Sauter la navigation.
Accueil
Site dédié à la fin de l'âge du pétrole

Farewell, Dr. Campbell

user warning: Unknown column 'u.signature_format' in 'field list' query: SELECT c.cid as cid, c.pid, c.nid, c.subject, c.comment, c.format, c.timestamp, c.name, c.mail, c.homepage, u.uid, u.name AS registered_name, u.signature, u.signature_format, u.picture, u.data, c.thread, c.status FROM comments c INNER JOIN users u ON c.uid = u.uid WHERE c.nid = 54 AND c.status = 0 ORDER BY c.thread DESC LIMIT 0, 50 in /var/www/modules/comment/comment.module on line 991.

L'une des icônes du pic pétrolier est sur le point de disparaître du paysage médiatique : le Dr. Campbell, initiateur de la fameuse ASPO Newsletter, prendra sa retraite définitive après la parution de son 100ème numéro, soit en mai prochain.

Wanted ! Peak Oil


Est-ce du fait de la chute inopinée du cours du brut ?

Ou bien du fait que le pic a peut-être été passé dans l'indifférence en juillet dernier ?

Ou encore du fait que son modèle de prévision, malgré de récents perfectionnements, ne sait pas gérer la baisse de la demande à venir ?

Ou, tout simplement, parce qu'il souhaite enfin jouir d'un repos bien mérité ?

Ce départ laisse en tout cas ASPO-Irlande en grand désarroi :

The future of the newsletter is an issue for which we would like to invite your consideration.

L'avenir du bulletin est un problème sur lequel nous sollicitons votre considération.

Le piquisme vit décidément des heures bien sombres.

Colin Campbell et notre compatriote Jean Laherrère avaient alerté les premiers le monde occidental - c'était dans le Scientific American de mars 1998 - de la proximité du pic pétrolier et de ses conséquences probables. Son bulletin, longtemps vénéré par les quelques originaux qui s'intéressaient à la question, perdit petit à petit du terrain face à des sites Internet moins austères - comme TOD - ou plus exigeants - comme ASPO-France - qui lui doivent beaucoup de choses et qui ont fini par couper le cordon ombilical.

Il s'apprête ainsi à rejoindre Marion King Hubbert au panthéon des géologues du monde fini.