Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 07 avr. 2020, 22:13

LeLama a écrit :
07 avr. 2020, 22:02
energy_isere a écrit :
02 févr. 2020, 14:19
Élevage : un lama pour faire fuir les prédateurs
https://mobile.francetvinfo.fr/animaux/ ... qwant.com/
Quelle bonne idée. Les lamas sont des animaux tres gentils :-D
AH ?

Image

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1495
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par LeLama » 07 avr. 2020, 23:15

energy_isere a écrit :
07 avr. 2020, 22:13
AH ?
On peut etre gentil et s'énervouiller de temps en temps :-D

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4665
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par nemo » 10 avr. 2020, 19:49

LeLama a écrit :
07 avr. 2020, 23:15
energy_isere a écrit :
07 avr. 2020, 22:13
AH ?
On peut etre gentil et s'énervouiller de temps en temps :-D
Il arrive que certain mérite notre colère :ghost: .
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 21 avr. 2020, 09:07

Agriculture: la pandémie ravive le débat sur l'autonomie alimentaire de la France

AFP•21/04/2020

La France à l'abri de la pénurie, jusqu'à quand? La crise liée au coronavirus pointe les vulnérabilités des flux d'approvisionnement en produits agricoles et remet au goût du jour le thème de la souveraineté alimentaire.
lire https://www.boursorama.com/actualite-ec ... b8ef41f2f9

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 25 avr. 2020, 15:39

En Bretagne, la cueillette des fraises tourne à la galère
REPORTAGE. Avec un tiers de saisonniers venant de l’étranger, le secteur agricole français connaît une pénurie de main-d’œuvre inédite engendrée par la crise sanitaire. Cette année avec la fermeture des frontières, les cueilleuses de fraises polonaises n’ont pas toutes pu arriver sur la presqu’île de Plougastel-Daoulas.
https://www.nouvelobs.com/confinement/2 ... alere.html

Fraises de Plougastel : la filière dans le rouge [Vidéo]
https://www.letelegramme.fr/coronavirus ... 532092.php

c'est de la production en hors sol.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9038
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Guerre commerciale du pétrole 2020

Message par kercoz » 27 avr. 2020, 11:04

On a du passer le pic du bordeaux ! le litre doit etre indexé sur le litre de pétrole :
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... it-1363973
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Guerre commerciale du pétrole 2020

Message par energy_isere » 27 avr. 2020, 12:09

kercoz a écrit :
27 avr. 2020, 11:04
On a du passer le pic du bordeaux ! le litre doit etre indexé sur le litre de pétrole :
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... it-1363973
ah , je regarderai en magasin. J' achète mes bouteilles de pinard en général à 5-6 euro la bouteille.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9038
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Guerre commerciale du pétrole 2020

Message par kercoz » 27 avr. 2020, 13:57

energy_isere a écrit :
27 avr. 2020, 12:09
kercoz a écrit :
27 avr. 2020, 11:04
On a du passer le pic du bordeaux ! le litre doit etre indexé sur le litre de pétrole :
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... it-1363973
ah , je regarderai en magasin. J' achète mes bouteilles de pinard en général à 5-6 euro la bouteille.
Vaut mieux attendre un peu....pour l' instant les chateaux pres de chez moi ne baissent pas trop au détail, ils croient encore à un retour du marché . A l' automne ou meme fin aout, il est certain que le marché etranger + restau n'aura pas repris et il leur faudra, comme pour le pétrole vider les cuves pour la nouvelle récolte...... à surveiller, parce qu' après l'automne, une partie risque de taper en touche faillite et la production 2021 devrait baisser.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12506
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 27 avr. 2020, 17:37

Ça va faire comme avec le brut quand les cuves et les caves seront pleines à raz bord, ils braderont leur stocks pour faire de la place
Parce que contrairement aux pétroliers eux, ils n'ont même pas la possibilité de fermer les robinets! :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2161
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par tita » 27 avr. 2020, 18:17

mobar a écrit :
27 avr. 2020, 17:37
Ça va faire comme avec le brut quand les cuves et les caves seront pleines à raz bord, ils braderont leur stocks pour faire de la place
Parce que contrairement aux pétroliers eux, ils n'ont même pas la possibilité de fermer les robinets! :wtf:
Un prix négatif sur le vin? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Ensuite, si on compare les volumes de pétrole et de vin produits, la production annuelle de vin dans le monde correspondrait à 2 jours de production de pétrole. A priori, s'il faut trouver des solutions pour stocker du vin... On va en trouver. Perso, j'ai absolument rien contre le vin en cubi, je trouve même très pratique parce qu'il se conserve mieux.

On est dans des trucs radicalements différents. Le vin est un marché à €100 milliards par an dans le monde. Le pétrole, c'est un marché à €1'800 milliards lorsqu'il est à €50.

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 426
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par Pétroleur » 27 avr. 2020, 19:16

tita a écrit :
27 avr. 2020, 18:17
On est dans des trucs radicalements différents. Le vin est un marché à €100 milliards par an dans le monde. Le pétrole, c'est un marché à €1'800 milliards lorsqu'il est à €50.
On boira du vin encore longtemps après qu'on ait plus de pétrole! J'espère en tout cas. Ca tue les virus. :D

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12506
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 27 avr. 2020, 21:43

Affirmatif, les Romains et les Grecs échangeaient déjà du vin et on en échangera bien après qu'on ai abandonné le pétrole

Le cumul de chiffre d'affaire du vin, le pétrole, il n'est pas près de le dépasser
Il faut aujourd'hui 1 baril de bon pétrole pour se payer un litre de vin de qualité
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9038
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par kercoz » 27 avr. 2020, 22:27

tita a écrit :
27 avr. 2020, 18:17
Perso, j'ai absolument rien contre le vin en cubi, je trouve même très pratique parce qu'il se conserve mieux.
He be non, en cubi , ça se pique assez vite :
""""C'est de l'ordre de 1 ou 2 mois dans un cubi classique, on peut monter jusqu'à 1 an pour les vinibags. Astuce : pour conserver votre vin si vous avez un cubi classique, transvasez le vin dans des bouteilles que vous pourrez boucher hermétiquement en laissant le moins d'air possible dans la bouteille."""""
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 04 mai 2020, 10:19

La filière du lin français relancée grâce aux masques

03/05/2020

La fabrication de masques en lin permet à l'entreprise textile Emanuel Lang de Hirsingue, dans le Haut-Rhin, de relancer la fabrication de produits dans cette matière délaissée en France depuis des décennies, a-t-on appris jeudi auprès de sa direction.

Emanuel Lang a obtenu mercredi soir l'homologation de la Direction générale de l’armement pour ses masques en lin et coton qu’il produit depuis début avril, prévoyant de doubler sa cadence actuelle pour passer à 300.000 unités par semaine d'ici à la mi-mai, a indiqué son dirigeant, Pierre Schmitt.

Les masques homologués sont de catégorie 2 (pour les professionnels à contacts occasionnels avec d'autres personnes) et réutilisables jusqu'à dix fois, mais la PME "garantit leur fiabilité après bien davantage de lavages, plus de 30 au moins".

Plus résistants mais plus coûteux
"Quelques adaptations techniques en cours" doivent leur permettre de monter en catégorie 1 (pour les activités en contact régulier avec le public), a précisé Pierre Schmitt.

Grâce au lin et au coton, matières naturelles, ils sont "plus réutilisables, plus résistants, plus confortables que les masques standards et apporteurs d'une fraîcheur très appréciable avec le retour prévisible des grandes chaleurs", fait-il valoir.

Ils sont par contre plus chers, avec un prix unitaire de 2,50 euros hors taxes pour des commandes "de grands volumes", a-t-il souligné.

Leur production apporte un gros coup de pouce à la filature de lin que la PME de 25 salariés avait démarrée juste avant le confinement. Emanuel Lang a en effet décidé de créer une filière complète de fabrication à partir de cette plante, ce qui marque le retour de cette activité en France.

Un tiers de l'activité dédié aux masques
"La matière première est cultivée en Normandie mais sa transformation était partie depuis des décennies à l'étranger. Nous la relocalisons", a souligné Pierre Schmitt.

Pour cela, l'entreprise a racheté plusieurs machines en Hongrie et acquis un prototype du fabricant NSC Schlumberger, basé comme elle dans le Haut-Rhin, a-t-il poursuivi.

Selon Pierre Schmitt, la production actuelle de masques représente "environ un tiers" de l'activité d'Emanuel Lang, qui honore en même temps les commandes en lin reçues pour l'habillement, l'ameublement et les textiles techniques, soit les clientèles visées avant la crise sanitaire.

La PME fait partie d'un groupe de quatre usines textiles du Haut-Rhin propriétés de Pierre Schmitt, représentant un effectif de 150 salariés et un chiffre d'affaires annuel de 30 millions d’euros.
https://www.bfmtv.com/economie/la-filie ... 05116.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 06 mai 2020, 00:27

:-o
Bière: au moins 10 millions de litres détruits à cause du confinement
AFP•05/05/2020
"La fermeture brutale des cafés, restaurants, l'arrêt des activités touristiques et l'annulation de tous les festivals et salons a laissé plus de 10 millions de litres de bières, majoritairement en fûts, en souffrance", a annoncé le syndicat professionnel mardi.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... bd3072fd34

Répondre