[Crise] L'économie de la France en difficulté

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 30 avr. 2020, 09:37

L'économie française enregistre sa plus forte baisse depuis 1949

INFOS REUTERS le 30/04/2020

Consommation des ménages, production, investissements... Presque toutes les composantes de l'économie française sont dans le rouge au premier trimestre 2020. Selon des données révélées le 30 avril par l'Insee, la croissance française a enregistré sa plus forte contraction depuis 1949.

Sans surprise, l'économie française connaît un trou d'air d'une ampleur inédite au premier trimestre de l'année 2020. Le PIB affiche une contraction de 5,8 % sous l'effet de la quasi-paralysie de l'activité découlant de l'instauration du confinement le 17 mars, selon les premiers résultats publiés jeudi 30 avril par l'Insee. Il s'agit de la plus forte baisse depuis le début de cette série statistique en 1949, souligne l'institut.

Pire que mai 1968 et que la crise financière de 2009

À titre de comparaison, ce net recul, principalement lié à l'arrêt des activités "non essentielles" dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19, est plus important que celui enregistré au moment de la crise financière (–1,6 % au premier trimestre 2009) ou au moment de mai 1968 (–5,3 % au deuxième trimestre 1968). Il intervient après un quatrième trimestre 2019 déjà pénalisé par les grèves dans les transports et marqué par un recul de 0,1 % du produit intérieur brut (PIB).

L'Insee a adapté sa méthodologie du fait du contexte inédit. Il précise cependant que cette première estimation "reste fragile et est davantage susceptible d'être révisée" dans ses prochains publications.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une contraction de 3,5 % du produit intérieur brut (PIB) de la France au cours des trois premiers mois de l'année. Dans une prévision publiée début avril, la Banque de France avait quant à elle estimé que la contraction du PIB atteindrait environ 6 % au premier trimestre.

Le demande intérieure plombe la croissance

Avec une contribution négative à l'évolution du PIB de -6,6 points, le coup d'arrêt de la demande intérieure finale, moteur traditionnel de la croissance française, est le principal responsable du plongeon du PIB en début d'année. Dans la consommation des ménages, seule la consommation alimentaire affiche une progression de 2,4 %.

La contribution de la variation des stocks des entreprises, très volatile, a été de +0,9 point après -0,5 point au trimestre précédent. Celle du commerce extérieur s'est établie à -0,2 point après +0,1 point.

Dans le détail, les dépenses de consommation des ménages ont chuté de 6,1 % et l'investissement global a plongé encore davantage, avec une baisse de 11,8 %. Les exportations ont également connu un recul marqué (-6,5 %), tout comme les importations (-5,9 %).

L'ensemble des postes de production sont en forte baisse avec un repli de 5,5 % pour la production totale de biens et services. Les secteurs les plus affectés sont la construction (-12,6 %), la production de biens (-4,8 %), la production manufacturière (-5,6 %) et celle de services marchands (-5,7 %).
https://www.usinenouvelle.com/editorial ... 49.N959501

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 01 mai 2020, 16:02

Le confinement devrait coûter 3 milliards d'euros à la SNCF

REUTERS•01/05/2020

Le confinement mis en place le 17 mars dernier en France devrait coûter 3 milliards d'euros à la SNCF, rapporte Les Echos vendredi.

"Le manque à gagner de la crise sanitaire en France devrait rapidement atteindre les 3 milliards d'euros pour l'entreprise publique, selon nos informations, sans parler de l'après-déconfinement", écrit le quotidien sur son site.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 371eb34100

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 06 mai 2020, 11:51

Pénicaud espère "un palier" du chômage partiel, à 12,1 millions de salariés

AFP•06/05/2020

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, "espère" que le chômage partiel, qui touche désormais 12,1 millions de salariés, a atteint "un palier et qu'on va assister à une décrue", mercredi sur Europe 1.

"Ce matin on a des demandes de près d'un million d'entreprises, 998.000 concernant 12,1 millions salariés, donc effectivement (...) j'espère bien qu'on est proche du palier et qu'on va assister à une décrue du chômage partiel en même temps qu'on aura une croissance de ceux qui vont retourner au travail", a indiqué Mme Pénicaud.
..............
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 861d1e6619

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 07 mai 2020, 09:24

Air France-KLM: La perte nette atteint 1,8 milliard d'euros au 1er trimestre avec la crise du coronavirus

PUBLIÉ LE 07/05/2020 PARIS (Reuters)

Air France-KLM a fait état jeudi d'une perte nette de 1,8 milliard d'euros au premier trimestre, alors que la crise du coronavirus a gelé son activité depuis le mois de mars, la compagnie aérienne prévoyant seulement une lente reprise à partir de l'été.

Le transporteur aérien, qui a obtenu une aide financière de 7 milliards d'euros de l'Etat français pour faire face à la crise, a aussi enregistré une perte d'exploitation de 815 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année.

La perte d'exploitation atteint 560 millions d'euros sur le seul mois de mars lorsque les restrictions de voyage se sont multipliées à travers le monde, obligeant la société à clouer au sol la quasi-totalité de sa flotte.

"Face au niveau d’incertitude élevé sur la durée de la crise du Covid-19 et son impact sur l'environnement macro-économique, le groupe retire ses perspectives antérieures pour 2020", indique Air France-KLM dans son communiqué de résultats.

Le groupe prévoit désormais une "lente" reprise de l'activité à l'été 2020, avec la levée progressive des restrictions aux frontières : les capacités seront réduites d'environ 95% pour le deuxième trimestre et de 80% pour le troisième trimestre par rapport à l'année dernière.

La demande passagers "ne devrait pas revenir au niveau d'avant la crise avant plusieurs années", avertit Air France-KLM qui annonce par conséquent un repositionnement de sa flotte incluant une réduction de la capacité d'au moins 20% en 2021 par rapport au niveau d'avant la crise.

Sur l'ensemble de 2020, le groupe prévoit un Ebitda négatif et prévient que sa perte de revenu d'exploitation courante sera nettement plus élevée au deuxième trimestre qu'au premier.

Face à cette crise sans précédent, le groupe a réduit ses investissements et entrepris des réductions de coûts estimées à 350 millions d'euros par mois au deuxième trimestre.

Au-delà du soutien financier de l'Etat, Air France-KLM dit travailler à un nouveau plan pour retrouver sa compétitivité "dans un monde profondément bouleversé".

"Ces nouvelles orientations seront présentées dans les prochains mois", a déclaré le directeur général, Benjamin Smith, cité dans le communiqué de résultats.
https://www.usinenouvelle.com/article/a ... us.N961966

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 16 mai 2020, 12:13

Gilets jaunes + covid19 fatal :
Alinéa a été placé en redressement judiciaire, 2.000 salariés dans l'attente
L'enseigne de décoration est en cessation de paiement. Le tribunal de commerce de Marseille l'a placé en redressement judiciaire, après près de deux mois de fermeture des magasins.
16 mai 2020
https://www.rtl.fr/actu/conso/les-infos ... 7800520376

Il y a en un gros magasin entre chez moi et mon boulot. :-(

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 28 mai 2020, 00:04

Le PIB de la France pourrait se contracter de 20% au T2, selon l'Insee

REUTERS•27/05/2020

L'économie française, qui commence à reprendre son souffle après deux mois au ralenti, pourrait se contracter de 20% au deuxième trimestre, selon une estimation publiée mercredi par l'Insee.

La chute du produit intérieur brut (PIB) de la France anticipée pour avril-juin s'accentuerait nettement après la contraction de 5,8% du premier trimestre, marqué par seulement deux semaines de confinement.

Avec ce plongeon "vertigineux" attendu au deuxième trimestre, le PIB de la France devrait reculer de 8% sur l'ensemble de l'année 2020 dans l'hypothèse d'un retour intégral à la normale dès juillet, que l'Insee juge "peu réaliste".

"Comme l'arrêt à été très brutal (...) il faut nous attendre à des chiffres de récession très dégradés (...) pour 2020", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, sur Radio classique.
....................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 1b397b8e4c

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 28 mai 2020, 14:31

France: Plus de 4,5 millions de demandeurs d'emploi en avril, un record

REUTERS•28/05/2020 à 12:59

Le nombre de demandeurs d'emploi n'exerçant aucune activité a explosé en France en avril, le confinement généralisé en raison du nouveau coronavirus se traduisant par une hausse mensuelle sans précédent ayant porté les effectifs des chômeurs de catégorie A à un record de plus de 4,5 millions de personnes.

Selon les données publiées jeudi par le ministère du Travail et Pôle emploi, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans aucune activité) en France (hors Mayotte) a bondi de 22,6% le mois dernier, soit 843.000 personnes supplémentaires par rapport au mois de mars.

Cette hausse mensuelle, tout comme le nombre total d'inscrits en catégorie A, sont d'une ampleur inédite depuis le début de cette série statistique en 1996.
........................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 14a5ea9626

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7912
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par phyvette » 28 mai 2020, 14:45

843.000 décroissants de plus, grâce au Covid la décroissance est en marche.

Crise écologique c'est fait.
Crise sanitaire aussi.
Voila maintenant la crise sociale qui arrive.
Et suivra la crise financière quand sera bien fragilisée la banquassurance en fin d'année.

Les croissantistes permabulles vont bientôt manger leur chapeau et compter leur pertes.

marocain
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 930
Inscription : 24 mars 2008, 21:13

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par marocain » 28 mai 2020, 22:40

phyvette a écrit :
28 mai 2020, 14:45
843.000 décroissants de plus, grâce au Covid la décroissance est en marche.

Crise écologique c'est fait.
Crise sanitaire aussi.
Voila maintenant la crise sociale qui arrive.
Et suivra la crise financière quand sera bien fragilisée la banquassurance en fin d'année.

Les croissantistes permabulles vont bientôt manger leur chapeau et compter leur pertes.
avec l'incertitude d'une deuxieme vague a la rentrée, l'économie ne repartira pas.
je suis étonné des recors actuels sur le CAC40, +2% aujourd'hui, +7% depuis une semaine.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 29 mai 2020, 10:24

suite de ce post du 30 avril 2020 viewtopic.php?p=2302067#p2302067
France: La contraction du PIB revue à -5,3% au premier trimestre

PUBLIÉ LE 29/05/2020 PARIS (Reuters)

L'économie française s'est contractée moins fortement qu'initialement estimé au premier trimestre, selon les résultats détaillés publiés vendredi par l'Insee.

Le produit intérieur brut (PIB) de la France a reculé de 5,3% sur les trois premiers mois de l'année, contre un repli de 5,8% annoncé initialement.

"Cette révision inhabituellement forte s'explique par le remplacement de certaines estimations et extrapolations pour le mois de mars, très affecté par les mesures de confinement, par les indicateurs habituels, notamment dans les services de transports et l’investissement en services", explique l'Insee.

L'institut de la statistique avait prévenu fin avril lors de la publication de sa première estimation que celle-ci était davantage susceptible d'être révisée en raison du contexte inédit lié à la pandémie de coronavirus.

L'économie française, qui commence à reprendre son souffle après deux mois au ralenti, pourrait se contracter de 20% au deuxième trimestre, a par ailleurs prévenu mercredi l'Insee.
https://www.usinenouvelle.com/article/f ... re.N969826

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 30 mai 2020, 11:45

Coronavirus : La consommation des ménages s’est effondrée en avril
Même la consommation alimentaire a baissé, après les stocks constitués en mars

20 Minutes avec AFP Publié le 29/05/20

La consommation des ménages en France a fondu d'un tiers (33,7%) au mois d'avril par rapport à celle du mois de février, avant la crise sanitaire, et de 20,2% par rapport à mars, selon des données publiées par l'Insee vendredi. En avril, les Français ont été confinés durant l'intégralité du mois en raison de la pandémie de coronavirus, tandis que le confinement n'a été en place que durant la deuxième moitié du mois de mars. Par rapport à avril 2019, la consommation des ménages a également chuté de plus d'un tiers (34,1%) le mois dernier.

C'est la consommation de biens fabriqués qui chute le plus lourdement, de 42,6% entre mars et avril après 42,1% entre février et mars. Par rapport à avril 2019, cette consommation s'est écroulée des deux tiers (66,6%) le mois dernier. Les ménages confinés ont profité de la baisse des prix du pétrole et de leurs moindres déplacements pour diminuer leurs dépenses en énergie: elles reculent de 22,8% sur un mois et de 33,2% sur un an.

La consommation alimentaire, qui avait bondi de 9,2% sur un mois en mars lorsque les Français ont stocké des produits alimentaires de base au début du confinement, s'est repliée de 5,4% en avril. Sur un an, elle continue toutefois à s'inscrire en hausse le mois dernier, de 2,3%.
https://www.20minutes.fr/economie/27888 ... dree-avril

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 31 mai 2020, 14:31

Cafés et restos dans les starting blocks, un symbole d'une économie qui redémarre

AFP•31/05/2020

A deux jours du sésame tant attendu, cafés et restaurants se préparaient dimanche pour accueillir leurs premiers clients depuis plus de deux mois, un symbole d'une économie brutalement touchée mais qui "redémarre".

Après des semaines de fermeture forcée par la lutte contre l'épidémie de coronavirus, les bars, cafés et restaurants des zones vertes sont autorisés à rouvrir leurs portes le 2 juin, avec des règles sanitaires strictes: dix personnes maximum par table, un mètre au moins entre chaque groupe, consommation debout interdite dans les bars...

A Paris, la mairie a annoncé que bars, cafés et restaurants pourraient s'étendre gratuitement sur une partie de l'espace public, trottoirs, places de stationnement voire quelques rues fermées à la circulation.

En respectant toutefois certaines règles de bon voisinage: "pas de bruit, pas de musique, fermeture à 22h", a insisté sur Europe 1 Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris.

"Le peu de tables qu'on aura en terrasse, on sera toujours plein, donc ce sera déjà un bon début oui", a commenté Arnaud Bazire, patron du bar-restaurant Le Comité dans le 19e arrondissement. Mais "l'ambiance bar ne va pas reprendre (...) on ne recommencera pas ce qu'on a fait les années précédentes".

Le secteur de l'hôtellerie-restauration "est probablement l'un de ceux qui a été les plus brutalement touchés", a commenté dimanche le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur France 3.

Alors la réouverture des cafés, bars et restaurants est une "bonne nouvelle", a-t-il insisté. "Il y a une attente considérable, on a tous envie de respirer et de vivre".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 1e0ed7201e

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 02 juin 2020, 08:39

L'économie française va se contracter de 11% cette année, prévient le gouvernement

AFP•02/06/2020

Le gouvernement anticipe désormais une chute du produit intérieur brut de 11% cette année en France, contre 8% jusqu'ici, a indiqué mardi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

"Le choc économique est extrêmement brutal" mais " j'ai la conviction absolue que nous allons rebondir en 2021", a déclaré Bruno Le Maire sur RTL. "Nous avons un énorme trou d'air" avec cette crise, a-t-il ajouté, répétant que selon lui "le plus dur est devant nous".

Le gouvernement entérinera cette nouvelle estimation de l'ampleur de la récession dans un nouveau projet de budget rectificatif qui doit être présenté en conseil des ministres le 10 juin.

La semaine dernière l'Insee avait indiqué que la chute du PIB serait largement supérieure au 8% anticipé par le gouvernement, car la reprise de l'activité depuis le début du déconfinement sera "au mieux progressive au second semestre".

Le ministre de l'Economie mise toutefois sur les plans de soutien aux différents secteurs touchés par la crise (tourisme, automobile, aéronautique, etc.) et au plan de relance qui sera annoncé en septembre pour accélérer cette reprise.

"Nous prenons toutes les mesures dans tous les secteurs", a-t-il assuré, citant également un futur plan pour les start-up technologiques "pour qu'elles ne soient pas rachetées les unes après les autres par les géants du digital".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 86b3a1f7b1

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 04 juin 2020, 14:05

Plus de 4 milliards d'euros de pertes en 2020 pour la SNCF

REUTERS•04/06/2020

La SNCF a enregistré des "pertes majeures" de plus de quatre milliards d'euros ces derniers mois, affectée par les conséquences du confinement en France après avoir déjà souffert des grèves contre la réforme des retraites en début d'année, a déclaré jeudi le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari.
.............
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 4de9fab3af

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64348
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] L'économie de la France en difficulté

Message par energy_isere » 21 juin 2020, 14:15

ADP risque de perdre 2,5 milliards d'euros de CA à cause du coronavirus

REUTERS•21/06/2020

Le gestionnaire des aéroports parisiens ADP risque de perdre environ 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires cette année à cause de l'impact du coronavirus, a déclaré son PDG Augustin de Romanet au Journal du dimanche.

"En 2020, le trafic sera 60 % inférieur à celui de 2019. À la fin de l'année, nous pourrions être à 65-70 % d'une activité normale. C'est un choc historique. Nous allons perdre plus de 50 % de notre chiffre d'affaires, qui pourrait être amputé d'environ 2,5 milliards d'euros", a-t-il dit lors d'un entretien publié dimanche.

ADP, qui s'est résolu à fermer l'aéroport d'Orly fin mars, prévoit que 25 liaisons y seront de nouveau assurées dès le 26 juin, date de sa réouverture.

"Au début du mois de juillet, nous devrions avoir 130 vols par jour au lieu de 650 habituellement", a précisé Augustin de Romanet.

"Les experts estiment que le trafic aérien pourrait retrouver son niveau de 2019, entre 2023 et 2025. Mais cela devrait aller un peu plus vite pour le trafic domestique et pour le trafic Schengen. On peut donc espérer qu'Orly retrouvera son activité normale en 2022-2023. Pour Charles-de-Gaulle, ce sera un peu plus long", a-t-il ajouté.

Interrogé sur l'éventualité de réductions d'effectifs, alors qu'ADP a mis en place un vaste plan d'économies dès la mi-mars et mis 85 % de ses salariés en activité partielle, le PDG a en outre déclaré : "Nous devrons procéder à des ajustements de même nature que ceux des compagnies aériennes. Nous travaillons à une adaptation de notre projet industriel."
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... dac31f163b

Répondre