La crise économique 2020 due au Covid-19

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : La crise économique 2020 due au Covid-19

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par tita » 24 août 2020, 17:50

Bon, réflexion personnelle sur la situation actuelle. L'aspect très frappant, c'est à quel point la Big Tech a augmenté de valeur durant cette crise. C'est surtout les indices américains qui en profitent, vu que les grands noms sont des firmes américaines. Ce qui fait que les bourses ont l'air de ne pas souffrir de la situation actuelle.

Mais hors de la Big Tech et Big Pharma ce n'est pourtant pas la fête. En particulier, les compagnies d'aviations, constructeurs, le secteur pétrolier, et tout ce qui touche au tourisme. L'effondrement des investissements dans le pétrole et l'injection monétaire de la FED ont pour effet d'exacerber les investissements dans les seuls trucs qui montent... Et en fait, ça monte de façon spectaculaire, voir irrationnelle. Tesla qui est monté de 1'000% en une année, Apple et Amazon qui doublent leur valorisation après leur creux de fin mars.

La question, c'est un peu de savoir jusqu'où tout ça va aller et à quel moment la réalité va reprendre le dessus. Et mon avis est que ce sera quand le pétrole va remonter. Càd quand les investissements vont reprendre et que la finance va retrouver d'autres investissements que la Tech et la Pharma.

Bref, pas vraiment avant 2021.

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par energy_isere » 09 août 2020, 09:47

Covid-19: pertes d'au moins 30 à 40 milliards d'euros pour le tourisme français

AFP•09/08/2020

Le secrétaire d'Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, chiffre à au moins 30 à 40 milliards d'euros "l'impact immédiat" de la crise sanitaire sur le secteur touristique français, dans un entretien au Journal du Dimanche, en soulignant qu'une partie de la clientèle internationale "a disparu".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 04ac3c63c9

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par energy_isere » 05 août 2020, 14:46

En raison du Covid-19, BMW enregistre sa première perte trimestrielle en plus de 10 ans

BOURSORAMA AVEC MEDIA SERVICES•05/08/2020

Malgré une perte d'exploitation totale de 666 millions d'euros entre avril et juin, le constructeur automobile allemand mise toujours sur un résultat annuel positif.
.....
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... f6fd9c683b

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par mobar » 02 août 2020, 19:18

Paulad a écrit :
02 août 2020, 09:48
On sort tout de même de l'argent magique de partout pour tenter de sauver tout ce qui peut l'être. Au final nous faisons que reporter le problème. Pourrons nous sortir autant d'argent lors de la prochaine crise ?
T'as raison, faudrait arrêter d'alimenter la machine à conneries et laisser faire covid et individus
En quelques semaines les questions "essentielles" de réchauffement climatique, de plastiques océaniques, de montée des océans, de prix du baril ... seraient reléguées au rang de curiosités exotiques !

:-" :-"

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par Paulad » 02 août 2020, 09:48

On sort tout de même de l'argent magique de partout pour tenter de sauver tout ce qui peut l'être. Au final nous faisons que reporter le problème. Pourrons nous sortir autant d'argent lors de la prochaine crise ?

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par phyvette » 31 juil. 2020, 16:46

Ben finalement 15-20% de décroissance ce n'est pas si terrible que ça. Si ça ce trouve y'en à qui vont aimer ça et ne plus vouloir croître.

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par energy_isere » 31 juil. 2020, 16:37

Image

Evolution du PIB dans une sélection de pays européens, dans l'Union européenne et dans la zone euro sur les deux premiers trimestres 2020 ( AFP / )

https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 34a3132f30

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par energy_isere » 30 juil. 2020, 11:11

Renault: Perte nette record de plus de 7 milliards d'euros au premier semestre, un "coup de semonce"

REUTERS•30/07/2020

Renault a déclaré jeudi que ses résultats du premier semestre, marqués par la plus lourde perte de son histoire sous l'effet conjugué des difficultés de son partenaire Nissan, de l'épidémie de coronavirus et de la restructuration de ses propres activités, étaient pour lui un "coup de semonce".

Le groupe au losange a accusé une perte nette, part du groupe, de 7,292 milliards d'euros, alors qu'il affichait l'an passé à pareille époque un bénéfice net de 790 millions.
......
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... a4a1d6f0bd

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par energy_isere » 21 juil. 2020, 20:56

Valeo a déjà supprimé 12 000 postes dans le monde au premier semestre

le 21/07/2020

L'équipementier automobile français Valeo a accusé au premier semestre 2020 une lourde perte nette à cause de la crise du coronavirus et engagé un vaste plan d'action pour réduire ses coûts et préserver sa trésorerie.
.............
lire https://www.usinenouvelle.com/article/v ... re.N987804

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par energy_isere » 16 juil. 2020, 21:33

Le marché automobile européen limite les dégâts en juin grâce à la France

AFP•16/07/2020

Le marché automobile européen, victime de la crise sanitaire, a chuté en juin de 22,3% sur un an, moins sévèrement que les trois mois précédents, notamment grâce au plan de soutien français, selon des chiffres publiés jeudi.

Les immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne (UE) s'étaient effondrées de 55,1% sur un an en mars, puis de 76,3% en avril et de 52,3% en mai, sous l'effet du confinement des populations et de la fermeture du commerce automobile au plus fort de l'épidémie de Covid-19.

L'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) a donc constaté en juin "une légère amélioration par rapport à mai", dans un communiqué. "Bien que les concessions aient rouvert après la levée des mesures de confinement, la demande des consommateurs ne s'est pas complètement rétablie le mois dernier", a-t-elle toutefois insisté.

Au sein de l'UE, la France s'est distinguée en étant le seul pays en hausse (+1,2%). Une conséquence "des nouvelles mesures pour stimuler les ventes de véhicules à faibles émissions introduites début juin par le gouvernement français", a commenté l'ACEA.

Les autres grands marchés ont encore subi en juin des baisses à deux chiffres, à l'image de l'Espagne (-36,7%), de l'Allemagne (-32,3%) et de l'Italie (-23,1%).

Au total, 949.722 voitures particulières neuves ont été mises sur les routes européennes.

Le Royaume-Uni, qui n'est plus consolidé dans les chiffres du marché européen (Brexit oblige), a vu ses immatriculations chuter de 34,9%.

Par constructeur, le groupe Volkswagen, leader européen incontesté, a chuté plus que la moyenne en juin (-24,8%) et sa part de marché a reculé à 24,2%.

Son dauphin français PSA (Peugeot, Citroën, Opel/Vauxhall, DS), plombé par sa filiale allemande Opel (-49,7%), a cependant fait encore moins bien (-28,3%).

Sur la troisième marche du podium, le groupe Renault (avec Dacia, Lada et Alpine) a en revanche mieux résisté, avec des livraisons en recul de "seulement" 15,7% par rapport à juin 2019.

Sur l'ensemble du premier semestre, les livraisons de voitures neuves dans l'UE se sont effondrées de 38,1%, selon l'ACEA qui table sur un recul historique de 25% pour l'année 2020.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 33f8a01f49

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par emmort » 15 juil. 2020, 22:05

J'ai l'impression que certains particuliers ou entreprises se réfugient dans la bourse pour mettre leur argent en espérant un rendement (puisque la bourse a "toujours" généré un rendement à long terme).
Le tout c'est de voir ce qu'ils vont faire lorsque les dividendes des entreprises seront réduits....
La bourse croît parce que tout le monde veut qu'elle croisse. Cela tient tant que cela tient. ... Et quand le doute arrive, c'est le sauve qui peut. Je viens "d'expliquer" la bulle.

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par Yoann46 » 15 juil. 2020, 15:47

Bonjour
Je ne suis pas un expert en eco ..en rien d ailleurs :lol: toutefois je pense que les marchés financier sont decoreller de l eco réelle..ils sont en roue libre complètement chouter au QE ...leurs prêter attention pour quantifier l etendu d une récession ne me semble pas judicieux ..sur le Titanic ils seront les derniers à chanter boire et danser ](*,)
Ps: merci tita pour tes analyses claire et non partisane

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par tita » 15 juil. 2020, 14:02

GB: l'économie britannique fait face à sa pire récession "en 300 ans"

Londres (awp/afp) - L'économie britannique, qui s'est brutalement contractée en mars et avril avec un maigre rebond en mai, fait face à sa pire récession "en 300 ans" à cause de la pandémie, d'après un organisme gouvernemental.

Le produit intérieur brut a chuté de 19,1% au Royaume-Uni de mars à mai comparé à la période de décembre à février, accusant l'impact du nouveau coronavirus, avec une embellie de seulement 1,8% en mai, a indiqué mardi l'Office national des statistiques (ONS).
https://www.zonebourse.com/EURO-BRITISH ... -30921235/

Mais en fait, il y a quelque chose d'étrange dans cette crise... D'un côté, on voit de façon assez nette une baisse de l'activité globale. C'est particulièrement fort dans le secteur de l'aviation évidemment, mais aussi le tourisme et d'autres secteurs. Il y a quelques articles comme celui que je cite qui donne des perspectives pessimistes. Une partie du monde se retrouve sans emploi.

De l'autre, le sentiment général est une grande confiance dans la capacité à surmonter cette crise. On voit par exemple que les marchés boursiers sont plutôt optimistes. Que ce soit le DAX, CAC40, S&P500 ou SMI, tous sont à leur niveau de 2019. Le Nasdaq se paye même le luxe d'être à son plus haut niveau de tous les temps. La plupart des articles économiques sont focalisés sur les signes de reprise. Et plus ou moins chaque annonce d'avancée dans un vaccin est très vite diffusée pour booster l'optimisme d'un retour rapide à la normale. Bref, loin de faire trembler le système, il semble au contraire carrément se renforcer.

Dans tous les cas, la crise économique liée la pandémie n'est en tout cas pas très présente dans l'actualité.

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par energy_isere » 23 juin 2020, 13:01

Le marché automobile européen devrait plonger de 25% en 2020 selon l'ACEA

PUBLIÉ LE 23/06/2020 (Reuters)

Le marché automobile européen devrait plonger de 25% cette année en raison de la crise provoquée par le nouveau coronavirus, estime l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) dans ses nouvelles prévisions publiées mardi.

L'ACEA, qui prévoyait en janvier une baisse limitée à 2% après six années de croissance, s'attend désormais à la vente de 9,6 millions de voitures cette année dans l'Union européenne, un plus bas depuis 2013, soit une baisse de plus de trois millions d'unités par rapport aux 12,8 millions de 2019.

Elle plaide pour la mise en oeuvre urgente d'incitations à l'achat et de primes à la casse pour soutenir la demande.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... ea.N978326

Re: La crise économique 2020 due au Covid-19

par tita » 22 juin 2020, 09:36

Le point de vue du vice-président de Black Rock:
Coronavirus: la crise est moins grave qu’en 2008

«Les dégâts devraient être nettement inférieurs à ceux de la crise financière de 2008», analyse l’ancien président de la BNS, Philipp Hildebrand.

L’ancien président de la Banque nationale suisse (BNS) Philipp Hildebrand estime que la crise économique liée au nouveau coronavirus sera moins importante que celle de 2008. Il ne pense pas que les entreprises vont changer fondamentalement leur façon de travailler.

«Lors de la crise financière, la perte en activité économique cumulée aux Etats-Unis sur la décennie suivante a représenté 50% du PIB de 2008 et en Europe 120% du PIB de 2008. Lors de la crise du Covid-19, les dégâts devraient être nettement inférieurs à ceux de la crise financière», analyse M. Hildebrand dans un entretien diffusé lundi par Le Temps.

Pour lui, deux conditions sont nécessaires pour que l’économie reparte. «La première consiste à éviter une deuxième vague de propagation du virus et la deuxième à empêcher que la crise devienne bancaire». Or, grâce aux leçons de la crise financière et aux nouvelles réglementations, «la finance est dans une position bien meilleure aujourd’hui qu’elle ne l’était en 2008», remarque-t-il.

La mondialisation ne disparaîtra pas

L’actuel vice-président du fonds américain Blackrock, premier gestionnaire d’actifs au monde, ne pense pas que la pandémie va modifier le fonctionnement des entreprises. «La mondialisation sera différente, mais elle ne disparaîtra pas».

Selon lui, le système économique va juste déplacer un peu le curseur trop axé sur l’efficacité et la maximisation des profits à court terme. «Le coût d’un système excessivement fixé sur l’efficacité est trop lourd en cas d’accident», commente-t-il.

Reprenant les mots l’ancien secrétaire au Trésor du président américain Bill Clinton, M. Hildebrand juge que le système passera du «just in time» (juste à temps, en français) à «just in case» (juste au cas où).
https://www.allnews.ch/content/points-d ... %99en-2008

Cette expression de "nouvelles réglementation" laisse penser que des règles ont été mises en place pour que les financiers ne refassent pas les mêmes conneries. Hors, on constate que tout est fait pour que le système financier ne sombre pas (actions des banques centrales). Mais on constate aussi que les instituts de surveillance ont au contraire assouplis leurs règles et ferment les yeux sur les pratiques financières des grosses entreprises.

En clair, on donne un super filet de sécurité au secteur, tout en laissant libre de faire ce qu'ils veulent. Ce n'est pas très étonnant finalement que les marchés boursiers sont aussi haut actuellement, alors qu'on voit beaucoup de secteurs économiques galérer. Bien sûr, pour Hildebrand et son secteur, c'est la fête, vu que ce sont les premiers à être soutenus parce qu'on craint ce qui s'est passé en 2008. Mais on est en situation inverse, les marchés financiers vont se faire défoncer par les turbulences de l'économie réelle. De plus en plus d'économistes alertent de cette déconnexion entre la finance et la réalité. Si on ne soutient pas les secteurs qui galèrent, la contagion va se réaliser.

Haut