Etain

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait !

Message par energy_isere » 18 févr. 2011, 18:42

L’étain fait son précieux

Le 17 février 2011 Usine Nouvelle

La combinaison d’une demande soutenue et d’une extraction minière limitée va provoquer un sensible déficit du marché et une poursuite de la hausse des cours.

« L’étain a gagné ses galons de métal précieux », ironise Stephen Briggs, le responsable de l’analyse métaux de BNP Paribas, constatant que le cours du métal gris avait déjà franchi le seuil des 32 000 dollars par tonne, un niveau qu’il n’attendait pas avant 2012. A un dollar l’once, l’étain est vraiment un métal précieux, souligne l’analyste.

Les statistiques du métal ont été revues tant par le consultant indépendant CRU que par l’Itri, l’organisme spécialisé de l’étain. Les nouveaux chiffres montrent que la consommation mondiale, tirée par la puissante reprise des industries électroniques, a rebondi de 14% en 2010, regagnant 85% des volumes perdus lors des deux années précédentes. Avec une production de métal raffiné revue également à la hausse, en particulier en Chine, la banque française a réduit ses estimations de déficit du marché de 23 000 à 13 000 tonnes pour 2010.

Les nouvelles données permettent de mieux comprendre les mouvements des stocks de ces dernières années. Toutefois, les volumes de stocks non répertoriés ont continué de s’apprécier en Chine et CRU estime qu’en 2009-2010 ils ont dépassé les 15 000 tonnes. Au quatrième trimestre 2010, les entreprises chinoises ont vendu des « produits en étain » (non soumis à une taxe de 10% comme le métal) pour profiter de l’envol des cours sur le LME. Ce qui explique une augmentation de plus de 50% des stocks détenus par la bourse des métaux londonienne.

Si la production d’étain raffiné a rebondi de 4,5% en 2010, à 348 000 tonnes, elle n’a pas encore retrouvé les niveaux de 2007 ou 2006. Hors Chine, ce sont toujours les contraintes sur l’extraction minière qui limite le raffinage du métal. LaChine , premier producteur de minerai, doit cependant importer des concentrés pour alimenter des raffineries. Deuxième pays producteur, l’Indonésie a été affectée par les inondations liées à La Niña ainsi que par la fermeture des petites mines illégales. Le troisième pays, le Pérou a également vu sa production minière baisser à nouveau en 2010 alors que celle de la République démocratique du Congo continue du chuter pour la troisième année consécutive. L’interdiction des « minerais de guerre » va continuer de limiter la croissance de l’industrie minière en Afrique.

En l’absence de nouveaux projets miniers, la production de concentrés ne devrait pas retrouver son niveau de 2007 avant 2012, estime Briggs. Le très haut niveau des cours devrait néanmoins augmenter les volumes de métal recyclé, permettant une légère augmentation de la production de métal raffiné en 2011 et 2012. Moins forte qu’en 2010, la croissance de la demande sera cependant suffisante pour maintenir les marchés en déficit. Tablant sur des déficits de 15 000 tonnes en 2011 et 2012, Stephen Briggs attend un cours moyen de l’étain à 33 250 en 2011 et à 33 500 en 2012. Ce qui impliquerait une augmentation de près de 150% par rapport à la moyenne de 2009.
http://indices.usinenouvelle.com/metaux ... cieux.3550

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait !

Message par energy_isere » 21 févr. 2011, 18:31

Etain : le cours boosté par Indonésie et Chine

Alors que l'émission « Capital Terre » présentée par Guy Lagache vient de nous rappeler encore une fois l'importance de l'étain dans le processus de production industriel et plus particulièrement dans la fabrication des téléphones portables, le cours du métal ne fait que progresser.

Les cours des métaux de base dans leur ensemble ont progressé cette semaine sur le London Metal Exchange (LME) portés notamment par la reprise de la demande en provenance de la Chine après la pause du Nouvel an chinois.

Le cours de l'étain a quant à lui atteint un nouveau record historique mardi, soutenu par des indicateurs économiques laissant entrevoir la vigueur de la demande asiatique et par un regain d'intérêts des investissements spéculatifs. Les prix ont ainsi grimpé jusqu'à 32 799 dollars la tonne.

Les analystes considèrent en effet que les difficultés qui pèsent actuellement sur l'offre mondiale d'étain ne devraient être réglés dans un futur proche.

La production d'étain de l'Indonésie, deuxième producteur et premier exportateur au monde, devrait connaître une nouvelle année de forte baisse, les conditions météorologiques locales leur étant défavorables.

A noter par ailleurs que le pays est confrontée actuellement au vieillissement de ses gisements terrestres, ce qui l'oblige désormais à rechercher le minerai en offshore. Des travaux en mer qui rallongent les délais d'extraction et augmentent les coûts de production. En 2010, les mines indonésiennes avaient dû faire face à des inondations dès juillet-août, alors que la saison sèche se prolonge en temps normal jusqu'en octobre, autorisant dans ce cas l'extraction de l'étain jusqu'à cette date. Or, peu de mines - pour la plupart familiales - n'ont pu « s'offrir » les moyens nécessaires pour pomper l'eau, provoquant au final un arrêt de l'exploitation.

L'offensive des autorités de Jakarta contre l'extraction illégale n'aura alors fait qu'accentuer le phénomène de baisse de la production.

Au final, vendredi, l'étain valait 31 850 dollars la tonne contre 31 600 dollars la semaine précédente.
http://www.leblogfinance.com/2011/02/et ... chine.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 11 janv. 2014, 13:31

Maroc: Kasbah Resources sera fixé sur l’étain d’Achmmach au premier trimestre 2014

Agence Ecofin 09 Janv 2014

La compagnie australienne Kasbah Resources Ltd a indiqué, le 9 janvier, être en bonne voie pour achever au premier trimestre 2014 l’étude de faisabilité définitive (DFS) du projet d’étain Achmmach situé dans le nord du Maroc.

Cet acteur d’exploration et de développement minier, listée sur ASX, a exécuté des forages au diamant additionnels de 1420 m dans la zone Sidi Addi, jusque-là non testée dans sa majeure partie, de manière à augmenter les ressources estimées de 144 000 tonnes à une teneur de 0,9% Sn, précédemment annoncées dans le projet.

Par ce programme, six forages de 698m ont révélé une extension de la longueur de la minéralisation qui est passée de 90 à 200m, pendant que sept autres forages de 722m ont confirmé l’extension des ressources à 40 m en profondeur.

Le projet Achmmach devrait produire son premier étain en 2015. Il comprend deux permis d’exploitation PE No 2912 et PE No 193172 qui couvrent au total environ 32 km2.
http://www.agenceecofin.com/etain/0901- ... estre-2014

c'est comme pour les minerais de Cuivre, les teneurs sont assez faibles. Ici 0.9 % pour l' étain.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait !

Message par energy_isere » 10 sept. 2015, 15:27

Cours de l' étain en euro, à 10 ans, et a un an.
http://bourse.lesechos.fr/bourse/cours- ... ,OPID.html
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 24 oct. 2015, 12:08

Maroc: Kasbah Resources examine un démarrage modeste sur l’étain d’Achmmach

Agence Ecofin 19 Oct 2015

Kasbah Resources Ltd examine minutieusement une option de démarrage à petite échelle, sur la base d’un scenario d’investissement modeste, la production de l’étain dans son projet Achmmach situé dans le nord du Maroc.

Wayne Bramwell, Dg de la compagnie listée sur ASX, a expliqué, dans le rapport du trimestre achevé à fin septembre sur ce projet, publié le 16 octobre, que l’option envisagée est focalisée sur l’exploitation des ressources à forte concentration avec un rythme de traitement annuel modeste.

Il a précisé qu’en cas de succès, cette option serait un tremplin pour l’extension de la mine et l’atteinte, plus tard, du rythme de traitement de 1 million de tonnes par an au cours de la durée de vie de mine du projet.

Le projet Achmmach porte sur deux permis d’exploitation couvrant au total 32 km2 dans l’ouest de la province El Hajeb, dans le nord du royaume chérifien. Kasbah Resources Ltd le détient à 75% et projette de démarrer, en 2016, la production avec un objectif de 1 Mtpa. Elle classe le projet parmi les plus grandes mines d’étain au monde et le présente comme la plus grande sur le continent africain.
http://www.agenceecofin.com/metaux/1910 ... d-achmmach

Au nom de Kasbah Resources Ltd on ne devine pas mais c' est une compagnie Australienne.
http://www.agenceecofin.com/metaux/1301 ... d-achmmach

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 02 nov. 2015, 16:40

Enquête sur les mines d’étain : Bangka, une île paradisiaque d’Indonésie, menacée par la production de smartphones


le 24 novembre 2012 amisdelaterre.org

Accaparement des terres agricoles et des forêts, dégradations des récifs coralliens et déplacements des communautés locales : l’exploitation des mines d’étain sur l’île de Bangka a de lourds impacts environnementaux et sociaux. Cet étain est utilisé principalement dans le secteur de l’électronique pour les soudures des composants, et notamment dans les smartphones. Les Amis de la Terre ont enquêté pendant des mois et publient aujourd’hui Mining for smartphones : le véritable coût de l’étain [1].

Image

La croissance des ventes des produits high-tech tire la demande mondiale de métaux et celle d’étain. Les impacts environnementaux et sociaux des exploitations d’étain sont tels qu’ils ne peuvent pas être occultés par les géants du secteur de l’électronique qui ont vendu en 2011, 93 millions de smartphones pour Samsung et 95 millions pour Apple.

Pius Ginting, directeur de campagne des Amis de la Terre Indonésie affirme que : « Les mines d’étain ont détérioré plus de 65 % des forêts et plus de 70 % des récifs coralliens de Bangka. Quinze rivières sont aujourd’hui contaminées par les déchets miniers et l’accès à l’eau potable est devenu un problème pour plus de la moitié de la population de Bangka. L’exploitation minière est par ailleurs dangereuse : depuis le début de cette année, plus d’une soixantaine de mineurs sont morts dans des accidents. »

L’étain compte parmi la quarantaine de métaux contenus dans chaque smartphone. En Indonésie, comme ailleurs, l’exploitation minière est dévastatrice tant pour l’environnement que pour les populations locales. Les Amis de la Terre demandent donc aux grandes entreprises de la high tech de prendre leurs responsabilités et de protéger les populations et l’environnement à chaque niveau de leur chaîne d’approvisionnement. Ces entreprises doivent cesser de profiter des lacunes juridiques pour diluer leur responsabilité. Les clients ont aussi un rôle à jouer en demandant à ces marques d’adopter des modes de production responsables.

Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre France, déclare : « Tant que Samsung et Apple refusent de communiquer sur l’origine de l’étain utilisé dans leurs smartphones, nous demandons à l’Union européenne de mettre en place immédiatement des réglementations obligeant les entreprises à publier la liste des ressources qu’elles utilisent et les impacts sur l’environnement et les droits humains qui y sont associés. »
http://www.amisdelaterre.org/Enquete-su ... etain.html


Image
Mine d'étain illégale sur l' ile de Bangka
http://stevenwassenaar.photoshelter.com ... uqpwhbHcYM

la page wikipedia de Bangka : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bangka
c'est grand comme 1.37 fois la Corse.

30% de tout l' étain minier mondial viendrait de cet endroit !
90% de l' étain d' Indonésie vient de cet endroit.
Casualties of ore: tin mining is devastating the Indonesian island of Bangka


On the Indonesian island of Bangka, which provides 30 per cent of the world's tin - a vital component in the gadgetry few of us can do without - large-scale illegal mining is ravaging the environment and claiming lives, writes Matteo Fagotto. Pictures by Matilde Gattoni.

Image
Mining operations on the outskirts of Sungai Liat, on Bangka Island, Indonesia.
.....................

Bangka produces 90 per cent of Indonesia's tin. Ninety-five per cent of it is sold abroad, be it in China, Europe or the rest of Asia.
http://www.scmp.com/magazines/post-maga ... ian-island

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 13 févr. 2016, 12:34

suite de ce post du 14 oct 2015 viewtopic.php?p=381564#p381564
Maroc : Kasbah Resources présente de nouvelles prévisions pour le projet de mine d'étain d'Achmmach

Agence Ecofin 10 fev 2016

Kasbah Resources Ltd a modifié l’ensemble de ses prévisions pour son projet de mine d'étain d'Achmmach au sud-ouest de Meknès, pour prendre en compte la baisse des cours de l'étain sur les marchés mondiaux.

La nouvelle épure dénommée SSO pour « Smart Start Option » présente les nouveaux aménagements et tous les coûts du projet y sont revus à la baisse. Le coût d’investissement passe ainsi de 148 millions de dollars à 56 millions de dollars. Le coût de production de la tonne d’étain ne sera plus de 13 126 $ mais de 12 480 dollars $.

Pour réussir ces restrictions, l’entreprise compte réduire la taille du projet, améliorer le ciblage de l’extraction et le taux de récupération métallurgique. Elle compte également réduire l'emprise au sol, externaliser ses services et faire passer la durée d’exploitation de 128 mois à 135 mois.

Le projet d'Achmmach est l’un des plus importants dans le secteur de l’étain en Afrique. Il comprend l'extraction minière et la concentration du minerai dans une usine métallurgique sur le site.

Créée pour développer ce projet marocain, Kasbah Resources Ltd est listée à Sydney sur l'ASX. Son actionnariat est composé de la Banque mondiale (IFC) à 18%, African Lion Group (14,8%) et Traxys (4,6%). Le projet minier lui-même dénommé "Atlas Tin" a pour actionnaires les groupes japonais Toyota Tsusho (20%), la filiale de Nippon Steel, Nittetsu, pour 5% et les 75% restants appartiennent à Kasbah.

Une étude de faisabilité définitive de cette SSO a déjà été commanditée. L’aval des actionnaires sera nécessaire pour sa mise en œuvre.
http://www.agenceecofin.com/metaux/1002 ... -dachmmach

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Etain

Message par energy_isere » 27 déc. 2016, 12:36

suite de ce post du 13 fev 2016 viewtopic.php?p=386237#p386237
Maroc : Pala et Kasbah concluent un accord pour faire avancer le projet d’étain d’Achmmach

Agence Ecofin 19 dec 2016

Kasbah Resources a conclu un accord avec l’investisseur minier Pala Investments, selon lequel ce dernier lèvera des fonds qui seront utilisés pour faire avancer le projet d’étain Achmmach, au Maroc. La compagnie a déclaré que les fonds serviront à faire progresser le projet vers la phase d’exploitation prévue pour l’année prochaine.

Selon les termes de l’accord, Pala Investments achètera 138 millions d’actions de Kasbah Resources, au prix unitaire de 0,027 $ soit 3,7 millions $. Cet investissement confèrera à l’investisseur minier une participation de 19,9% dans la société.

Pour rappel, en août dernier, l’étude de faisabilité définitive (DFS) du projet a revu à la baisse le coût de développement, désormais estimé à 61,7 millions $. La réserve de minerai du projet a été évaluée à 6,56 millions de tonnes, à une teneur de 0,85% d’étain pour 55 500 tonnes.

Kasbah Resources compte développer le projet en deux phases, la première étant destinée à déterrer 1,89 million de tonnes de minerai à une teneur de 0,96% et la seconde, 4,67 millions de tonnes à 0,80%. La réalisation du projet se fera sur 10 ans et le coût global est estimé à 11 541 $ par tonne d’étain.

Le projet d’étain Achmmach est une joint-venture entre Toyota Tshusho (20%), Nittetsu (5%) et Kasbah Resources (75%).
http://www.agenceecofin.com/metaux/1912 ... d-achmmach

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Etain

Message par energy_isere » 21 janv. 2017, 12:30

RD Congo : le développement du projet d’étain Bisié a été approuvé

Agence Ecofin 19 janvier 2017

Le gouvernement provincial du Nord Kivu, en RD Congo, a approuvé le développement du projet d’étain Bisié, géré par la compagnie minière Alphamin Resources. Il a créé un comité spécial pour aider et guider la société au cours de la période de construction de la mine et des opérations initiales.

« Le gouvernement provincial s'est engagé à créer un environnement favorable à l'investissement privé dans un partenariat gagnant-gagnant », a commenté le gouverneur du Nord Kivu, Julien Paluku Kahongya (photo).

Les travaux de construction de ce projet, qui devrait produire 10 000 tonnes d’étain par an, débuteront, apprend-on, au premier trimestre 2017, et la mine sera en pleine production en 2019.

Le projet Bisié permettra d’employer 700 personnes en phase de construction, et 450 personnes de manière permanente, une fois en production.
http://www.agenceecofin.com/metaux/1901 ... e-approuve

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait

Message par energy_isere » 21 janv. 2017, 12:41

En Indonésie, ils risquent leur vie pour l'étain des smartphones

Par AFP , publié le 11/01/2017

Sungai Liat (Indonésie)
Paci risque sa vie en plongeant au fond de l'océan Indien en Indonésie pour remuer la vase et ramener de l'étain, un composant vital pour smartphones et tablettes. Cette activité illégale et désastreuse pour l'environnement lui rapporte un peu d'argent. Mais pour beaucoup, elle est fatale.

C'est au large des îles de Bangka et Belitung entourées d'eau turquoise que débute la fabrication de produits électroniques dont les ventes ne cessent d'augmenter. Un tiers de l'étain dans le monde provient de cet archipel à l'est de Sumatra.

Tout en bas d'une chaîne internationale opaque pour approvisionner les géants de l'électronique comme Apple ou Samsung, des milliers d'hommes à la recherche du précieux métal blanc grisâtre descendent dans l'océan sans véritable protection, pour quelques euros par jour.

"C'est un travail très dangereux, les risques sont énormes", de noyade et d'accidents, confie Paci à l'AFP, après être remonté à la surface de l'eau avec pour seul équipement des lunettes de plongée et un tube en plastique pour respirer quand il remue le fond de l'océan à la recherche d'étain.

"Mais que voulez-vous que je fasse' C'est ma vie, et ça c'est mon travail", dit-il.


Le bond de la demande d'étain dans le monde, utilisé pour les soudures d'appareils électroniques, incite des particuliers et des pêcheurs à se lancer sans autorisation dans la recherche du précieux minerai, qui rapporte plus que des activités légales.

- Au moins un mort par semaine -

Une expédition de quatre hommes sur un bateau de pêche réaménagé avec du matériel de dragage peut ramener jusqu'à 30 kilos d'étain les bons jours, ajoute Paci, qui gagne quotidiennement environ 14 euros, une somme non négligeable dans ce pays d'Asie du Sud-Est où près de 40% de la population vit avec moins de deux euros par jour.

Le minerai passe dans de nombreuses mains avant d'arriver dans des fonderies qui exportent le produit raffiné destiné à des gadgets électroniques inabordables pour les chercheurs d'étain comme Paci.

Des dizaines d'équipages tentent la même aventure que lui au large de la côte nord-est de Bangka, proche de l'endroit où un chercheur d'étain de 23 ans s'est noyé en octobre, tandis que d'autres s'aventurent dans des mines illégales.

L'extraction à petite échelle comme la pratique Paci représentait en 2015 environ 75% de l'étain collecté en Indonésie, selon l'ONG américaine Pact.

Cette activité illégale fait au moins un mort par semaine, selon le Groupe de travail sur l'étain en Indonésie, un collectif qui regroupe des sociétés spécialisées dans l'électronique et l'étain, et des défenseurs de l'environnement.

Et, outre son coût humain, elle est nuisible pour l'environnement et les communautés de pêcheurs: remuer des millions de litres de vase détruit les écosystèmes, observe l'ONG de défense de l'environnement Walhi.

- Tracer la provenance -

Aujourd'hui, la pression s'accroît sur les géants de l'électronique, montrés du doigt pour les deux grammes d'étain nécessaires à la fabrication d'un smartphone - parmi une quarantaine de métaux utilisés.

Des sociétés américaines qui se procurent de l'étain au Congo, pays d'Afrique centrale, sont désormais contraintes par la loi de préciser l'origine du minerai.

Mais en Indonésie, il n'existe aucune législation semblable.

Le Groupe de travail sur l'étain en Indonésie, dont font partie dix multinationales incluant Apple, Samsung, Microsoft et Sony, a promis de ne s'approvisionner à Bangka qu'en étain issu d'activités légales.

D'autres entreprises de technologies sont toutefois réticentes à l'idée d'adopter un projet de certification sur l'approvisionnement, souligne M. Hassink.

Il serait "impossible de tracer" l'étain extrait à Bangka, et le faire entraînerait une hausse des coûts pour les fondeurs, assure le président de l'Association indonésienne des exportateurs d'étain, Jabin Sufianto.

La plupart des géants de l'électronique en ont peu fait jusqu'ici pour s'assurer que l'étain qu'ils utilisent ne soit pas nuisible pour Bangka ou ses habitants, déclare à l'AFP Evert Hassink, de l'ONG néerlandaise Amis de la Terre.

"Certaines sociétés ne savent même pas ce qu'elles achètent. Elles refusent tout simplement d'attaquer en profondeur [à la question de] la chaîne d'approvisionnement", affirme M. Hassink.

- Sécurité négligée -

Le collectif sur l'étain en Indonésie indique avoir adopté deux projets pilotes visant à améliorer la sécurité des travailleurs et à restaurer les terrains endommagés.

Mais l'ONG Walhi ne voit aucun progrès, en particulier dans le district de Sungai Liat, où les arbres coupés et le puits géant témoignent de l'ampleur des dégâts. "Jusqu'à aujourd'hui, il n'y a eu quasiment aucun effort pour restaurer quoi que ce soit", regrette Retno Budi, de l'ONG Walhi.

Il montre du doigt un cratère où deux chercheurs d'étain ont récemment péri dans un glissement de terrain, ensevelis sous un amas de boue et de pierres.

Ce risque-là, Nazaruddin n'est pas prêt à le prendre: cet homme gagne certes moins en cherchant de l'étain à l'aide d'un récipient au-dessus d'un cours d'eau, comme les chercheurs d'or, et ce travail lui abîme le dos, mais au moins, il évite le danger de creuser dans un puits.

"Là-bas, ils ne pensent pas à la sécurité", dit-il en montrant des chercheurs qui provoquent une explosion de sable et de pierres en dessous d'une pente raide. "Tout ce qui compte, c'est l'étain, l'étain, l'étain".
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite ... 67747.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait

Message par energy_isere » 21 janv. 2017, 12:54

Le cours de l' étain depuis 5 ans.

http://investir.lesechos.fr/cours/matie ... ,opid.html
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait

Message par energy_isere » 22 janv. 2017, 14:04

la page de l 'USGS sur l' étain : https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... 16-tin.pdf

le ratio réserves sur production 2015 est de 16.3 années seulement.
Et même pour la Chine 1er producteur mondial, le ration est de 15 années.

Mais les réserves en Afrique sont encore très mal connues. (Congo, Rwanda)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait

Message par energy_isere » 04 mars 2017, 21:44

La page USGS de l' étain avec la production 2016 : https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... 17-tin.pdf

Baisse de la production mondiale de 2%
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait

Message par energy_isere » 09 avr. 2017, 14:17

Dans le sud de l' Angleterre il est question de la réouverture de la mine d' étain South Crofty dans le Cornwall qui avait fermé en 1998. C'est la compagnie Stronbow basée au Canada qui a racheté 100% des parts de l' ancienne mine.
Cornwall springs back to life as a mining investment destination

14 Mar 2017

Cornwall's once proud mining heritage is enjoying the early stages of a renaissance

Image

In the early part of 2016, shares in Strongbow Exploration more than doubled as the company announced the acquisition of the famous South Crofty tin mine, near Redruth in Cornwall.
................
Strongbow has just put together a study that makes the economic case for a redevelopment of South Crofty and renewed production.

The plan is to mine nearly 2.6 mln tonnes of mineralised material containing 88 mln pounds of tin equivalent at an average cash cost of US$3.36 per pound. Given the current tin price is US$8.75 per pound that allows for plenty of margin, and the study duly forecasts total revenue over the life of the mine of US$776 mln and undiscounted cash flow after tax of US$214 mln.

The generation of this data, according to Strongbow chief executive Richard Williams, represents a “significant step in advancing the project to a production decision.”

More significant for Cornwall than the revival of old traditions will be the creation of new jobs. Because Strongbow envisages employing of 100 people during the build period and then 275 people permanently once the mine is up and running. In an area like Cornwall, that’s quite significant.

Whether or not it happens remains dependent on metals prices, on the mining equity markets and on the planning authorities. But mining companies are likely to gain a highly sympathetic hearing in a region that was heavily reliant on European subsidy and which is going to have to cast around for other forms of income once Brexit goes through.
http://www.proactiveinvestors.co.uk/com ... 74769.html

La page Wikipedia sur la mine de South_Crofty et son histoire : https://en.wikipedia.org/wiki/South_Crofty
en 1993 1900 tonnes d'étain étaient extraits (raffinées en Malaisie).

Dans le Sud de l' Angleterre l' extraction de l' étain remonte aux Romains : https://en.wikipedia.org/wiki/Mining_in ... _and_Devon

Au 19iéme siécle il y avait 600 machines à vapeur pour pomper l' eau au fond des mines !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64287
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cuivre, zinc et autres métaux : la flambée ... disparait

Message par energy_isere » 22 avr. 2017, 12:07

RD Congo : démarrage des travaux de construction du projet d’étain Bisié

Image

Agence Ecofin 21 Avril 2017

La compagnie minière Alphamin Resources a commencé les travaux de construction à sa mine d’étain Bisié, en RD Congo. Elle a indiqué que 22 machines de terrassement ont été déployées sur le site, et que l’excavation de la coupe rectangulaire ainsi que la mise à niveau de la route d’accès sont en cours.

« Il est très encourageant de voir que le travail a commencé, et sous réserve de la finalisation d’une solution de financement complet, le projet (de construction, ndlr) devrait être achevé dans les délais et, selon le budget, d’ici la fin du premier trimestre de 2019.», a commenté Boris Kamstra, CEO de la compagnie.

Selon une étude d’ingénierie de base récemment réalisée, le projet aurait la capacité de devenir l’une des plus grandes mines d’étain au monde. Avec une durée de vie de 12,5 ans, la mine devrait produire annuellement une moyenne de 373 800 tonnes de tout venant.

Le projet Bisié permettra d’employer 700 personnes en phase de construction, et 450 personnes de manière permanente, une fois en production.
http://www.agenceecofin.com/metaux/2104 ... tain-bisie

Répondre