Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9797
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par Remundo » 13 janv. 2020, 08:14

et l'Allemagne est nettement passée devant la France en production de lait. 8-[

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12508
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 13 janv. 2020, 22:20

En Allemagne, les fermes de 1000 vaches et parfois bien plus, sont devenues la norme
Ce n'est pas forcément dans ce fermes usines que l'on fait le meilleur lait, si c'est pour le vendre au chinois, ça booste peut être le PIB mais ce n'est même pas sur que l'agriculteur s'y retrouve, par contre son banquier il se gave!

https://reporterre.net/En-Allemagne-les ... entabilite
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64320
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 21 janv. 2020, 21:55

Boulogne-sur-Mer : un projet d’élevage de saumon en circuit fermé annoncé, 160 emplois à la clé
Au salon Choose France, à Versailles, un projet d’élevage de saumon en circuit fermé a été annoncé. Il pourrait se déployer dans le Boulonnais et employer 160 personnes. Montant de l’investissement : 175 millions d’euros.

Olivier Merlin | 20/01/2020

Comme le révèle le journal Les Echos et le site Chasseurs d’infos, un investissement de 175 millions d’euros a été annoncé pour Boulogne-sur-Mer, ce lundi au salon Choose France, à Versailles. Cet événement a réuni de grands patrons de la planète afin qu’ils évoquent leurs investissements futurs dans notre pays.

Parmi ceux-là, il y avait les représentants de la société Pure salmon. Absolument inconnue à Capécure, l’entreprise veut produire 10 000 tonnes de saumon par an dans une ferme terrestre en circuit fermé. Soit tout le contraire des élevages en mer de Norvège ou d’Écosse, et dont Boulogne dépend pour ses approvisionnements.

« Un projet majeur d’aquaculture »

C’est « un projet majeur d’aquaculture durable et écologiquement responsable », s’est félicité ce lundi soir le maire de Boulogne-sur-Mer Frédéric Cuvillier.

On ne connaît pas encore l’implantation de cette future usine dans le Boulonnais. Les travaux pourraient débuter en 2020.

Sur le site de Pure salmon, on peut y lire des articles de presse présentant la société « basée à Singapour » et qui possède une ferme en Pologne. Les projets d’extension de la société à travers le monde seraient multiples, notamment au Japon.

https://www.lavoixdunord.fr/697905/arti ... -de-saumon

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64320
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 02 févr. 2020, 14:19

Élevage : un lama pour faire fuir les prédateurs

Par France 3 – France Télévisions le 30/01/2020

Deux jeunes éleveurs de Gironde ont trouvé une solution pour faire fuir les loups : utiliser des lamas. Ces animaux seraient d'excellents protecteurs pour les troupeaux de moutons.
.......
https://mobile.francetvinfo.fr/animaux/ ... qwant.com/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64320
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 04 févr. 2020, 20:27

Alerte à une nouvelle maladie végétale qui s'attaque aux tomates

AFP•04/02/2020

L'Agence de sécurité sanitaire (Anses) met en garde contre un nouveau virus s'attaquant aux cultures des tomates, piments et poivrons, et demande à toute personne le détectant sur des cultures en France de signaler rapidement sa présence pour éviter sa dissémination.

"Le tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV) est particulièrement dangereux pour les plantes qui y sont sensibles. Il peut se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés, et survit longtemps à l'air libre", a indiqué mardi dans un communiqué l'Anses, qui estime que les cultures de plein champ comme sous serre peuvent être contaminées.

"Sa spécificité, c'est qu'il n'existe aucun traitement efficace ni de variété résistante contre ce virus", a expliqué à l'AFP Philippe Reignault, directeur du laboratoire de santé des végétaux à l'Anses.

Les plants touchés présentent des décolorations, des marbrures et des déformations au niveau des feuilles comme des fruits. De plus, les tomates, poivrons et piments touchés présentent un aspect rugueux et sont donc non commercialisables.

"En tant que pays producteur de tomates, la France risque de subir des conséquences économiques importantes dans les filières de production, mais aussi dans les productions familiales dont la surface cultivée est estimée comme étant du même ordre de grandeur que la production industrielle en plein champ", souligne l'Anses.

Le ToBRFV est un virus émergent dont les premiers signalements datent de 2014 en Israël et de 2015 en Jordanie, dans les deux cas sur des tomates produites sous serre. Il a ensuite gagné l'Europe, le Mexique et les Etats-Unis. Il a été signalé dans les pays limitrophes de la France dont l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne.

Cependant l'Allemagne a réussi à éradiquer le foyer de virus détecté en arrachant les plants, en les détruisant et en désinfectant le sol.

"C'est une stratégie qui doit être réactive, efficace, pour éviter qu'on passe d'un foyer ponctuel, localisé, à une situation de dissémination du virus", a souligné M. Reignault.

L'Anses appelle donc toute personne, maraîcher ou jardinier amateur, à prévenir en cas de suspicion les services régionaux du ministère de l'Agriculture, les Fredon (associations spécialisées dans la santé du végétal), ou les chambres d'agriculture.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 2aeb5c89bf

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64320
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 06 févr. 2020, 01:50

L’objectif de convertir 15 % de la surface agricole utile au bio d’ici à 2022 « est hors d’atteinte »

Le Monde 4 fev 2020
.....
https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

https://www.google.com/amp/s/www.lexpre ... 5.amp.html

Fin 2019 le taux serait de 8 à 9 % en surface bio.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12508
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 06 févr. 2020, 07:33

Faudrait peut être envisager de sanctionner ceux qui se sont fait élire sur ces promesses et ont menti, foiré, trahi ... :-" !
Quelques années sur l'ile du diable avec les caillasseurs de bus devraient leur remettre la tête à l'endroit et motiver leurs successeurs à être plus efficaces
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64320
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 12 févr. 2020, 21:51

Record des vins français à l'export en 2019 malgré les taxes US

REUTERS•12/02/2020 PARIS

Les exportations de vins et spiritueux français ont atteint un niveau record l'an dernier, les négociants ayant anticipé leurs achats avant un relèvement des taxes douanières aux Etats-Unis.

Les exportations de vins et spiritueux - le deuxième poste à l'export pour la France après l'aéronautique - a progressé de 5,9% à 14 milliards d'euros en 2019, a annoncé la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS).

Les exportations vers les Etats-Unis ont augmenté de 16% à 3,7 milliards d'euros, pour des volumes en hausse de 5,5%.

"Ce résultat positif en 2019 ne doit toutefois pas nous tromper: les tensions commerciales et politiques internationales ont pesé fortement sur les exportations des entreprises françaises de vins et spiritueux et annoncent une année 2020 difficile", souligne toutefois Antoine Leccia, président de la FEVS, dans un communiqué.
................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e01c9fe70c

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64320
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 17 févr. 2020, 20:31

Virus de la tomate: contamination confirmée dans le Finistère (ministère)

AFP•17/02/2020

Le ministère de l'Agriculture a confirmé lundi soir la contamination de tomates en serre par le virus ToBRFV, dans une exploitation du Finistère, un virus sans danger pour les humains, mais susceptible d'avoir de graves conséquences économiques pour la filière.
"On a reçu les résultats de l'Anses (Agence de sécurité sanitaire) sur les échantillons prélevés dans les serres qui étaient en suspicion dans le Finistère et les résultats sont positifs, elles sont donc bien contaminées par le virus", a-t-on indiqué au ministère.

La direction générale de l'Alimentation, qui dépend du ministère de l'Agriculture, a finalement reçu les résultats d'analyses ce lundi, contrairement à ce qu'avait indiqué dans la journée l'Anses qui avait évoqué la date du 24 février.

"L'exploitation concernée a été confinée dans l'attente de la destruction des végétaux et de la désinfection du site dans les plus brefs délais", a-t-on précisé au ministère.

Selon l'Agence de sécurité sanitaire (Anses), le virus de la tomate peut infecter jusqu'à 100% des plantes sur un site de production, ce qui le rend redoutable pour les cultures à haute densité de plantation comme les cultures sous serre. En revanche, il n'a pas d'impact sur l'homme.

Début février, l'Anses avait mis en garde contre "le tomato brown rugose fruit virus" (ToBRFV), un nouveau virus "particulièrement dangereux pour les plantes qui y sont sensibles". Il peut se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés et survit longtemps à l'air libre.

Ce virus a été observé pour la première fois en Israël en 2014, puis a été trouvé en 2018 sur des cultures de tomate au Mexique, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Italie et enfin en 2019 aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Grèce.

La diffusion de ce virus sur le territoire national "aurait des conséquences économiques majeures pour la filière mais également les jardiniers amateurs", avait indiqué dimanche le ministère, alors que l'enquête n'en était qu'au stade de la suspicion.

La tomate est le premier légume consommé par les Français avec un peu plus de 13,9 kg par ménage et par an. La culture de tomates en France est la première culture légumière avec 712.000 t produites en 2018, d'après la même source.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 07c6376594

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64320
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 26 févr. 2020, 18:34

Un agriculteur sur dix est désormais en bio, mais...

PAR ADELINE HAVERLAND Usine Nouvelle 26/02/2020

10% des agriculteurs sont désormais en bio selon les chiffres de l'Agence Bio publiés dans le Figaro. Un chiffre en progression mais qui reste loin des objectifs fixés par le plan "ambition bio 2022".

Après s'être imposé auprès des consommateurs et dans les rayons de la grande distribution - d'après un sondage LSA publié ce 26 février, 91% des Français consomment désormais du bio -, le bio est en passe de faire de même dans les fermes françaises. Selon les chiffres de l'Agence Bio, révélés ce 26 février par Le Figaro, en 2019, 10% des agriculteurs sont désormais bio.

47 000 fermes bio en France

D'après les informations publiées par le quotidien, 7 023 conversions à l’agriculture biologique ont été notifiées aux institutions en 2019, ce qui porte à plus de 47 000 le nombre d'exploitations qui ont laissé de côté, au moins en partie, les principes de l'agriculture conventionnelle.

8,5% de la surface utile agricole

Cette explosion se traduit également sur les surfaces. On compte désormais plus de 2,3 millions d’hectares, soit l'équivalent de 8,5 % de la surface agricole utile française. Le décalage entre la part des surfaces et celle des exploitations s'explique par la conversion partielle de certaines fermes.

L'Occitanie, avec 1 630 conversions est, devant l'Auvergne-Rhône-Alpes, la région la plus dynamique.

Loin du plan "ambition bio 2022"

Ces résultats, bien qu'en progression, restent toutefois très loin des recommandations du plan "ambition 2022". En juin 2018, dans le cadre des Etats Généraux de l'Alimentation, le gouvernement s'était fixé pour objectif d'atteindre 15% de surface agricole utile en agriculture biologique d'ici à 2022 notamment grâce à la simplification des dispositifs d'aides, à la structuration des filières...

En février 2020, les sénateurs signataires du rapport sur le financement public de l’agriculture biologique avaient d'ailleurs jugé l'objectif du plan "ambition 20200 hors d'atteinte". Ils estimaient que la barre de 15 % de surface convertie ne pourrait être atteinte au mieux qu’en 2026.

Les chiffres définitifs de l'Agence Bio doivent être confirmés et publiés au printemps 2020.
https://www.usinenouvelle.com/article/u ... is.N934084

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64320
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 07 avr. 2020, 18:38

Travail aux champs ou dans les secteurs prioritaires: plus de 200.000 candidats

AFP•07/04/2020

Plus de 200.000 personnes ont répondu à l'appel national lancé pour compenser le manque de travailleurs saisonniers dans l'agriculture et d'autres secteurs de production jugés prioritaires comme l'agroalimentaire et la logistique, a indiqué le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation mardi.
..........
Lire : https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 342d1afb23

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 426
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par Pétroleur » 07 avr. 2020, 20:08

energy_isere a écrit :
07 avr. 2020, 18:38
Plus de 200.000 personnes ont répondu à l'appel national lancé pour compenser le manque de travailleurs saisonniers dans l'agriculture et d'autres secteurs de production jugés prioritaires comme l'agroalimentaire et la logistique, a indiqué le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation mardi.
Un signe enthousiasmant de ce qu'on imagine comme une grande avancée sociale des conditions de travail dans l'intérim! :-D

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9043
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par kercoz » 07 avr. 2020, 20:19

Pétroleur a écrit :
07 avr. 2020, 20:08
energy_isere a écrit :
07 avr. 2020, 18:38
Plus de 200.000 personnes ont répondu à l'appel national lancé pour compenser le manque de travailleurs saisonniers dans l'agriculture et d'autres secteurs de production jugés prioritaires comme l'agroalimentaire et la logistique, a indiqué le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation mardi.
Un signe enthousiasmant de ce qu'on imagine comme une grande avancée sociale des conditions de travail dans l'intérim! :-D
J' espère que ces cons ont été rénumérés comme les croates et les serbes qu'ils remplacent.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 426
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par Pétroleur » 07 avr. 2020, 20:26

kercoz a écrit :
07 avr. 2020, 20:19
J' espère que ces cons ont été rénumérés comme les croates et les serbes qu'ils remplacent.
Ben même moins à mon avis si ils ont été 200 000 à accourir pour échapper au confinement! :shock:

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1505
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par LeLama » 07 avr. 2020, 22:02

energy_isere a écrit :
02 févr. 2020, 14:19
Élevage : un lama pour faire fuir les prédateurs
https://mobile.francetvinfo.fr/animaux/ ... qwant.com/
Quelle bonne idée. Les lamas sont des animaux tres gentils :-D

Répondre