[Crise] Du côté des bourses

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Jeudi
Goudron
Goudron
Messages : 102
Inscription : 15 juin 2020, 18:53

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par Jeudi » 15 juin 2020, 19:25

Merci tita pour ces exemples. Perso j’interprète cela comme une évidence d’un marché croulant sous les liquidités/d’une incapacité structurelle à réinjecter ces capitaux dans l’économie réelle. Idéalement ce serait la bonne période pour une taxe de redistribution sur les capitaux, dont les revenus pourraient être utilisés sous forme de subvention du travail ou de revenu universel de base. Réalistiquement je vois plutôt les entreprises accumuler des participations croisées en tant que trap à liquidité, avec comme conséquence un affaiblissement du lien entre la qualité des actifs et leur valorisation boursière. Une chose toutefois ne cadre pas avec cette vision: je m’attendrais à ce que l’or monte plus vite que la bourse. Est-ce que quelqu’un pense comprendre pourquoi cette valeur refuge ne monte pas en flèche?

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9043
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par kercoz » 15 juin 2020, 23:14

Jeudi a écrit :
15 juin 2020, 19:25
Une chose toutefois ne cadre pas avec cette vision: je m’attendrais à ce que l’or monte plus vite que la bourse. Est-ce que quelqu’un pense comprendre pourquoi cette valeur refuge ne monte pas en flèche?
Je n' y connais strictement rien, mais il est possible que ce soit du fait que l' or n'est plus du métal mais du papier.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7912
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par phyvette » 16 juin 2020, 00:12

L'or n'est pas un placement c'est une assurance contre l'inflation, or il n'y a pas d'inflation.
L'or n'offre aucun rendement, aucun revenu ni dividende.
L'or est risqué a mettre en sécurité, et par définition au porteur.
L'or peut aussi voir sa valeur baisser.

Même le livret A fait mieux.

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2170
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » 16 juin 2020, 10:06

Oui, l'or est devenu un actif comme un autre... Mais les traders cherchent du rendement. Quand un titre bondit de 500% sur quelques jours, même si l'entreprise est en processus de faillite/restructuration, ça leur paraît mieux qu'une hausse de l'or de 20% (hausse depuis le 23 mars). D'ailleurs, le S&P500 est monté de 43% depuis le 23 mars.

Enfin bref... depuis jeudi passé, les bourses américaines étaient reparti à la baisse. Et là, du coup, la FED a à nouveau dégainé sont bazooka financier, et a annoncé qu'elle allait racheter encore plus de dette obligataire d'entreprise. Du QE, encore du QE, toujours plus de QE. Je rappelle que ce mécanisme fait que les détenteurs de ces obligations se retrouvent avec plein de fric, qu'ils s'empressent de placer.

Donc voilà, la bourse est devenu un casino géant où tu ne peux pas perdre parce que dès que ça baisse... Hop, la FED est là pour renflouer tout le monde. Evidemment, ça n'a aucun effet sur l'économie réelle qui continue à se manger à grand coup de licenciements. Mais les traders spéculent sur l'avenir formidable qu'on aura dans 30 ans, ils se fichent de plus en plus du présent et de la réalité.

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2170
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » 16 juin 2020, 12:47

tita a écrit :
13 juin 2020, 13:20
Du coup, l'entreprise veut capitaliser (littéralement) sur une anomalie qui s'est produite à la bourse. Nul ne sait si ces actions qui vont être vendues vont valoir quoi que ce soit au terme de la procédure de faillite. Impossible d'imaginer cependant que Hertz puisse se renflouer même si tout revient à la normale. L'entreprise est déficitaire depuis plusieurs années. Elle avait donc la tête sous l'eau, et la crise du covid n'a fait que plonger un peu plus l'entreprise.
We are in the process of Chapter 11 reorganization cases under the Bankruptcy Code, which may cause ourcommon stock to decrease in value, or may render our common stock worthless.As previously disclosed, on May 22, 2020, we filed voluntary petitions under Chapter 11 of the Bankruptcy Code in the Bankruptcy Court, thereby commencing the Chapter 11 Cases for certain debtors,including Hertz Global Holdings, Inc. The price of our common stock has been volatile following thecommencement of the Chapter 11 Cases and may decrease in value or become worthless. Accordingly, any trading in our common stock during the pendency of our Chapter 11 Cases is highly speculative and poses substantial risks to purchasers of our common stock. As discussed below, recoveries in the Chapter 11 Casesfor holders of common stock, if any, will depend upon our ability to negotiate and confirm a plan, the terms of such plan, the recovery of our business from the COVID-19 pandemic, if any, and the value of our assets. Although we cannot predict how our common stock will be treated under a plan, we expect that common stock holders would not receive a recovery through any plan unless the holders of more senior claims and interests, such as secured and unsecured indebtedness (which is currently trading at a significant discount), are paid in full, which would require a significant and rapid and currently unanticipated improvement in business conditions to pre-COVID-19 or close to pre-COVID-19 levels. We also expect our stockholders’equity to decrease as we use cash on hand to support our operations in bankruptcy. Consequently, there is asignificant risk that the holders of our common stock, including purchasers in this offering, will receive norecovery under the Chapter 11 Cases and that our common stock will be worthless
Toujours autour de Hertz, le prospectus est très explicite sur les risques. En clair, sans retour à la normal très rapide de leur business aux niveaux pré-covid, ce qu'ils n'anticipent pas, ils estiment qu'il n'y a pratiquement aucune chance que les créanciers prioritaires puissent être remboursés et qu'il reste quelque chose pour les actionnaires.

Il semblerait que les traders de la plateforme Robinhood, très prisée par les particuliers ("day traders"), soient à l'origine de cette anomalie. Les institutions sont plus prudentes, enfin elles n'ont pas d'illusion. Et on voit ces "day traders" sur les réseaux sociaux qui accusent le short-trading (paris à la baisse) de comploter et manipuler le marché, et d'affaiblir les bonnes entreprises américaines qui offrent de l'emploi. Et on retrouve un peu ces schémas de Kevin_du_47 qui a tout compris des plans de la Big Finance et qui va faire mieux qu'elle à la bourse. Ou, s'il perd son fric, ce sera à cause de la Big Finance... Bref.

Dans un article de BFM business:
"À moins qu'un génie ou qu'une lampe ne fasse apparaître le pool de garanties, nous nous attendons à ce que la valeur des capitaux propres soit nulle", ont également déclaré les analystes de CreditSights. "Ce n'est pas de l'investissement, c'est un jeu d'argent ("gambling" dans le texte, NDRL)" a pour sa part affirmé Nancy Tengler, directrice des investissements chez Laffer Tengler Investments. "Voici le spectacle de clown que Jay Powell a créé" renchérit Sven Henrich, fondateur de NorthmanTrader.com, pour qui l'illusion de l'argent gratuit et illimité créée par la Fed au cours des derniers mois a rendu les marchés complètement irrationnels.
https://www.tradingsat.com/actualites/i ... 18515.html

On verra ce que tout ça va donner.

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2170
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » 19 juin 2020, 10:38

Une affaire qui risque de faire du bruit...
Wirecard n'exclut pas avoir été victime d'une fraude de grande ampleur

(Reuters) - Le groupe allemand de services financiers Wirecard a déclaré vendredi ne pas exclure avoir été victime d'une "fraude dans des proportions considérables" après avoir repoussé jeudi la publication de ses comptes 2019 faute d'une validation par le cabinet d'audit EY (Ernst & Young).

L'action, déjà malmenée jeudi avec une chute d'environ 60%, reculait encore vendredi de plus de 20% dans les premiers échanges à la Bourse de Francfort.

Les comptes de Wirecard présentent des incertitudes sur certains soldes de trésorerie représentant un montant de 1,9 milliard d'euros, soit le quart du bilan consolidé, a indiqué jeudi le groupe, ajoutant que certains éléments donnaient à penser que ces soldes étaient "faux" et avaient été transmis "afin de tromper le cabinet d'audit".
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 3442934912

Chef, j'ai une petite erreur dans les comptes... $1.9 milliards. Bah, on met ça dans les pertes et profits.

alain2908
Condensat
Condensat
Messages : 618
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par alain2908 » 20 juin 2020, 08:37

en effet, ca a l'air croquignolesque https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Jeudi
Goudron
Goudron
Messages : 102
Inscription : 15 juin 2020, 18:53

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par Jeudi » 23 juin 2020, 07:11

Kercoz, non je ne pense pas. Comme dit phyvette le papier est dans les faits un titre de propriété d’une quantité d’or que tu peux effectivement te faire livrer (selon les législations).

Phyvette, long time no see :) je ne sais pas si ce que tu dis est vrai, mais, comme dit tita, je ne vois pas comment cela expliquerait que les investisseurs préfèrent des bons pourris à l’os plutôt que titres d’or. Oui, cela peut baisser, mais autant qu’une action d’une entreprise en faillite qui va prioriser de rembourser ses créanciers? Dur à croire, et je n’aimerais pas parier que c’est complètement irrationnel. Généralement, quand on pense que les marchés sont irrationnels, les chances sont que c’est nous qui manquons un truc évident. Et qui m’échappe.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4676
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par nemo » 23 juin 2020, 10:58

Jeudi a écrit :
23 juin 2020, 07:11
Kercoz, non je ne pense pas. Comme dit phyvette le papier est dans les faits un titre de propriété d’une quantité d’or que tu peux effectivement te faire livrer (selon les législations).

Phyvette, long time no see :) je ne sais pas si ce que tu dis est vrai, mais, comme dit tita, je ne vois pas comment cela expliquerait que les investisseurs préfèrent des bons pourris à l’os plutôt que titres d’or. Oui, cela peut baisser, mais autant qu’une action d’une entreprise en faillite qui va prioriser de rembourser ses créanciers? Dur à croire, et je n’aimerais pas parier que c’est complètement irrationnel. Généralement, quand on pense que les marchés sont irrationnels, les chances sont que c’est nous qui manquons un truc évident. Et qui m’échappe.
Je pense simplement que les "marchés" ont décidés d'arréter de faire semblant que ce qui se passe en bourse soit en relation quelconque avec ce qui se passe dans la sphére productive. Depuis la bulle internet du début 2000 le découplage entre la bourse et "économie réelle" est de plus en plus manifeste là ils ont passé un seuil et font joujou dans leur bac à sable en rompant le plus possible les liens. Et c'est normal quand on y réfléchit : le but n'a jamais été de financer quoi que ce soit ou de représenter quoi que ce soit, le but à toujours été de faire du pognon (sinon faudra m'expliquer à quoi sert de donner des ordres d'opération dans des temps inférieurs à la seconde) . Donc tout ce qui fait obstacle a cet objectif est peu à peu éliminé.
ça étouffe la sphére productive? Et alors?
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2170
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » 05 août 2020, 17:48

Kodak

Oui, Kodak... l'entreprise qui avait fait faillite en 2012 parce qu'elle s'est fait littéralement défoncer par les appareils photos numériques. Enfin, pas faillite totale, mais chapter 11, et qui en a émergé en 2013... Une coquille comparé au mastodonte que l'entreprise était auparavant.

Alors que son action était tombé à $2 (de $36 en 2014), la valeur a soudain bondi à $60 mercredi 29 juillet. Bon, depuis c'est retombé à $14, ce qui reste une hausse de 700%. De plus, la baisse est principalement liée à la dilution du stock par l'émission de stock-options. La raison? Une annonce que l'entreprise a reçu un prêt de $765 millions pour le développement d'une production pharmaceutique, les ingrédients qui sont habituellement produits en Chine.

Ce n'est pas totalement absurde (l'entreprise est dans le domaine de la chimie)... Mais il faut se rappeler que l'entreprise avait aussi évoqué en janvier 2018 se lancer dans les cryptomonnaies, ce qui avait fait monter aussi leur action avant qu'elle redescende.

Mais surtout, les dirigeants semblent avoir profité de cette hausse à travers leurs stock-options, ce qui laisse craindre un délit d'initié...

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2170
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Crise] Du côté des bourses

Message par tita » Hier, 11:52

C'est de nouveau l'euphorie... Le S&P500 n'est pas loin de retrouver son plus haut niveau de février, porté par la TECH. Le Nasdaq s'approche des 12'000 points, ce qui ferait une hausse de 100% en 3 ans, il avait atteint les 6'000 points en 2017. Lundi, la capitalisation de Microsoft est montée de $80 milliards, juste parce qu'ils pourraient acquérir la partie américaine de Tik Tok... Apple s'approche des $2'000 milliards, alors qu'ils avaient franchit les $1'000 milliards en 2018.

Image
Encore une fois la journée d’hier aura été belle. Pas extraordinaire comme un jour ou Apple et Amazon publient des chiffres meilleurs que les attentes, mais pas mal quand même. ?À la place des deux géants de la technologie, hier on a eu droit à un show de Disney – un show qui nous laissait pantois, surtout quand on sait ce qu’ils ont pris dans le dents le trimestre dernier. Je ne sais pas si nous sommes entrés dans une période euphorique où les gens se bourrent d’amphétamines pour commencer la journée et ne voient QUE les bonnes nouvelles, mais disons que l’on est quand même dans une période très très particulière. Quoi qu’il en soit le Nasdaq vient d’enquiller sa sixième séance de hausse consécutive, le Dow Jones vient d’aligner 4 séances de hausse de son côté et j’ai vu un article passer dans mon flow de news qui disait que le marché serait « beaucoup, beaucoup plus haut » en 2021 – sans préciser de combien, un autre qui disait que le Dow Jones serait à 100'000 dans dix ans –soit 4 fois plus haut et un dernier qui mentionnait que voir l’or à 3'000$ ne serait qu’une formalité et qu’il fallait plutôt envisager 3’400$. Quand je vois tout ça, je me dis qu’on est dans un conte de fées et que le jour où on va se réveiller, ça va faire bizarre.
En gros on a transformé l’adage « acheter la rumeur et vendre la nouvelle » en : « acheter la rumeur, acheter la nouvelle et acheter aussi un peu d’or, on ne sait jamais ». Il y a définitivement un truc de bizarre qui est en train de se passer. Il est clair que la conjonction des taux à zéro un peu partout dans le monde, des soutiens économiques qui viennent d’un peu partout, des afflux de liquidités qui nous tombent dessus de tous les côtés – sans compter les banquiers centraux qui nous balancent du « Whatever it takes » avec le fantôme de Draghi en arrière-plan, font que le marché se retrouve dans une situation inédite, une situation qui le place dans un monde merveilleux qui ressemble en effet à un film de Disney. Mais il semblerait quand même que l’on a tendance à oublier les méchants dans l’histoire, les monstres qui se planquent dans la forêt maléfique et qui attendent que l’on parte se balader un peu trop près avec notre panier pique-nique pour nous tomber dessus.
https://www.investir.ch/2020/08/a-la-fi ... -a-100000/

J'aime bien lire les avis de ce trader... Il dit lui-même qu'il mise sur la hausse des marchés, mais il a un peu plus de bouteille que d'autres. Et clairement, la déconnexion entre les marchés et la réalité lui paraît évidente. Ce n'est pas le seul à être dubitatif face à l'effervescence actuelle, alors qu'on traverse une situation où le PIB baisse, des entreprises sont en difficulté, etc. Tout ça reste bien évidemment lié aux stimulus des banques centrales... Bref, on verra où tout ça va mener.

Répondre