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Economie agricole dans le monde

Message par ni chaud ni froid » 30 mai 2018, 15:37

Remundo a écrit :
28 mai 2018, 22:12
oué en effet, dans mes Arvernes, les tracteurs ne sont pas venus en premier, mais les motofaucheuses.
C'est l'option choisie, mais on en bave ! L'impossibilité d'avoir un tracteur à demeure rend la chose un peu galère, mais l'année prochaine je demande un coup de main à l'agri le plus proche.
lock-out pending...

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9796
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Economie agricole dans le monde

Message par Remundo » 30 mai 2018, 17:33

la motofaucheuse garde sa simplicité et son aptitude à arpenter des pentes où les tracteurs sont mal à l'aise. Mais il faut un bon gaillard derrière... :roll:

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1178
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Economie agricole dans le monde

Message par Silenius » 01 juin 2018, 01:16

La Brielmaier avec le petit chariot pour le "conducteur" a l'air moins penible.

https://www.youtube.com/watch?v=cH0kPuBH6eg

Ils ont aussi un modele de 6 metres radiocommande : https://www.youtube.com/watch?v=ovsjv1uqyBI

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9796
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Economie agricole dans le monde

Message par Remundo » 01 juin 2018, 09:12

belles machines, la Suisse Allemande est pleine de surprises. :-o

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Economie agricole dans le monde

Message par energy_isere » 14 juil. 2018, 14:49

Les agriculteurs tazus dans le soja vont pleurer :
Dommages collatéraux sur le marché du soja

13 juil 2018

L'accroissement de la population et la hausse des revenus ont ouvert la voie à une augmentation constante des importations chinoises de soja au cours des deux dernières décennies.

La Chine est le plus grand importateur mondial et le plus grand acheteur de soja américain. L'accroissement de la population, l'urbanisation et l'augmentation des revenus ont ouvert la voie à une augmentation constante des importations chinoises de soja au cours des deux dernières décennies. L'an dernier, la Chine a acheté 57% du soja américain, ce qui équivaut à un tiers des exportations mondiales.

Depuis l'entrée en vigueur, le 6 juillet 2018, des droits de douane américains sur 34 milliards de dollars de marchandises chinoises, la Chine a réagi en imposant un droit d'importation de 25% sur le soja américain. La guerre commerciale s'est intensifiée après que l'administration Trump a déclaré qu'elle imposerait des droits de 10% sur un total supplémentaire de 200 milliards de dollars d'importations chinoises.

Cette guerre commerciale «œil pour œil» a eu un impact notable sur le marché du soja. Non seulement les prix du soja ont baissé de 15% depuis le début du mois de juin, mais l'écart de prix entre le soja américain et le brésilien s'est élargi pour atteindre un plus haut sur cinq ans – l'équivalent de 70 dollars la tonne.

LA CHINE RÉDUIT SA DÉPENDANCE ENVERS LES USA
Le ministère chinois de l'agriculture a abaissé ses prévisions d'importation de soja pour la campagne 2018/19 (qui commence le 1er octobre) de 2% par rapport au mois dernier, à 94 millions de tonnes.

Le directeur de la China National Cereals, Oils and Foodstuffs Corporation (COFCO), l'autorité responsable des importations de céréales, a déclaré que «la Chine prévoit d'importer davantage de soja en provenance d'autres pays afin de réduire sa dépendance à l'égard des États-Unis en réponse aux tarifs punitifs des États-Unis». A court terme, la Chine est susceptible d'importer davantage de soja d'Amérique latine.

Compte tenu de l'écart de prix, cela se ferait au détriment de la Chine, car elle achèterait du soja à un prix plus élevé. Cela augmenterait les coûts pour les agriculteurs et pourrait faire grimper les prix de détail des produits alimentaires, ce qui nourrirait l'inflation. Reste qu’il est peu probable que la Chine soit en mesure de remplacer la totalité de ses importations américaines en provenance d'autres grands exportateurs comme le Brésil ou l'Argentine.

EXPORTATIONS AMÉRICAINES RÉVISÉES À LA BAISSE

Du jour au lendemain (le 12 juillet dernier), le ministère américain de l'Agriculture (USDA) a également révisé à la baisse son estimation (datant de juin dernier) des importations de soja de la Chine en 2018/19 de 8 millions de tonnes, à 95 millions de tonnes.

Pendant ce temps, les exportations américaines de la campagne 2018/19 ont été révisées à la baisse de 6,8 millions de tonnes, ce qui a entraîné une augmentation des stocks de soja américains à la fin de la campagne agricole de 5,3 millions de tonnes à 15,8 millions de tonnes. Il est probable que ce niveau de stocks dépasse le record précédent atteint lors de la campagne agricole 2006/07.

Ces chiffres sont en accord avec les estimations du ministère chinois de l'Agriculture. Jusqu'à présent, les importations chinoises ont baissé de 10% en juin. À moins qu'un règlement ne soit négocié dans le cadre des différends commerciaux actuels, les prix du soja américain devraient subir encore d'autres pressions.
https://www.allnews.ch/content/points-d ... A9-du-soja

Répondre