[Crise] Du côté des bourses

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9836
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par Remundo » 10 mars 2020, 08:01

ça reprendra naturellement quand la psychose du corona-virus retombera.

les bourses sont d'une stupidité maladive à amplifier des petites choses pour rien.

Noelia
Kérogène
Kérogène
Messages : 61
Inscription : 27 juin 2019, 19:47

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par Noelia » 10 mars 2020, 08:03

La Chine et l'Italie au bord du dépôt de bilan mais tout va bien.... :-"

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12542
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par mobar » 10 mars 2020, 08:51

Le dépôt de bilan, c'est pour les blaireaux et les sociétés de blaireaux, pas pour les états! ;)

Ceux qui se relèveront le plus vite, seront ceux qui auront touché le fond le plus tôt et seront descendu le plus rapidement
Et dès qu'il auront la tête hors de l'eau, ils rachèteront les actifs de ceux qui sont encore sous l'eau

Mort aux cons, la première loi de la nature!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2258
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » 10 mars 2020, 10:06

On va avoir droit à une hausse des bourses aujourd'hui. C'est en principe ce qui se passe après une démerdée comme hier. Les shorts prennent leurs bénéfices et les autres tentent de prendre position sur un point bas. Il y a un petit côté autoréalisateur.

Image

BTFD, pour "Buy The Fucking Dip". L'image montre Lawrence Kudlow, principal conseiller économique de Donald Trump.

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2258
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » 11 mars 2020, 22:48

Bon, ben... Après la hausse d'hier, le marché est reparti à la baisse aujourd'hui, perdant tous les gains d'hier et tombant encore un peu plus bas.

Les médias ricains titrent tous que le Dow Jones a perdu 20% depuis son record du mois dernier, entrant ainsi dans un bear market. C'est le pessimisme tout azimut. Boeing a perdu 18% sur cette seule séance. Donald Trump va faire une annonce à la nation depuis le bureau ovale... C'était pas du tout prévu.

Même top sur les bourses européennes. Le CAC40 frôle les 4'600pts, son niveau le plus bas depuis le creux de fin 2018.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12542
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par mobar » 11 mars 2020, 22:57

C'est le règne de la décroissance qui s'amorce! [-o< O:) =; :^o :^o :^o
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9836
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par Remundo » 11 mars 2020, 23:05

décompte officiel des morts du Coronavirus est d'à peu près 4000 morts dans le monde...

pour moi le décrochage de la bourse est délirant...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64951
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par energy_isere » 12 mars 2020, 00:02

Remundo a écrit :
11 mars 2020, 23:05
décompte officiel des morts du Coronavirus est d'à peu près 4000 morts dans le monde...

pour moi le décrochage de la bourse est délirant...
:roll: le pétrole qui décroche de 25 %, les avions cloués au sol, le tourisme très réduit, l'économie Chinoise réduite, l'économie Italienne qui va entrer en récession......
Normal que la bourse décroche aussi.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12542
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par mobar » 12 mars 2020, 06:34

Dans un petit mois, vous allez pouvoir acheter des actions à prix cassés! :shock: :wtf: 8-[ :ugeek:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9836
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par Remundo » 12 mars 2020, 10:06

energy_isere a écrit :
12 mars 2020, 00:02
:roll: le pétrole qui décroche de 25 %, les avions cloués au sol, le tourisme très réduit, l'économie Chinoise réduite, l'économie Italienne qui va entrer en récession......
Normal que la bourse décroche aussi.
oui oui, tout ça pour une grippe un peu nouvelle et contagieuse qui fait moins de 1000 morts par pays, laisse-moi méditer... :roll: il y a un emballement totalement disproportionné, Covid19, ça n'est pas ebola...

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2258
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » 12 mars 2020, 10:14

Jeudi noir!!!

Les bourses européennes s'effondrent! Le CAC40 tombe à 4'300 pts, soit une chute de 30% depuis sont point haut à 6'100 pts le 19 février dernier.

Pour comprendre, ce n'est pas la gravité de l'épidémie en elle-même qui est en cause. C'est le fait qu'on a un système économique très complexe et qui reposait sur un fragile "Business As Usual" vital pour justifier toute la croissance observée ces 10 dernières années dans les marchés financiers.

On l'a abordé de long en large dans le fil "2016, 2017... Crise financière". La perturbation engendrée par la baisse brutale de consommation, entre autre le pétrole mais aussi tout un tas d'activités économiques, affecte les flux d'argent et génère cet effet domino.

Faut comprendre le cycle de la monnaie... Les gens reçoivent des salaires et consomment des biens et services, qui rentrent dans les entreprises pour les faire fonctionner et payer les salaires. C'est ce cycle qui est actuellement cassé dans une certaine mesure.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5500
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par sceptique » 12 mars 2020, 10:52

Remundo a écrit :
12 mars 2020, 10:06
oui oui, tout ça pour une grippe un peu nouvelle et contagieuse qui fait moins de 1000 morts par pays, laisse-moi méditer... :roll: il y a un emballement totalement disproportionné, Covid19, ça n'est pas ebola...
Ebola est paradoxalement moins dangereux à l'échelle planétaire. En tuant très vite son hôte, la propagation est limitée.
Covid19 avec les porteurs sains se propage comme une trainée de poudre. Avec une croissance exponentielle comme en Italie on atteint vite des chiffres effarants.
Par exemple, avec un doublement tous les 5 jours on a x1000 en 50 j. Les 1 000 morts deviennent 1 million ...
Plus grave (?) pour chaque mort il y a une dizaine de patients en soins intensifs pendant une vingtaine de jours. Ce qui fait exploser tous les systèmes de santé "modernes". Du coup on doit laisser mourir des gens ce qui va déclencher un fort mécontentement (euphémisme).
L' emballement est donc totalement proportionné. On risque même, au bilan final (6 mois ? 1 an ?) de s'apercevoir que l'on a pas fait assez.

Ton discours, largement partagé, peut avoir des conséquences dramatiques . En résumé :
Trop peu, trop tard et on compte les morts.

La Chine a pris des mesures apparemment invraisemblables mais efficaces. L'Italie, toutes proportions gardées, est dans une situation bien pire.
Par contre ces mesures sanitaires ont un impact terrible sur une économie "moderne". Et les marchés ont mis du temps mais ils ont compris.

Remarque : Dans les pays moins développés on est habitué à un système sanitaire plein de trous. Et laisser mourir des gens est "habituel".

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64951
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par energy_isere » 12 mars 2020, 20:29

La débâcle continue, Trump fait peur et la BCE déçoit

PUBLIÉ LE 12/03/2020 PARIS (Reuters)

Les Bourses européennes ont vécu jeudi l'une des pires séances de leur histoire, la déception qui a accueilli les décisions de la Banque centrale européenne (BCE) ayant amplifié la chute provoquée dès l'ouverture par la décision de Donald Trump d'interdire le territoire américain aux ressortissants de la majeure partie des pays de l'Union sur fond de pandémie mondiale.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un repli sans précédent de 12,28% (565,99 points) à 4.044,26 points, au plus bas depuis la mi-2016. A Londres, le FTSE 100 a perdu 10,87% et à Francfort, le Dax a reculé de 12,24%.

L'indice EuroStoxx 50 a cédé 12,4%, le FTSEurofirst 300 11,53% et le Stoxx 600 11,48%, du jamais vu depuis sa création.


Revenu à son plus bas niveau depuis 2013, le Stoxx 600 accuse désormais un recul de plus de 30% par rapport à son pic du 19 février.

La BCE a certes annoncé une nouvelle enveloppe de 120 milliards d'euros allouée à ses achats d'actifs cette année et elle a assoupli les contraintes réglementaires imposées aux banques mais elle n'a pas modifié ses taux d'intérêt, contrairement aux attentes, et sa présidente, Christine Lagarde, s'est surtout employée à souligner la responsabilité des gouvernements de la zone euro en matière de relance budgétaire.

Elle a en outre nourri la volatilité sur le marché des emprunts d'Etat en déclarant que la BCE n'est "pas là pour réduire les spreads", des propos qu'elle a tenté d'atténuer par la suite.

Côté, actions, l'indice de volatilité de l'EuroStoxx 50 affichait en fin de séance un bond de 36% et retrouvé son niveau de novembre 2008.

La baisse était déjà forte avant les annonces de la BCE, la décision de Donald Trump de fermer pour 30 jours les frontières des Etats-Unis aux voyageurs en provenance des 26 pays de l'espace Schengen pour lutter contre la propagation de l'épidémie ayant ravivé la peur d'une quasi-paralysie de l'économie mondiale.

A WALL STREET

Après une ouverture en baisse de plus de 7%, Wall Street réduisait ses pertes à trois heures de la clôture après l'annonce par la Réserve fédérale de New York de nouvelles opérations de refinancement destinées aux banques et d'achats de bons du Trésor.

Le Dow Jones limitait alors son repli à 4,52% tandis que le Standard & Poor's 500 cédait 4,35% et le Nasdaq Composite 6,81%.

VALEURS

En Europe, la chute n'a épargné aucun secteur: le compartiment automobile a cédé 15,89%, celui de l'assurance 15,11%, celui des matières premières 14,4%.

L'indice Stoxx des banques de la zone euro affiche quant à lui une baisse de 16,57% sur la journée; parmi les mouvements les plus spectaculaires, Natixis a perdu 21,01%, ABN Amro 21,25% et Commerzbank 21,21%. Deutsche Bank (-18,44%) a inscrit un nouveau plus bas historique à 4,871 euros.

Le secteur du transport aérien et du tourisme a chuté de son côté de 13,15% après la décision américaine visant l'Europe.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... it.N939716

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2258
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » 12 mars 2020, 21:38

Les bourses américaines sont closes. Tout comme les bourses européennes, elles ont vécus l'une de leur pire journée de leur histoire. Au final, -10% sur le Dow Jones, -9.5% sur le S&P500.

Mais le moment le plus spectaculaire, c'est lorsque la FED a tenté d'intervenir en annonçant une injection de 1'500 milliards de dollars sur les marchés financiers (500 aujourd'hui, 1000 demain). Les marchés se sont relevés, atténuant fortement leurs pertes... Pendant 15 minutes. Et après c'est reparti à la baisse. C'est ce qu'on appelle pisser dans un violon (un pipi à $1'500 milliards quand même).

Outre la décision unilatérale de Trump vis-à-vis des voyages en Europe, j'ai l'impression qu'il y a l'anticipation et l'incertitude de ce qui va se passer aux Etats-Unis dans les deux prochaines semaines qui pèse.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64951
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par energy_isere » 13 mars 2020, 00:35

Wall Street termine sur sa plus forte chute depuis le krach de 1987

REUTERS | LE 12/03 2020 à 21:35

Le Dow Jones cède 9,99%, le S&P 500 9,51% et le Nasdaq 9,43%. Regain d'inquiétude face aux conséquences du coronavirus. Les banques centrales ne rassurent pas. Les restrictions des vols transatlantiques plombent les compagnies aériennes.


NEW YORK, 12 mars (Reuters) - La Bourse de New York a perdu près de 10% lundi, sa plus forte baisse depuis le krach de 1987, conséquence d'un regain d'inquiétude quant aux conséquences économiques et financières de la pandémie de coronavirus.


La décision de Donald Trump d'interdire le territoire américain aux ressortissants de la majeure partie des pays de l'Union européenne a provoqué un nouveau vent de panique chez les investisseurs, peu satisfaits des mesures de soutien annoncées jusqu'ici par les gouvernements et les banques centrales.

Après un premier "lundi noir" le 9 mars, le Dow Jones a cédé 9,99% soit 2 352,6 points à 21 200,62. L'indice phare de la Bourse de New York n'avait jamais autant perdu depuis le krach de 1987. Le 19 octobre de cette année-là, le Dow avait plongé de 22,6%. La SEC, l'autorité boursière américaine, a instauré depuis cette date des "coupe-circuits" pour prévenir de trop fortes baisses.

Le S&P-500, plus large, a perdu 260,75 points, soit -9,51%, à 2 480,63, sa plus forte baisse en une séance depuis 1987 également.


Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 750,25 points (-9,43%) à 7 201,80 points.

Les indices S&P 500 et Nasdaq ont perdu environ 24% de leur valeur depuis qu'ils ont atteint il y a seulement 16 séances leurs plus hauts historiques. Tous les indices de Wall Street sont désormais entrés dans une phase de marché baissier (bear market), affichant une baisse supérieure à 20% par rapport à leurs plus hauts les plus récents.

"C'est la baisse de 20% la plus rapide de l'histoire", a commenté Paul Nolte, gérant de portefeuille à Kingsview Asset Management à Chicago. "Tous les jours on vend davantage et juste au moment où l'on pense arriver au bout, on n'y est pas encore. Les gens ne savent pas combien de temps cela va durer alors ils vendent et s'en aillent."
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 99469.html

Répondre