Une croissance décorrélée de la conso d'énergie, possible ?

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Corrélation croissance PIB / consommation d'énergie primaire.

Vous pouvez sélectionner 1 option

 
 
Consulter les résultats

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12556
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Une croissance décorrélée de la conso d'énergie, possible ?

Message par mobar » 06 déc. 2018, 12:54

chakiroul a écrit :
06 déc. 2018, 12:00
mobar a écrit :
06 déc. 2018, 11:21
La croissance de la vitesse de consommation d'énergie à baissé en même temps que la croissance du PIB à diminué, ça laisse à penser que ces deux variables sont bien liées
non mobar c'est mieux que ça, Gaël Giraud avec Zeynep Karahman a montré que la baisse de conso d'énergie précède la baisse de PIB
https://www.youtube.com/watch?v=vW7WywnOxas
Ce qu'on enregistre pour le moment c'est une baisse de la croissance de la conso d'énergie et une baisse de la croissance du PIB, OK

Les deux continuent à croitre, certes moins vite, mais croissance quand même

L'important c'est que quand tu rajoutes le facteur croissance de la population, les ratio conso d'énergie/individu et le PIB/habitant stagnent
Dés lors qu'ils commenceront à baisser tu vas rentrer dans des conflits sociaux qui ne pourront qu'être amplifiés par la croissance des inégalités entre les 1% les plus riches et les 50% les plus pauvres

A mon avis, on y est!

Trouver de l'énergie supplémentaire, réduire la population à des niveaux acceptables apparait insuffisant pour maintenir un niveau de "richesse" individuelle constant. Reste à jouer aussi sur le troisième facteur : les inégalités entre les 1% les plus riches et les 50% les plus pauvres voire le quatrième : augmenter l'efficacité du système tout entier en éliminant les parasites (révolution classique) ou par une révolution technologique (IA, robots ...) ou une révolution citoyenne (taxe Tobin, démocratie directe numérique, salaire à vie, revenu de base ...)

Pour être compris, les systèmes complexes ne peuvent se réduire à une variable (Climat = CO2 ou PIB = énergie) mais à une multitude d'éléments dont ceux qui paraissent parfois les plus insignifiants mais sont les plus nombreux, peuvent amener des bouleversements inespérés (GJ)
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

chakiroul
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 385
Inscription : 25 déc. 2017, 20:11

Re: Une croissance décorrélée de la conso d'énergie, possible ?

Message par chakiroul » 06 déc. 2018, 13:26

mobar a écrit :
06 déc. 2018, 12:54
chakiroul a écrit :
06 déc. 2018, 12:00
mobar a écrit :
06 déc. 2018, 11:21
La croissance de la vitesse de consommation d'énergie à baissé en même temps que la croissance du PIB à diminué, ça laisse à penser que ces deux variables sont bien liées
non mobar c'est mieux que ça, Gaël Giraud avec Zeynep Karahman a montré que la baisse de conso d'énergie précède la baisse de PIB
https://www.youtube.com/watch?v=vW7WywnOxas
Ce qu'on enregistre pour le moment c'est une baisse de la croissance de la conso d'énergie et une baisse de la croissance du PIB, OK
Tu as lu vite et certainement pas regardé la vidéo de la présentation. Je disais d'une façon générale : la baisse de conso d'énergie précède la baisse de PIB ; et de même, la hausse de conso d'énergie précède la hausse de PIB. Je n'ai jamais dit qu'il y avait baisse actuellement.

La relation de dépendance entre les 2 variables n'est pas une corrélation, mais une co-intégration ! On mesure par la co-intégration la tendance des 2 variables à se rapprocher, la force de rappel statistique qui conduit les 2 variables à se rapprocher.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12556
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Une croissance décorrélée de la conso d'énergie, possible ?

Message par mobar » 06 déc. 2018, 13:37

Les deux variables sont liées, la baisse de la conso d'énergie précède la baisse du PIB, OK c'est intégré depuis longtemps pas besoin de Giraud pour en être persuadé

Après quand on a dit ça on n'a dit rien, surtout si on croit que ces deux seuls paramètres vont permettre de connaitre la fin de l'histoire ou mieux si on cherche à faire évoluer l'histoire dans une direction bien particulière

Selon les visions que l'on dénombre de l'avenir, continuation de la civilisation industrielle sans fossile, décroissance heureuse, décroissance subie, effondrement catastrophique, effondrement rampant ... on doit aller piocher dans les autres paramètres voire les signaux faibles pour confirmer ou infirmer les scénarii et en explorer d'autres

Comme disait l'autre la prédiction est un art difficile surtout lorsqu'il s'agit de prédire l'avenir :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

chakiroul
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 385
Inscription : 25 déc. 2017, 20:11

Re: Une croissance décorrélée de la conso d'énergie, possible ?

Message par chakiroul » 06 déc. 2018, 13:54

mobar a écrit :
06 déc. 2018, 13:37
Les deux variables sont liées, la baisse de la conso d'énergie précède la baisse du PIB, OK c'est intégré depuis longtemps pas besoin de Giraud pour en être persuadé
intégré depuis longtemps par qui ??? il est là le problème !

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12556
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Une croissance décorrélée de la conso d'énergie, possible ?

Message par mobar » 06 déc. 2018, 14:58

chakiroul a écrit :
06 déc. 2018, 13:54
mobar a écrit :
06 déc. 2018, 13:37
Les deux variables sont liées, la baisse de la conso d'énergie précède la baisse du PIB, OK c'est intégré depuis longtemps pas besoin de Giraud pour en être persuadé
intégré depuis longtemps par qui ??? il est là le problème !
Par tous ceux qui n'ont pas de la gely entre les oreilles!
En langage Gilet Jaune on dit : "plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite"

Mais ce n'est pas du tout la que se situe le problème, parce que ton confort de conduite et ta vitesse de déplacement, ils dépendent aussi de la pente de la route (combien l'oligarque te pique à la fin du mois sur ton salaire), du vent et de l'angle d'attaque de celui-ci (tes potes et ta famille qui rament dans le même sens ou à l'envers), des frottements et du poids de ton vélo (l'efficacité du système sur lequel tu as posé ton cul) ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65452
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Une croissance décorrélée de la conso d'énergie, possible ?

Message par energy_isere » 16 déc. 2019, 08:41

Un long papier de Gail Tverberg repris dans oilprice :
Could Low Energy Growth Lead To A Recession?
By Gail Tverberg -


Dec 14, 2019

Many people have the impression that recessions come from financial missteps, such as the US subprime loan fiasco. If energy is involved at all, the problem comes from high oil prices as supply becomes inadequate to meet demand.

The real situation is different. We already seem to be on the road toward a new crisis; this crisis is likely to be much worse than the Great Recession of 2008-2009. This time, a major problem is likely to be energy prices that are too low for producers. Last time, a major problem was oil prices that were too high for consumers. The problem is different, but it is in some ways symmetric.

Last time, the United States seemed to be the epicenter; this time, my analysis indicates China is likely to be the epicenter. Last time, the world economy was coming off a high growth period; this time, the world economy is already somewhat depressed, even before hitting headwinds. These differences, plus the strange physics-based way that the world economy is organized, explain why the outcome seems likely to be worse this time than in 2008-2009.

I recently explained what I see as happening in a presentation for actuaries: Recession Likely: Expect a Bend in Trend Lines. This post is based on this presentation, omitting the strictly insurance-related portions.

The big thing that the vast majority of people do not understand is how important energy is to the economy. Because of this issue, I started my presentation with this slide:
.......
......
https://oilprice.com/Energy/Energy-Gene ... ssion.html

Pas eu le temps de lire.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65452
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Une croissance décorrélée de la conso d'énergie, possible ?

Message par energy_isere » 01 mai 2020, 11:52

L' effet du confinement US et la crise économique qui en résulte (Covid19) sur la consommation de carburants :
Une chute particulièrement marquée de la consommation d'essences et de kérosène

En 2019, la consommation américaine de produits pétroliers était entre autres constituée, selon l’EIA, pour 45% d’essences (pour le transport routier), pour 20% de gazole (pour les transports) et de fioul (pour le chauffage et pour la production d’électricité) et pour 9% de kérosène (pour l’aviation civile et militaire).

Durant l’épidémie de Covid-19, c’est la consommation d’essences qui a le plus chuté en volume, en raison des mesures de confinement affectant les particuliers et de l’arrêt de nombreuses activités économiques. En pourcentage, le produit pétrolier le plus affecté par la chute de la demande est sans surprise le kérosène : l'EIA indique que « sa consommation hebdomadaire a chuté de 62% entre la période précédant l’épidémie et mi-avril 2020 ».

Image

La consommation de gazole (par les camions ou dans l’agriculture) a été moins affectée que celle des autres produits pétroliers, compte tenu du besoin de poursuivre les livraisons de nourriture et de matériel médical notamment. (©Connaissance des Énergies, d'après EIA)
source : https://www.connaissancedesenergies.org ... ues-200430

Répondre