Aluminium (et Bauxite)

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 04 mars 2006, 21:56

GillesH38 a écrit : A part ça, que ça coute de l'énergie, c'est certain. Mais c'est surtout de l'énergie hydroélectrique,...
Je crois que c'est ca le point le plus important à revoir: l'amuminium n'est plus produit par l'hydroélectricité ! La plus grande usine du monde à Bahrein, utilise certainement très peu d'électricité hydroélectrique......La Nouvelle Zélande a ses barrages à sec... (voir oléocène...) Quant à l'usine D'alcan à Dunkerque elle utilise aussi très peu d'électricité hydroélectrique......

Bref je n'ose pas démarrer un fil sur les rejets de Co2 de la production d'aluminium... (je me rappelle celui du chauffage électrique...) Ca va être une foire d'empoigne sur un casse tête chinois ! Je pense qu'on peut en rester au fait que la production d'aluminium demande énormément d'énergie (fossile entre autre) et rejette aussi des tas de choses pas bonnes...

Donc à éviter !
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Message par epe » 05 mars 2006, 08:26

GillesH38 a écrit : Je pense qu'on peut en rester au fait que la production d'aluminium demande énormément d'énergie (fossile entre autre)
C'est le cas de toute la métallurgie, non? Pour les métaux ferreux, un bonne part de l'acier produit en Europe provient du recyclage par les aciéries électriques, où la source d'énergie n'est pas nécessairement fossile (nucléaire...) mais ça demande de l'énergie quand même.

Quant à la production à partir de minerai, il faut toujours passer par les hauts-fourneaux qui fonctionnent au charbon. Cette production là n'a pas disparu, elle a juste été délocalisée dans des pays qui ont du charbon (et de la main d'oeuvre) bon marché, en Chine par exemple.
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66242
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 11 avr. 2006, 13:18

lien
Les résultats d'Alcoa portés par la hausse des prix de l'aluminium

Le premier producteur mondial d'aluminium affiche un bénéfice net trimestriel plus que doublé grâce à une envolée du prix des métaux et à une forte demande pour ses produits à destination notamment des secteurs automobiles et aéronautiques.



De toute son histoire, Alcoa n'a jamais enregistré un tel bénéfice net trimestriel. Sur les trois premiers mois de l'année 2006, il affiché un bénéfice net de 608 millions de dollars (501 millions d'euros) contre seulement 260 millions un an plus tôt. La progression du bénéfice net est de 134%. Le bénéfice des opérations poursuivies s'est élevé à 615 millions de dollars, soit 70 cents par titre, alors que les analystes tablaient sur 52 cents par titre.

Avec un prix de l'aluminium qui atteint actuellement ses plus hauts niveaux en 17 ans, le chiffre d'affaires augmente à 7,24 milliards de dollars sur le trimestre contre 6,22 milliards en 2005. "Le prix du métal explique ces résultats, et il n'y a pas de surprises dans les autres domaines. Cela montre ce dont la société est capable dans un environnement raisonnable", relève un analyste de Bradford Research Soleil. "Ils parviennent finalement à répercuter la hausse des prix", renchérit une analyste crédit à T.Rowe Price.

Alain Belda, le PDG du groupe, a déclaré que la vigueur de ses résultats s'explique par une forte demande, des prix des métaux particulièrement favorables et la mise en oeuvre de programmes d'amélioration de la productivité. "Même si nous continuons de combattre des pressions inflationnistes, les augmentations des coûts ont ralenti par rapport à l'an dernier, et notre restructuration et autres initiatives pour être plus efficaces ont contribué à améliorer la rentabilité", a ajouté Alain Belda dans un communiqué. A la mi-juin, Alcoa avait effectivement annoncé une nouvelle étape dans ses mesures d'économies, visant 8.300 emplois dans le monde sur l'année à venir.

Durant le premier trimestre, ses dépenses d'investissement ont atteint 592 millions de dollars dont 370 millions ont été consacrés à des projets de croissance. Le groupe cite ainsi la modernisation d'une raffinerie d'alumine en Australie et l'expansion d'une fonderie au Brésil. Il a également annoncé lundi prendre une participation de 70%, pour 95 millions de dollars, au sein de l'entreprise chinoise Shanxi Yuncheng Engraving Group. Il s'agit de la troisième usine d'Alcoa en Chine. Elle va lui permettre d'offrir 50.000 tonnes métriques par an de tôles de brassage à ses clients dans le secteur automobile chinois.

Le groupe a cependant prévenu qu'il augmentait ses stocks en prévision d'éventuels mouvements sociaux dans ses usines américaines. Les contrats expirant le 31 mai sont en renégociation. Ces discussions concernent 9.000 des 45.000salariés dans le pays. Le principal point de litige porte sur l'assurance maladie.

latribune.fr

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66242
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 15 déc. 2006, 21:51

Dans les Echos aujourd'hui .

J' ai surligné les passages importants.

l' energie compte pour 30% du cout de l' Aluminium.
Pas étonnant que les usines s' installent prés de l' electricité pas chére.


Image

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 15 déc. 2006, 21:54

salut energy ! Il y a un pb sur l'image ! elle a été mal uploadé. Help !
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66242
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 15 déc. 2006, 22:19

?? ben sur mon PC la à l' instant ca marche. :-k

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66242
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 11 févr. 2007, 22:18

Un projet d'usine d'aluminium géante pour Abou Dhabi et Dubaï

ABOU DHABI (Reuters) - Les groupes publics Mubadala Development et Dubaï Aluminium (Dubal) ont conclu un accord pour la construction de ce qui devrait être la plus grosse usine mondiale d'aluminium, un projet de huit milliards de dollars (6,1 milliards d'euros).

Mubadala, agence d'investissement publique d'Abou Dhabi, et Dubal vont créer Emirates Aluminium, chargée de développer aux Emirats arabes unis ce nouveau site d'une capacité de 1,4 million de tonnes par an, a expliqué Mubadala dans un communiqué.

Chacun des deux groupes détiendra 50% du capital de la nouvelle structure.

L'usine sera construite en deux phases, la première devant être achevée en 2010, a précisé Mubadala. Elle sera alimentée par une centrale électrique de 2.250 mégawatts.

Emirates Aluminium lancera en avril un appel d'offres aux sociétés intéressées par le contrat de construction de la centrale, précise le communiqué.

"Il existe une place importante pour créer des capacités supplémentaires au vu de la vigueur de la demande international", a estimé Abdoullah Kalban, directeur général de Dubal, cité par le communiqué.

"La demande augmente à un taux annuel de 4%, soit 1,3 million de tonnes par an. Cela prouve la nécessité de créer une usine ou deux chaque année, ce qui n'est pas le cas pour l'instant dans le monde", a ajouté Kalban.

La plus grosse usine d'aluminium du monde est actuellement celle de Bratsk, en Russie, propriété du groupe Rusal, avec une capacité de 976.000 tonnes par an.
Boursorama

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66242
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 13 mars 2007, 00:14

encore une usine d' Aluminium qui s' implante prés des gisements d' énergie :
Pétrole: SONATRACH et SONELGAZ financent la conctruction d'une usine d'aluminium

(Ceci est une actualité éditée par : Europétrole 04-03-2007 )

Le consortium algérien composé des compagnies Sonatrach-Sonelgaz et le consortium émirati Mubadala Development Company et Dubaï Aluminium Company ont signé le samedi 03 mars 2007, à Alger, un protocole d'accord de partenariat pour le développement d'un complexe industriel de production d'aluminium dans la nouvelle zone industrielle de Béni-Saf.

La cérémonie de signature du contrat s'est déroulée en présence de Monsieur Chakib Khelil, Ministre de l'Energie et des Mines, de Monsieur Abdelhamid Temmar, Ministre de la Participation et de la Promotion de l'investissement, des Présidents Directeurs Généraux de Sonatrach et Sonelgaz ainsi que de Monsieur Khaldoon Khalifa Al Mubarak, Président Directeur Général de Mubadala Development Company et de Monsieur Abdullah Kalban, Président Directeur Général de Dubal.

D'une valeur de 05 milliards de dollars US, avec une participation de 30% pour le consortium algérien (75% pour Sonatrach et 25% pour Sonelgaz), ce projet représente le plus grand et important investissement étranger direct (IDE) prévu sur une assiette de 400 hectares pour une production de près de 700 000 tonnes d'aluminium primaire par an destinée principalement à l'exportation. L'Aluminerie de Béni-Saf comprendra outre, les deux séries d'électrolyse utilisant la technologie DX, hautement performante et respectueuse de l' environnement, une centrale thermoélectrique d' une capacité de 2000 MW ainsi qu'un port en eaux profondes spécialement conçu pour l'importation des matières premières et l'exportation du produit fini.

L' étude de préfaisabilité du projet est déjà achevée. Une autre étude de faisabilité plus détaillée qui comprendra une étude d' impact environnemental et social assurant la mise en oeuvre des meilleures pratiques standards de l' industrie durant les phases de conception, de construction et d' exploitation du projet, sera entreprise incessamment.

(Origine : Communiqué SONATRACH)
source : http://www.euro-petrole.com/news_detail ... =1&id=1009

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1553
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : Poitou

Message par Jeuf » 13 mars 2007, 09:30

une centrale thermo-électrique qui fonctionne à quoi?
pétrole, charbon, gaz, nucléaire, solaire...?
vue la région, je mise sur une centrale à fioul. Si c'était de l'héliothermique, ceux qui perlent de ce projet ne manqueraient pas de le vanter.

He ben voilà. On va pouvoir emballer encore plus d'aliment dévitalisés avec cette usine. Construire des avions aussi. Et faire des 4*4 légers.
Voilà un bon usage du pétrole.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 13 mars 2007, 10:05

Je parie plutôt sur du gaz.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
jimfells
Brut léger
Brut léger
Messages : 463
Inscription : 21 juil. 2006, 08:41

Message par jimfells » 13 mars 2007, 11:38

Au vu des réserves de gaz de l'algérie, je plussoie TNL :D

.

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1553
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : Poitou

Message par Jeuf » 13 mars 2007, 14:34

Bon (j'ai lu un peu vite, j'étais encore à dubaï)
C'est quand même du gachi
y'a pas de chaleur à cogénérer là bas il me semble.
Le gaz est, à mon avis, la deuxième énergie sous la forme la plus noble, après le pétrole léger.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 13 mars 2007, 14:41

Dans une usine, on a toujours besoin de vapeur et/ou de chaleur. La cogénération peut donc avoir du sens.

Sinon, il faut prendre un cycle combiné pour maximiser la production électrique.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66242
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 27 mars 2007, 19:38

RusAl devient officiellement le numéro un mondial de l'aluminium

La fusion entre les producteurs russes RusAl, SuAl ainsi que les activités dans le secteur de la maison de négoce suisse Glencore est entérinée depuis ce mardi. Elle donne naissance à un nouveau monopole russe de l'aluminium produisant 4 millions de tonnes de métal blanc par an, davantage que le géant américain Alcoa. Prochaine étape, l'introduction en Bourse, de ce nouvel empire industriel russe contrôlé par l'oligarque Oleg Deripaska.

Au cours des derniers mois, il fallait souvent se reprendre en parlant du - nouveau - numéro un mondial de l'aluminium. Officiellement, le titre était en effet toujours détenu par les américains de Alcoa, leurs concurrents russes RusAl et SuAl n'ayant pas officiellement signé les bans devant les unir. Leur union est toutefois quasiment réalisée puisqu'elle a reçu la bénédiction des autorités de la concurrence russes et européennes.

Voilà qui est fait depuis hier. Le rassemblement des deux groupes métallurgiques russes - ainsi que les activités du groupe de négoce suisse Glencore dans l'alumine, matériau intermédiaire d'où est tiré le métal blanc - donne officiellement naissance à un producteur à même de produire 4 millions de tonnes d'aluminium par an. Ce qui lui permet de coiffer au poteau aussi bien Alcoa - qui en produit environ 3,6 millions de tonnes - que le canadien Alcan, qui électrolyse annuellement 3,5 millions de tonnes de métal. Ceci sans compter sa mainmise sur 16 % de la production mondiale d'alumine - et affichant un chiffre d'affaires de quelques 12 milliards de dollars.
la suite dans la Tribne : http://www.latribune.fr/info/RusAl-devi ... 20secteurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66242
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 07 mai 2007, 23:01

mégafusion en vue dans l' Aluminium ?
Alcoa prêt à racheter Alcan pour 33 milliards de dollars

NEW YORK (Reuters) - Le groupe américain Alcoa, numéro un mondial de l'aluminium, annonce une offre d'achat hostile sur le canadien Alcan, numéro deux du secteur, se disant prêt à débourser 27 milliards de dollars américains (19,8 milliards d'euros) en dépit de l'échec de discussions entre les deux groupes.

Alcoa propose l'équivalent de 73,25 dollars par action, soit une prime de 32% sur le cours de clôture moyen d'Alcan à New York sur les 30 dernières séances.

En prenant en compte la trésorerie et les dettes d'Alcan, la valeur d'entreprise globale retenue atteint 33 milliards de dollars (24,3 milliards d'euros).

Les deux groupes ont eux des discussions régulières depuis deux ans mais ne sont pas parvenus à conclure un accord de rapprochement.

"Nous sommes très déçus que ces efforts n'aient pas eu pour résultat une transaction négociée, une conclusion que nous aurions largement préférée", déclare dans un communiqué Alain Belda, P-DG d'Alcoa.

Le groupe américain estime qu'une fusion permettrait de réduire les dépenses du nouvel ensemble d'un milliard de dollars par an.

"Nous croyons fermement dans la logique stratégique évidente sur laquelle repose le rapprochement d'Alcoa et Alcan et nous sommes convaincus que cette opération créera une importante valeur pour les actionnaires des deux groupes et pour nos clients partout dans le monde. C'est pourquoi nous soumettons directement notre offre aux actionnaires d'Alcan", ajoute Belda.

L'opération pourrait être achevée avant la fin de l'année, assure Alcoa.

L'action Alcan gagnait 21,25% en avant-Bourse sur le marché américain après cette annonce, tandis qu'Alcoa cédait 1,85%.
Boursorama

les mots "magiques " sont dégainés :
cette opération créera une importante valeur pour les actionnaires des deux groupes :-D

Note du traducteur : Pauvres petits travailleurs, on va en virer 10 % d' entre vous. :cry:

Répondre