L'Or et l'influence du cours du baril sur le cours de l'once

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

L'Or et l'influence du cours du baril sur le cours de l'once

Message par energy_isere » 23 nov. 2005, 18:39

Le cours de l'once d' Or a été l'objet d'intervention-digression dans au moins 3 sujets.

Je propose donc un sujet spécifique pour concentrer l'information.

Certains analystes trouvent une relation entre le cours de l' Or et le cours de baril de pétrole.
L' Or est actuellement sur un record de cout de l'once vieux de 18 ans.

http://www.orientationfinance.com/accue ... 1&IdD=2680
Nos vues sur l'or et les titres aurifères

Le ratio or/pétrole est un indicateur que nous utilisons depuis plusieurs années pour découvrir la tendance à long terme des prix de l’or; au cours des derniers 35 ans, sa moyenne s’est établie à 15,7 fois.
Chaque fois que ce ratio a décliné à 10 ou moins, il s’est redressé à au moins 15 dans un minimum de trois ans -sauf entre la fin de 2000 et le début de 2002, alors qu’il est remonté à 14 -en deux ans toutefois; le ratio se situe actuellement à 8,1.
Henry Groppe détient un record inégalé depuis 35 ans pour ses prédictions du prix du pétrole; il a récemment prévu que le prix de l’or noir oscillerait entre 40 $US et 60 $US le baril dans un avenir prévisible.
En considérant le mi-parcours de cet avenir prévisible et l’historique du ratio pétrole/or, il semblerait que, si le pétrole enregistrait un prix moyen de 50 $ le baril, l’or atteindrait 700 $-750 $ l’once au cours des deux ou trois prochaines années (en se basant sur un ratio de 14-15 fois).
Nous avons constamment déclaré depuis un an que les fondamentaux offre/demande de l’or devraient conduire à un prix de 500 $ l’once d’ici la fin de 2006.
Nous avons été surpris par la conclusion du GFMS (Goldfields Mineral Survey), source première -quoique modérée- des fondamentaux de l’industrie aurifère: «toute menace que l’or touche 400 $ l’once proviendrait uniquement du comportement des investisseurs à la suite d’événements exceptionnels et peu probables.
Le rétablissement d’une reprise amorcée par les investisseurs semble plutôt vraisemblable, quelque part en 2005. En soi, les prix pourraient facilement enregistrer des nouveaux sommets, amorcer même une approche de la barre des 500 $ et, de ce fait, s’avérer suffisamment vigoureux pour maintenir leur progression exprimée en autres devises.

Nick Majendie
Gestionnaire de portefeuille
Comptes de gestion indépendante
La Corporation Canaccord Capital
Vous trouverez dans le file "Achetez de l'or, bordel !!" tous les conseils relatifs à l'achat d'or.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Or et l'influence du cours du baril sur le cours de l'

Message par energy_isere » 23 nov. 2005, 18:42

http://www.gulf-news.com/Articles/Busin ... eID=194335
Gold prices soar to highest in 18 years
Reuters

London: Gold moved closer to $500 an ounce level on Tuesday, the highest in almost 18 years, as investors shunted more money into the metal.
Spot gold hit $495.35 in Asian trade before slipping to $492.80/493.50 an ounce by 15:26 GMT, still up from $488.50/489.25 an ounce last quoted in New York on Monday

The yellow metal has surprised many with its latest rally, gaining nearly nine perc ent since the start of the month.

Analysts have been all the more impressed with its latest rise as it has come despite a stronger dollar and coupled with stronger gold prices in other currencies — often seen as a sign of a strong bull market.

Silver tracked gold’s gains and rose to its highest since April 2004 at $8.20 an ounce. Rounds of fund buying resurfaced in Asia as investors were keen to lift gold towards the psychological $500 per ounce.

“It seems almost inconceivable that we won't see $500 very soon, but it may have just done a bit too much this week” John Reade, precious metals analyst with UBS Investment Bank, said.

Reade has just revised up his one-month average price target for gold to $465 an ounce from $440 previously. He, along with several traders and other analysts, said sell orders were building between $495 and $500 an ounce.

They said if gold did not manage to punch through $500 today or Wednesday, it may attract selling if US-based investors decide to take some profits ahead of a long holiday weekend. US markets are closed on Thursday and Friday for Thanksgiving.

The December 1987 high still remains a target for the upside, although further profit taking would not be unexpected, given the recent gains in the price,” Julia Hamblett of Dresdner Kleinwort Wasserstein said. HSBC analyst Alan Williamson said in his daily note that selling into price strength in the hope of buying back at a lower level had proven to be a risky strategy as any correction had been short lived.

“We continue to find it difficult, if not impossible, to justify the strength of the gold price with respect to any underlying economic relationship,” he said, referring to a strong dollar, weaker oil prices and a massive surplus in the gold market.

“Nevertheless, the strength of the recent price action over recent days has been very impressive and against this background further gains are likely.”

Barclays Capital estimated flows of money into commodities by US mutual funds had risen seven percent to $4.9 billion so far in 2005. Investment by such funds, who invest in groups of assets on behalf of individuals and institutions, are still very modest compared to the size of the US mutual fund sector in general, which at end September was worth $8.59 trillion. Gold peaked at just above $502 an ounce in 1987, so a move above there would take prices to their strongest since 1983. Gold’s all-time high was $850 scored in early 1980.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Or et l'influence du cours du baril sur le cours de l'

Message par energy_isere » 23 nov. 2005, 19:08

Le cours de l'once d'Or au fixing de Londres (prix au fixing à 12h et 17h) en Dollar et en Euro à

http://www.lbma.org.uk/statistics_current.htm


Le cours de l'once d'Or en direct en dollars :

http://www.kitco.com/charts/livegold.html


un site pour avoir des infos générales : http://www.gold.org/

et des news à : http://www.thebulliondesk.com/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Or et l'influence du cours du baril sur le cours de l'

Message par energy_isere » 23 nov. 2005, 20:07

Les cours de l'once d'or depuis 1975 en dollars courants :

http://www.kitco.com/scripts/hist_chart ... graphs.cgi

Image

et si on s'interesse aux 5 derniéres années 2000-2005 :

http://www.kitco.com/LFgif/au00-04.gif

Image

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2990
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 24 nov. 2005, 18:39

energy_isere change d'avatar --> Image :D

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 24 nov. 2005, 19:37

MadMax a écrit :energy_isere change d'avatar --> Image :D
mon avatar devrait alors se diriger vers DUBAI :

avec l'ouverture d'une place d'echange pour l'Or au Moyen Orient la conversion des pétro-$ en Or va étre facile .
Will Dubai Become the New "City of Gold"?

By Jon A. Nones
23 Nov 2005 at 01:12 PM EST
St. LOUIS (ResourceInvestor.com) --

The much anticipated Dubai Gold and Commodities Exchange (DGCX) has officially launched becoming the world's newest commodities exchange and the first such marketplace in the Middle East.

Ross Normal of TheBullionDesk.com previously said that Dubai hopes to become the “epicenter of global gold trade.” Resource Investor asked Founder and chairman of GoldMoney.com James Turk, who lived in the United Arab Emirates for several years, for his comments.

“I see it as a very positive development for gold,” Turk said.

Yesterday, General Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Dubai Crown Prince and UAE Defence Minister, pressed the trading button thus commencing trading on the DGCX at 10 a.m. on 22 November, 2005.

Turk said the DGCX gives Middle Eastern investors the opportunity to trade in a local market, which adds more participation and more liquidity to the global gold market - both of which are always very good things to achieve.

Second, this new exchange gives North Americans the opportunity to trade in an established market with pre-defined trading contracts (size, time for delivery, etc.) in another time zone, which is also an important development, he said.

The Exchange will offer an uninterrupted trading window of 13 hours and fill the time gap between Far East and Europe, according to the press release.

“With all of the money now flowing to the Middle East because of the rise in energy prices, the new Dubai exchange is well placed,” Turk said.

DGCX began trading with a 1 kilogram gold futures contract. However, silver futures and gold and silver options will be available during first quarter of 2006, followed by a diversified range of commodities such as steel, freight rates and cotton. Fuel oil futures contract will kick off in the second half of next year.

“Gold is becoming an increasingly important asset to people in the Gulf, just like it is becoming increasingly important elsewhere in the world because of rising problems with the world's national currencies, particularly inflation,” said Turk.

The launch of the commodities exchange will be one more very good reason for international players to come and set-up shop in Dubai, according to the release.

On 15 October, Ross Norman of TheBullionDesk.com said Dubai could become “epicenter of global gold trade.”

“It may seem a little premature to suggest that Dubai might, in short order, become the epicentre of global gold trade – particularly as its exchange, the Dubai Gold and Commodities Exchange (DGCX), has not yet been fully built,” he said.

In a late October press release, Dubai Metals and Commodities Exchange’s gold executive director Colin Griffith said strong demand would boost Dubai’s gold imports to 525-540 tonnes by the end of 2005 despite the recent jump in prices. Imports were 503.5 tonnes in 2004 while exports stood at 260.909 tonnes.

He also said jewellery sales were expected to rise to 110-115 tonnes this year from 100 tonnes a year ago.

“The Dubai exchange is an important development for the gold market in my view, and I expect this exchange will within five years have a standing comparable to other major gold exchanges like the Comex,” Turk concluded.

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Message par epe » 24 nov. 2005, 19:42

Prochaine étape : les pays producteurs ne font plus confiance à la monnaie virtuelle, ils vendent leur pétrole en or! Ca va grimper! :-D
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Avatar de l’utilisateur
phylippe
Modérateur
Modérateur
Messages : 840
Inscription : 19 mai 2005, 09:04
Localisation : Belgique, Bruxelles

Message par phylippe » 29 nov. 2005, 01:30

L'or vient d'exploser le 500$. :shock:
«Lorsque le dernier arbre aura été abattu, le dernier fleuve pollué, le dernier poisson capturé, vous vous rendrez compte que l'argent ne se mange pas» - Proverbe Cree

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 29 nov. 2005, 12:21

phylippe a écrit :L'or vient d'exploser le 500$. :shock:
502 $ l' once sur les marchés Asiatiques 29 Nov 2005.
Plus haut niveau depuis Fev 1983.

Avatar de l’utilisateur
phylippe
Modérateur
Modérateur
Messages : 840
Inscription : 19 mai 2005, 09:04
Localisation : Belgique, Bruxelles

Message par phylippe » 29 nov. 2005, 13:35

L'or dépasse les 500 dollars l'once, une première depuis 1987
par Lewa Pardomuan

SINGAPOUR (Reuters) - L'or a dépassé les 500 dollars l'once mardi en Asie pour la première fois depuis décembre 1987, les investisseurs cherchant à se diversifier dans les métaux précieux pour se prémunir contre les risques qu'ils associent à l'inflation et aux tensions géopolitiques.

Vers 7h00 GMT, l'or spot est revenu à 499,10/70 dollars l'once après avoir atteint 502,30. Il reste cependant en hausse par rapport au cours de 498,20/499,00 affiché lundi soir à New York.

L'or s'est traité à son plus haut depuis le 14 décembre 1987, quand il avait touché $502,97 l'once.

"Les intervenants sont à la recherche d'investissements qui constituent une alternative aux instruments basés sur le dollar (comme les obligations)", commente Albert Cheng, responsable extrême-orient du World Gold Council, organisme de la profession.

"Les anticipations en matière d'inflation pour l'année à venir sont très élevées", ajoute-t-il.

Le Conseil mondial de l'or a estimé ce mois-ci que la demande mondiale en métal jaune avait totalisé au troisième trimestre 838 tonnes, soit une hausse de 7% par rapport aux trois mois identiques de l'an dernier, le bond de la demande à des fins d'investissement ayant compensé un ralentissement dans le secteur de la bijouterie.

Pour Cheng, il faudra attendre encore pour que les joailliers et les acheteurs s'adaptent aux cours élevés - le lingot a pris plus de 14% de sa valeur depuis le début de l'année.

"Une fois qu'il seront à l'aise avec ce niveau, il ne les dissuadera pas d'acheter des bijoux. Les gens ont tendance à acheter davantage quand le prix de l'or monte", poursuit-il.

UN NOMBRE MAGIQUE

Maintenant que le cap des 500 dollars l'once a été franchi alors que le marché le visait depuis plusieurs semaines, les intervenants s'attendent à des prises de bénéfices qui pourraient conduire à une plus grande volatilité.

Ils n'ont pas oublié qu'en décembre 1987, l'or ne s'était maintenu qu'une journée au-dessus des 500 dollars, ni qu'en 1983 il avait grimpé jusqu'à 509 dollars début février pour terminer l'année à 340 dollars environ.

Son record historique remonte à 850 dollars l'once en janvier 1980.

"Maintenant que nous avons eu le nombre magique, nous pourrions assister à des ventes. J'ajouterais que l'intérêt pour des achats spéculatifs s'étant accru à New York, il y a aussi la crainte des liquidations de positions", résume un négociant de Singapour.

"Faute de stabilité sur les cours, les consommateurs tendent aussi à recycler l'or", ajoute Prithviraj Kothari, un négociant de New Delhi.

L'Inde, premier pays consommateur d'or au monde, a ainsi vu ses importations tomber à 200-300 kg seulement par jour, contre une tonne et demie en période normale, à cause de la flambée des prix.

"(Mais) le marché va rester acheteur et les cours pourraient monter jusqu'à 525 dollars l'once", poursuit kothari.

Dans le sillage du métal jaune, le platine a franchi le seuil psychologique des 1.000 dollars l'once, son plus haut niveau depuis 1980.
«Lorsque le dernier arbre aura été abattu, le dernier fleuve pollué, le dernier poisson capturé, vous vous rendrez compte que l'argent ne se mange pas» - Proverbe Cree

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2990
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 29 nov. 2005, 21:20

On peut parier sur l'or à Paris

FINANCE Depuis lundi dernier, les épargnants peuvent de nouveau s'intéresser au métal précieux à la Bourse de Paris.
Anne Bodescot
[12 novembre 2005]


DU JAMAIS VU depuis 30 ! Lundi, un titre qui réplique pas à pas le cours de l'or a été admis à la Bourse de Paris. Les épargnants peuvent l'acheter et le revendre en temps réel pour la valeur d'un dixième environ du prix de l'once cotée au même moment à Londres (1). Soit aujourd'hui autour de 39 euros. Sa liquidité est assurée en permanence par la Société générale. Son nom ? Le Lyxor Gold Bullion Securities (GBS).


Sa naissance réjouira les épargnants qui ont regardé avec envie ces dernières années la remontée spectaculaire du métal jaune. Il leur était en effet difficile d'en profiter. Acheter tout simplement des lingots ou des Napoléon les exposait à une fiscalité dissuasive, avec à la revente une taxe de 8% sur la totalité du prix, quel que soit le gain ou la perte dégagé depuis l'achat. Pour profiter de la hausse, ils préféraient donc en général les actions des mines aurifères, en direct ou au travers d'OPCVM spécialisés. Hélas ! leurs cours ne dépendent pas seulement du cours de l'or.


Une fiscalité attractive


Le Lyxor Gold Bullion Securities n'a pas ces inconvénients. C'est une obligation à zéro coupon, garantie en permanence par des barres de métal précieux conservées dans les chambres fortes de la banque HSBC à Londres. Sur le site Internet qui lui est dédié, http://www.lyxorgbs.fr, les curieux peuvent même identifier les barres affectées aux Lyxor GBS qu'ils détiennent. Rien n'empêche d'ailleurs de demander leur remboursement en or physique. Mais ce n'est pas le but du jeu.


Au contraire, l'atout de ce nouveau placement est sa simplicité. Il s'achète et se vend comme une obligation, avec les frais de courtage habituels. Et sa fiscalité est attractive : les plus-values ne sont taxées, au taux de 27%, que si le contribuable a vendu plus de 15 000 euros de valeurs mobilières (actions, obligations, sicav, FCP...) dans l'année. Seul regret ? Le Lyxor GBS n'est pas éligible au plan d'épargne en actions (PEA). Et il n'est pas couvert contre le risque de change. Or, pour les Français, jouer l'or, coté en dollar, c'est aussi forcément parier sur la devise américaine.


(1) Aux frais de gestion près, fixés à 0,40% l'an.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 30 nov. 2005, 12:05

nous entrons donc dans l'ére de l' Or virtuel !
Mais suis pas sur que ca resiste à un gros crack financier.

Image

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Message par epe » 30 nov. 2005, 14:28

energy_isere a écrit : Rien n'empêche d'ailleurs de demander leur remboursement en or physique. Mais ce n'est pas le but du jeu.
C'est bien là qu'est le risque. La totalité des sommes investies sont-elles réellement converties en or physique? Qui en est le garant? Pendant longtemps le fameux étalon-or a fonctionné ainsi. La monnaie papier était convertible en or mais comme, pour de simples raisons pratiques, tout le monde ne souhaitait pas échanger ses billets contre de l'or, ni au même moment, les banques centrales se sont progressivements autorisées à faire circuler beaucoup plus d'argent papier que leur contre-valeur en or, l'or ne garantissant plus dans les faits que quelques % des sommes en circulation.
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 01 déc. 2005, 19:47

Les pays Asiatiques se réveillent ! Ils larguent leurs dollars contre de l 'OR :smt044

http://english.peopledaily.com.cn/20051 ... 24958.html
Asian central banks likely to increase gold reserves
When hedge fund pushed gold price to a record high in 18 years, central banks of Asian countries including China are expected to further increase their gold reserves, according to International Finance News reports.

Russia, Argentina and South Africa have decided this month to increase their gold reserves, which reversed the selling trend in six years by world central banks, especially European ones.

It is only a question of time for Asian central banks to follow and buy in gold: they hold 2.6 trillion US dollars in foreign exchange reserves, and able to change more of them into gold as a hedge against US dollar falls.

The US dollar will inevitably slip further. Some budget deficits of the seven major industrial countries are at a record level, and central banks are "printing banknotes" to devalue their currencies. Huge amount of budget deficits and debts in Europe, America and Japan will finally force them to increase real interest rates in an effort to drag economies back to the right track. This means slower growth rate and lower prices of stock, bond and real estate as well as faster increase of inflation -- a golden opportunity for central banks to buy in gold.

Asian countries have good reasons to hold more gold. Compared with developed countries, their percentages of gold in foreign exchange reserves are apparently small. As the World Gold Council pointed out, Asian investors are the world largest gold consumers, but gold only takes 1.1 percent in China's official reserves, or 1.3 and 3.6 percent in Japan and India respectively. A sharp contrast is the American percentage of 63.8 percent, and over 50 percent in Germany, France and Italy respectively.

Due to fluctuations of major currencies, Asian countries may not choose to change their US dollars into euros. Meanwhile, they don't like holding too much dollars, so one of the way outs is simply to have more gold. Of courses, Asian countries need coordination in this regard, since action from a single country may trigger strong fluctuations of exchange rates and harm economic activities.

By People's Daily Online

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64274
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 02 déc. 2005, 12:14

L' OR continue de monter.

Le 02 Dec 2005 à midi / London
l'once à 504 $ , et 431 euro.

Répondre